dope=friends

Mot-clefs: Exclusion/précarité/chômage
Lieux: Nantes

de l'amour et des I.D. en pillule

Parallèlement à l'énergie dépensée pour légaliser toutes les drogues (le InternationalDream qui évite de réfléchir.Vive le singe!) peut être qu'il serait nécessaire d'avoir le droit de parler, d'écrire, en tant que ex-consommateur, ex-techno parteur, ex-.., d'un lieu en interne!! comme pour le hip hop (après tout les médias nous cachent la face noire des teufeurs blancs, tout blancs!Ils feraient mieux de laisser tranquilles les rappeurs et s'intéresser aux apôtres du net, du libre et désormais de plus en plus la verte politique..
Aujourd'hui il n'est pas nécessaire d'être affilié à l'écologie pour avoir le droit d'exercer son métier de dealer à vue.La dope est entrée dans le monde moderne par toutes les portes.Il n'est pas un milieu professionnel qui ne requiert pas son aide.Pourquoi?Parce qu'il est plus facile de prendre un rail de coke pour trouver la cadence désormais nécessaire pour garder son poste que de dire non à son patron.Parfois, c'est le cas dans les bars de Nantes par exemple, c'est la patron qui vend de la dope à ses employés.Intelligent!La vente se fait de plus en plus sur le lieu de travail.Bien sûr cela met en difficulté tous ceux qui n'en consomment pas.De nature très méfiante et parfois dictateur de l'unitarisme le consommateur aime avoir son clone auprès de lui.Il n'hésite pas à proposer autour de lui car s'il chute au moins il ne sera pas seul...Tous ceux qui sont allés en rave on put remarquer l'ambiance nauséabonde qui régnait dans certains espaces: près des toilettes par exemple...Le consommateur, qui joue sans arrêt un jeu par habitude de se cacher, est capable de passer pour une pauvre victime si par hasard vous vous trouviez en situation de pression par une bande de teufeurs par exemple et que vous cherchiez à vous en sortir vivant.Il bénéficie d'autre part de l'appui de tous ceux qui "buzinessent" avec lui.Personnage de l'ombre et du mystère, il n'a aucun principe, est ultra libéral et ne trouve son plaisir que dans des sensations fortes,.quitte à user de forme de torture psychologique, physique sur "les faibles" qu'il ne supporte pas puisque cela le ramène à la maladie donc à sa dépendance etc...Le teufeur se nourrit de films de violence gratuite, il veut être complètement libre.Il connait toutes les façons d'effacer les traces de ses violences sur autrui: pression, piratage (oui oui il est moderne!), détournement (c'est fou ce que le mot couvrir peut intéresser les acteurs du crime, oui oui je dis crime), blanchiment à outrance (des anges modernes mus par un amour sans borne pour l'autre, le différent, de la poésie en pillule!) etc..

Aujourd'hui il est interdit d'interdire de consommer de la dope sur son lieu de travail car cela gâche l'ambiance, la concurrence nécessaire à une bonne cadence et encore cela bouzille l'ambiance.
Le teufeur est sympathique: il est "un bon leader du groupe", dixit entreprise de réinsertion!, car il a tout du "dominant", dixit toujours entreprise de réinsertion.
Il est interdit de dire à l'entreprise dans laquelle on travaille que l'on a de véritables pressions psychologiques d'un membre d'un groupe de teufeurs car l'entreprise, elle, ne juge pas (on entend un ange voler...)...Bref comme dirait l'entreprise de réinsertion "il y a les victimes et les leaders", chacun son camps ET QUE CELA NE CHANGE PAS PARCE QUE CELA NE NOUS ARRANGE PAS!

Bref il serait grand temps que des associations s'occupent AUSSI des victimes des teufeurs, au vue du nombre qu'ils sont ce n'est pas drôle pour les boucs émissaires choisis par leur isolement .

En attendant le teufeur regarde orange mécanique, c'est arrivé près de chez vous, reservoir dog et regarde sa nouvelle collection de vêtements noirs fétichiste.Eh bien quoi on n'a pas le droit de le dire qu'il pratique de plus en plus le S.M. et que les filles des teufs se sont tellement de fois faites abusées qu'elles ne savent pas qu'elles ont des droits sur leur corps?Elles ne supportent les personnes qui leur rappelle.Normal cela fait mal, cela fait réfléchir.le teufeur ne va pas en arrière c'est un "poète disparu" du quotidien (sourire).Ne pas faire de la place au passé c'est faire de la place au crime.Passons...
Est ce que le wonderman debordien est tombé tout petit dans le Breakcore SM?En tout cas lui aussi il crie en faveur de Sade (cf Guy Debord)
PARADOXE:Dîtes moi et les droits de l'homme c'est la domination?

un lecteur

A force de laver les commentaires qui ne valorisent pas la dope on n'arrive à de la censure.Merci!

sans AUCUNE défense (ni police -fricotte avec les teufeurs-, ni association -s'occupe des teufeurs et malheureusement ne pense qu'à rendre ce commerce libre sans vraiment tout connaitre de ce milieu-) c'est une honte de ne pas avoir le droit de l'écrire!
Je HAIS le Sarko trafic! je hais le buziness d'Italie.Et vous?Viva la corruption?

Commentaire(s)

> les amalgames, c'est comme les grumeaux, ça peut faire mal.

L'article est validé, certe. Mais il fait suite à plusieur commentaires qui avaient été laissés sur un autre article qui concernait un tout autre probleme, d'une part, et surtout ces commentaires comportaient des amalgames très très tendancieux. A tel point que tou-te-s les modos qui avaient lus les commentaires ont préférés les enlever pour éviter des polémiques.

Basiquement : tou-te-s les teufeurs ne sont ni dealer, ni même consomateur-euse-s de drogue. Sauf si tu inclues Marie Jeanne et l'alcool dedans et même, je suis sure qu'il demeure encore des exceptions.

Mais en plus dans tes commentaires précédents, tu amalgamais aussi les rappeurs (là aussi, racourci violent) et on ne comprenait pas du tout ce que tu pouvais sous-entendre vis-à-vis des roms.

Bref, tu t'expliques plus clairement dans cet article et semble dénoncer, si je comprends bien, l'hypocrisie autour du trafic de dope.

Le truc c'est de ne jamais oublier qu'indymedia est un outil d'information qui refuse le racisme, le sexisme, et toute forme de domination des un-e-s sur les autres. Parfois ça se niche dans des habitudes de langage et ça demande de se remettre en question. C'est pas simple mais ça vaut vraiment le coup.

> les amalgames qui arrangent..

Eh bien quiproquo justement: je dénonçais l'hypocrisie du gouvernement qui ouvertement condamne les traffics, soi disant générés par les roms, et en même temps une presse branchée qui montrait le côté voyou du rom.D'un côté et de l'autre la lumière est faite sur cet aspect d'une population qui n'existe pas particulièrement...De la survie, oui c'est sûr.

D'un autre côté en ce moment on idéalise la culture rave au point de complètement nier la violence qui y règne.Les femmes n'ont aucune conscience de propriété de leur corps.La plupart du temps elles se font abuser quand elles sont défoncées.Il y a des spectateurs qui rient de voir des hommes jouir de la vie, ni vu ni connu, mais pas de témoin.Mais combien de témoins qui se taisent!C'est effarant, à croire que le degré "normal" de violence chez certaines personnes est très très tolérant!Je ne parle même pas des nanas qui se font tabasser par leur copain sous coke au quotidien.ce sont les mêmes qui retourneront se défoncer la tête avec leur enfant sur les épaules.Cette génération est triste et glauque!

> C'est plus clair

Merci d'avoir précisé ce que tu disais dans tes commentaire sur les roms, c'est quand même plus clair maintenant, mais d'avoir mis ces propos sous cet article, et comme leur rédaction était pas hyper claire, ça nous avait paru chelou.

Bref, on peut que être d'accord avec toi sur l'hypocrisie de la prohibition. Pour que les tonnes de drogues passent les frontières, il faut bien une coopération des flics et des gouvernants. Celleux qui le vendent dans la rue ne sont que la main d'oeuvre ultra-précaire de ces personnes bien placées.

Je crois que c'est l'observatoire international des mafias qui les définissaient (les mafias) comme une "association d'avocats, hommes politiques, etc". Ca résume bien la question. On peut penser aussi à Pasqua, deux bouquins sont sortis sur ce sinistre personnage évoquant son implication dans la french connection, particulièrement dans l'import d'héroîne au Etats-Unis via canada par le biais de la succursale locale de ricard quand il en était le représentant commercial.

Si certaines drogues (sachant que ce terme peut aussi désigné le chocolat), sont prohibées, c'est que cela les rend bien plus rentables pour les personnes intéressées. Et celles qui touchent le plus de ce traffic sont évidemment les personnes les plus haut placées.

J'hadère à ton dicours, sauf que tu as tendance à généraliser sur les teuffeurs. J'en connais qui sont des gens chouettes. Mais j'ai l'impression que tu as un vécu compliqué avec ce milieu, et que de là tu tires une généralité. Presque ton discours sur les filles dans ce milieu me fait penser au discours caricatural sur les cités/banlieues et les tournantes, ou les médias essayent de présenter tous les immigrés des banlieues comme des violeurs. Généraliser de cette façon n'aide pas tellement à comprendre le monde j'ai l'impression. Mais si effectivement ton vécu dans ce milieu est difficile, j'imagine bien que c'est compliqué.