Bulletin Palestine, 6 octobre 2010

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

Par des opérations non-violentes et symboliques, des élu-e-s et militant-e-s, dont une parlementaire, ont souhaité attirer l’attention de l’opinion publique sur le refus de l’Etat d’Israël de se conformer aux principes inscrits dans les traités européens et dans les accords d’associations qu’ils ont signé, à savoir le respect des Droits Humains et celui de la traçabilité des produits à l’exportation.
Par la même occasion, ils dénoncent l’impunité dont bénéficient les autorités israéliennes, impunité qui cautionne ces violations répétées du droit international et l’injustice que subit au quotidien le peuple palestinien du fait de l’occupation coloniale.

Signez la pétition contre la criminalisation du boycott d’Israël

http://www.ipetitions.com/petition/boycottlibertedexpre...sion/

Par des opérations non-violentes et symboliques, des élu-e-s et militant-e-s, dont une parlementaire, ont souhaité attirer l’attention de l’opinion publique sur le refus de l’Etat d’Israël de se conformer aux principes inscrits dans les traités européens et dans les accords d’associations qu’ils ont signé, à savoir le respect des Droits Humains et celui de la traçabilité des produits à l’exportation.
Par la même occasion, ils dénoncent l’impunité dont bénéficient les autorités israéliennes, impunité qui cautionne ces violations répétées du droit international et l’injustice que subit au quotidien le peuple palestinien du fait de l’occupation coloniale.

Pour avoir osé user de leur liberté d’expression dans le respect des principes républicains, ces élu-e-s et militant-e-s sont aujourd’hui poursuivi-e-s devant la justice pour provocation à la discrimination raciale, voire pour antisémitisme. Il s’agit d’un chantage fondé sur un amalgame inacceptable !

La critique de la politique du gouvernement israélien relève du débat d’idées et s’exerce dans le respect des grands principes fondamentaux de notre droit, dont celui de la liberté d’expression.

En aucun cas, les actions menées par ces élu-e-s et militant-e-s ne peuvent être considérées comme des actes, paroles ou propos « discriminatoires à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes, à raison de son origine ou de son appartenance ou non appartenance à une nation ».

Nous dénonçons cet amalgame qui voudrait nous faire taire devant cette injustice qui heurte nos valeurs universelles.

Premiers signataires :

Stéphane Hessel, Ambassadeur honoraire ; Catherine Tasca, Vice-présidente du Sénat (PS) ; Monique Cerisier ben Guiga, sénatrice (PS) ; Adrien Gouteyron, sénateur (UMP) ; Yael Lerer, collaboratrice parlementaire de Haneen Zoabi - députée israélienne ; Nourredine Abdi, socio-économiste, chercheur CNRS ; Patricia Adam, députée (PS) ; Lysiane Alezard, conseillère municipale d'Issy les Moulineaux ; Jean Claude Amara, président de Droits Devant ; Sylvette Amestoy, Maire-adjointe de Courdimanche (Europe Écologie) ; Eliane ASSASSI, Sénatrice (PCF) ; Francine Bavay, conseillère régionale (Europe Écologie) ; Jean-Baptiste Ayrault, président du DAL ; Olivier Besancenot, porte parole du NPA ; Jean-Paul Besset, député européen (Europe Écologie) ; Malika Benarab-Attou, députée européenne (Europe Écologie) ; Michel Billout, sénateur (PCF) ; Marie Blandin, sénatrice (Les Verts) ; José Bové, député européen (Europe Écologie) : Patrick Braouezec, député (FASE) ; Robert Bret, sénateur ; Jean Paul Boré, conseiller Régional ; Nahla Chahal, coordinatrice nationale de la CCIPPP ; Mohieddine Cherbib, président Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives (FTCR) ; Viviane Cohen, UJFP ; Monique Crinon, sociologue, philosophe ; Violette Daguerre, présidente ACHR ; Véronique De Keyser, députée européenne, Vice présidente du Parlement européen ; Guy Delcourt, Député-Maire (PS) ; Karima Delli, députée européenne (Europe Écologie) ; Christine Delphy, auteur, chercheuse au CNRS ; Jean Desessard, sénateur (Les Verts) ; Sylvain De Smet, conseiller régional (Europe Écologie) ; Bernard Dreano, président CEDETIM ; Isabelle Durant, députée européenne, Vice-Présidente du Parlement européen ; Ali El Baz, coordinateur de l’ATMF ; Driis El Kherchi, président national de l’ATMF ; Mireille Fanon-Mendès France, Fondation Frantz Fanon ; Jacques Fath, Membre du Comité exécutif national du PCF aux relations internationales : Sonia Fayman, sociologue : Hélène Flautre, députée européenne (Europe Écologie) ; Jacques Gaillot ; Ali Gedikoglu, Président de COJEP International ; Jérôme Gleizes, Responsable de la commission transnationale des Verts français ; Nathalie Goulet, sénatrice (UC) ; Maxime Gremetz, député (PCF) ; Djilali Harfouche, journaliste ; Catherine Grèze, députée européenne (Europe Écologie) ; Yannick Jadot, députée européenne (Europe Écologie) ; Serge Janquin, député (PS) ; Kamel Jendoubi président du Réseau Euro Méditerranéen des Droits de l’Homme ; Alain Joxe sociologue, directeur d'études à l'EHESS, président du CIRPES ; Nicole Kiil-Nielsen, députée européenne (Europe Écologie) ; Alain Krivine ; Carlos Latuff, dessinateur BD politique ; Mehdi Lallaoui, réalisateur ; Olivier Lecour-Grandmaison, universitaire ; Patrick Le Hyaric, député européen (Front de Gauche) ; Gilles Lemaire, ATTAC ; Dominique Lesparre, Maire de Bezons, conseiller général Val d’Oise ; Michèle Loup, syndicaliste ex-conseillère régionale (Verts) ; Zohra Mahi, avocate ; Noël Mamère, député (Les Verts) ; Akli Mellouli, (PS) ; Jean-Pierre Michel, sénateur (PS) ; Jacques Muller, sénateur (Les Verts) ; Christophe Oberlin, Médecin ; Roger Ouvrard, ancien maire d’Argenteuil, ex-conseiller général Val d’Oise ; Jean-Jacques Paris, secrétaire général de l’Association Élus communistes et républicains ; Jean Christophe Poulet, maire de Bessancourt ; Marc Prunier, conseiller municipal (NPA) ; Michèle Rivasi, députée européenne (Europe Écologie) ; Jean-Michel Ruiz, Secrétaire départemental Val d'Oise (PCF) ; Catherine Samary, Maître de conférence (Université Paris Dauphine) ; Yoav Shemer, représentant de l’organisation israélienne "Le courage de refuser" ; Michèle Sibony, enseignante, Union Juive Française pour la Paix (UJFP) ; Boualem Snaoui, Président du REseau SOlidaire et CItoyen - RESOCI - ; Djamila Sonzogni, porte parole Europe Écologie – Les Verts, conseillère régionale ; Odile Tobner, Présidente de Survie ; Patrick Vassallo, conseiller municipal délégué de Saint-Denis ; Marie-Christine Vergiat, députée européenne (Front de gauche)

{{La colonisation israélienne en temps réel sur votre IPhone et ordinateur}}

Les militants pacifistes américains d’APN (Americans for Peace Now), opposés aux colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés, ont lancé une nouvelle application visible sur Internet, iPhone et iPad. Le but? Suivre les « faits sur le terrain », l’avancée de la colonisation en Cisjordanie en temps réel. Des fenêtres avec des infos s’ouvrent en cliquant sur les icones des colonies.

http://peacenow.org/map.php

{{Le 5e convoi Viva Palestina est en route}}

Le 5e convoi Viva Palestina, constitué d’environ 150 camions venant de trois points de départ différents, Londres, Casablanca et Doha, s’approche de Gaza. Le convoi parti de Londres le 17 septembre est passé par Paris, Lyon, Turin, Ancone, Salonique, Istanbul, et Lattaquié en Syrie, d’où il traversera la mer à destination d’El Arich en Egypte, à 50 km de la bande de Gaza.
Suivez la progression du convoi et les vidéos de l’accueil reçu dans les pays traversés sur le site de Viva Palestina : http://www.vivapalestina.org/home.htm

Gel de la colonisation ? Ce fut à peine un ralentissement...

« Les statistiques officielles fournies par le Bureau central de statistiques décrivent l’histoire derrière le moratoire de 10 mois sur les constructions en Cisjordanie. On peut qualifier l’histoire de beaucoup de façons mais « gel » n’est pas l’une d’elles. Dans le meilleur des scénarios, ce qui s’est passé ces mois derniers n’est au mieux qu’une diminution négligeable du nombre d’appartements construits dans les colonies.

Les données présentes dans les tableaux du Bureau le montrent clairement…
Lire ici la suite de l’article de Dror Etkes paru dans Haaretz, qui montre qu’il n’y a jamais eu de baisse effective de la colonisation dans la période 2009-2010. http://www.protection-palestine.org/spip.php?article9417

{{A LIRE}}

{{Ziyad Clot – Il N’Y AURA PAS D’ETAT PALESTINIEN – Journal d’un négociateur en Palestine}}

En 2007, Ziyad Clot, français dont la famille maternelle a été chassée de Haïfa en 1948, découvre la Palestine occupée. Quatre mois plus tard il intègre le Département des négociations de l’OLP à Ramallah, et participe aux négociations dite « d’Annapolis » en 2008. Sur fond de la découverte d’une partie de son identité et de la perte de celle-ci, très vite, il déchante : la colonisation continue, les aspirations sionistes et palestiniennes sont opposées, Gaza est le grand absent auquel tout le monde pense, le ‘processus de paix’ survit pour lui-même… Ziyad Clot envisage trois ‘scénarios’ pour l’avenir : la poursuite de l’apartheid et de la colonisation, une nouvelle expulsion massive des Palestiniens, ou un Etat unique où Israéliens et Palestiniens jouiraient d’une égalité des droits. Ce livre se lit comme un roman, mais il est à conseiller à tous ceux et celles qui doutent de la situation et des responsabilités en Palestine.

Ziyad Clot, Il n’y aura pas d’Etat Palestinien, éditions Max Milo, 282 p.

Lire aussi l’interview de Ziyad Clot par Jeune Afrique en février 2009 :
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2509p046-047....html

Voir aussi son interview du 27 septembre sur France 24 (12 minutes) :
http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/l-entre...62421

{{BDS-France lance une campagne de soutien financier}}

La campagne BDS, Boycott-Désinvestissement- Sanctions, est notre réponse citoyenne et non violente à l’impunité d’Israël. C’est une campagne de citoyens, c’est à chacun de s’en emparer pour affirmer son pouvoir d’opposition à l’apartheid pratiqué par Israël.
Notre campagne a un véritable potentiel de développement en France, mais nous manquons de moyens, notamment financiers. Les urgences ne manquent pas.

Il s'agit en priorité:

- de financer des procès en défense comme en attaque. La particularité de la campagne BDS en France est qu’elle se poursuit sous la pression d’éventuelles poursuites judiciaires. Nous devons bien entendu continuer et amplifier notre combat mais nous devons protéger nos militants du point de vue juridique. Et nous avons pour cela besoin de moyens supplémentaires.
-
Enfin, des actions en justice sont aussi lancées par la campagne BDS France et dans le cadre du BDS, telle que l’action en justice de la Coalition contre Agrexco contre l’entreprise d’état israélienne Agrexco, mais celles-ci auront besoin d’être financées pour pouvoir aboutir.

Mais il s'agit aussi, pour le développement de la campagne:

- d’organiser des rencontres, débats, formations,
- de développer nos outils avec des publications, des tracts, affiches, t-shirts, DVDs
- d’augmenter notre visibilité par des actions de plus en plus larges

Pour toutes ces raisons la campagne BDS France a besoin de votre soutien financier. En dehors de la cotisation annuelle des organisations membres de la campagne BDS France, nous ne pouvons compter que sur le soutien financier de nos militants et des citoyens qui souhaitent soutenir la cause du peuple palestinien et l'appel au BDS.
Vous pouvez nous financer de différentes manières, à savoir:

-Don mensuel régulier (En faisant le choix du don régulier, vous nous permettez de mieux planifier le développement de la campagne ainsi que nos actions. De plus la gestion d’un virement est plus légère pour nous que la gestion d’un chèque.)
- Don en ligne (paypal)
- Don par virement
- Don par chèque

Merci de faire circuler ce message autour de vous. Nous comptons sur vous !

La campagne BDS France www.bdsfrance.org

{{Pour la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah}}

Georges Ibrahim Abdallah est un militant communiste, anti-impérialiste libanais, soutien constant de la cause de la libération de la Palestine. Il a été arrêté en 1984 – pour la seule détention d’un « vrai-faux » passeport – au milieu d’une vague d’attentats liés à la guerre Iran-Irak auquel il était étranger, puis condamné à perpétuité en 1987 par un tribunal spécial pour l’attentat contre le colonel Charles Ray et l’agent Yakov Barsimantov.

Libérable depuis 1999, Georges Ibrahim Abdallah est devenu un « prisonnier d’Etat » emprisonné indéfiniment par lâcheté vis-à-vis des groupes de pression d’extrême droite.

Chaque année la campagne internationale pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah organise un rassemblement pour sa libération. Cette année il aura lieu le samedi 23 octobre devant la prison de Lannemezan.

L'association Coup Pour Coup 31, le syndicat étudiant AGET-FSE et le NPA envisagent dans ce but de louer un car pour Lannemezan à partir de Toulouse.

Pour vous inscrire : couppourcoup31@gmail.com

{{La Norvège interdit que soient essayés dans ses eaux les sous-marins à destination d’Israël}}

Anshel Pfeffer Haaretz 1er octobre 2010

Le ministre des Affaires Etrangères norvégien a fait savoir...que les essais sur les sous-marins destinés à la marine israélienne ne seraient plus autorisés en Norvège.
La décision d’Oslo va obliger la firme de construction navale allemande HDW à faire ailleurs ses essais en eau profonde sur les navires israéliens.
La Norvège a fait savoir à une firme de construction navale allemande, que les sous-marins à destination d’Israël ne seraient plus autorisés à faire des essais sur le territoire norvégien, suite à l’embargo sur les matériels de sécurité vers ce pays.
La marine israélienne doit recevoir, début 2011, un sous marin Dolphin modernisé, construit par la firme allemande HDW, basée à Kiel, puis un autre en 2012.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article15699.html
(Ci-joint : photo d’un sous-marin de classe Dolphin, de fabrication allemande, capable de porter des charges nucléaires à destination de l’Iran).

{{Israël : Mairead Corrigan Maguire, prix Nobel de la paix, expulsée pour délit d’opinion}}

Mairead Corrigan-Maguire a été élue Prix Nobel de la paix en 1976 pour l’organisation des femmes pour la paix en Ulster. Avec Rigoberta Menchu, Guatemala, Prix Nobel de la paix 1992, Jody Williams, USA, Prix Nobel de la paix 1997 et Shirin Ebadi, Iran, Prix Nobel de la paix 2003, elle soutient les actions de désinvestissement des instances soutenant les crimes de guerre israéliens. Elle a participé à la Flottille 1 pour la liberté pour Gaza en juin 2010. A son arrivée en Israël le 28 septembre, elle a été incarcérée. Le 4 octobre, un tribunal israélien a ordonné – sans surprise – son expulsion.

La veille de son expulsion, Gideon Levy, chroniqueur israélien autorisé a écrire chaque semaine dans le quotidien Haaretz dans la mesure où, comme il l’explique, ses écrits n’ont aucune influence, écrivait : « Si le tribunal déporte Mairead Corrigan-Maguire, nous saurons que notre système judiciaire est aussi pourri jusqu’à la racine”. http://www.haaretz.com/print-edition/opinion/a-nobel-pe...16807

{{A LIRE: De quoi la Palestine est-elle le nom ? Et rencontre avec Alain Gresh}}

Alain Gresh. De quoi la Palestine est-elle le nom ? Editions Les Liens qui libèrent

« …si la Palestine est devenue une cause universelle, c’est d’abord parce qu’elle se situe sur la ligne de faille entre le Nord et le Sud, entre l’Orient et l’Occident, à un moment où l’on assiste à un basculement du monde : l’affirmation de la Chine, de l’Inde, du Brésil, de l’Afrique du Sud marque la fin de 2 siècles de domination occidentale et tourne la page de l’entreprise coloniale. Ce bouleversement n’est pas seulement économique, politique ou militaire, il touche aussi à l’histoire et à son interprétation : l’Occident a perdu le monopole du récit et les vaincus d’hier ont pris la plume.
Longtemps, l’histoire de la Palestine s’est limitée à celle, tourmentée, du peuple juif aspirant, après deux mille ans d’exil, à retrouver une patrie. Pour les autochtones, en revanche, elle se résume à une spoliation, spoliation qui perdure et qui rappelle, de l’Asie latine, en passant par l’Afrique, une oppression pas si ancienne. »

VIDEOS

Sakina Arnaud, son défenseur maître Blet et Patrick Lecocq de la Ligue des droits de l’homme démontent l’accusation d’incitation à la haine raciale jetée contre Mme Arnaud :
http://www.bordeauxactu.com/VIDEO-AFFAIRE-SAKINA-ARNAUD....html

Un nouvel “avant-poste” est apparu près des colonies de Nokdim, de Tekoa et de Kfar El-David ces dernières semaines. Il s’est installé sur les terres des Palestiniens de Jib Atheib, Zaatara, et de Dawahra. La vidéo tournée le 1er octobre résume la situation : http://www.youtube.com/watch?v=Lm7heZoO60Y

Naplouse : l’économie sous contrôle
Dans la grande ville palestinienne, l’asphyxie économique imposée pendant l’Intifada pour mater la résistance a été en partie levée, mais tout reste sous le contrôle d’Israël. Une émission d’Al jazeera (anglais) de 44 minutes
http://english.aljazeera.net/programmes/witness/2010/09....html

Le 1er septembre, les colons tiennent une conférence sur ce qu’ils appellent « la cité de David », le quartier palestinien de Silwan/Siloé. Un groupe de solidarité avec Sheikh Jarrah (www.justjlm.com) intervient pour expliquer la signification politique de l’événement déguisé sous de la pseudo-histoire. La police intervient.
http://www.youtube.com/watch?v=wn1KM3Woz34

Une remarquable démonstration du fonctionnement des institutions « démocratiques » israéliennes : Où l’on voit Anastasia Michaeli, copine de Avigdor Lieberman, agresser physiquement dans l’enceinte du parlement israélien la députée Haneen Zoabi, qui est l’une des 11 députés de la minorité arabe (sur 120). Haneen Zoabi avait été à bord de la flottille de la liberté pour Gaza en juin 2010. http://www.youtube.com/watch?v=C7OEzB1GgRs

Des images de Palestine qui expliquent pourquoi les Palestiniens ne cèderont jamais leur patrie : http://www.youtube.com/watch?v=e_VXcOAZxdw (localités)
http://www.youtube.com/watch?v=vjEBQ_bE7uA (personnes et lieux avant 1948)

Campagnes civiles pour la protection du peuple palestinien http://www.protection-palestine.org/

Pour s’inscrire : bulletin-palestine-abonnement@yahoogroupes.fr

Pour tout contact Jean-Pierre Bouché – Bulletin-Palestine-proprietaire@yahoogroupes.fr