Sakineh retour sur les mobilisations du 28 aout

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Sakineh retour sur les mobilisations du 28 aout

Derniers reports et communiqués sur les manifestations de solidarité internationale qui ont eues lieues partout dans le monde contre les condamnations a mort par lapidation et celle de cette mere iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani


Nous devons maintenant nous mobiliser contre l’accusation de « mohareb » ou « ennemie de dieu » porté contre la jeune journaliste iranienne Shiva Nazar Ahari elle risque maintenant la condamnation a mort comme il faut rester mobilisé-es pour la libération immédiate et sans conditions de tout les prisonniers politiques en Iran

http://iranenlutte.wordpress.com/2010/08/20/shiva-nazar...areb/

http://iranenlutte.wordpress.com/2010/08/26/shiva-nazar...mort/

http://www.iranhumanrights.org/2010/04/shiva-nazar-ahar...-her/

Une mobilisation de solidarité internationale et pétition vient d’être lancée pour sauver

http://www.gopetition.com/petition/38483.html

Le peuple iranien et en particulier la jeunesse et les étudiants ne lâchent pas puisque les campagnes de graffitis contre le régime continuent dans les grandes villes iraniennes et qu’a Ispahan des affrontements ont éclatés entre étudiants et des miliciens des basidji’s

http://droi.wordpress.com/2010/08/29/protest-gathering-...ahan/

Les comités étudiants clandestins ont prévenus ils réoccuperont les rues dans les semaines a venir et comptent bien a appeler a des nouvelles protestations dés le 3 septembre la encore comme l’année derniére toutes les occasions seront prises pour détourner les manifestations et les fetes officielles de la dictature pour les transformer en protestations et en démos

Protestation contre la lapidation à Rasht

A Rasht (province du Gilan, au nord-ouest de l’Iran), un groupe d’étudiant(e)s communistes a participé à l’action de 111 villes à travers le monde contre la lapidation, en collant dans des lieux publiques des affiches, signées du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, pour la libération de Sakineh et contre la lapidation.

Voir le communiqué du PCOI (en farsi) sur Rowzane

http://rowzane.com/fa/annonce-archiev/61-javanan/4012-1....html

Voici donc les suites des mobilisations de ce 28 aout 2010 Message de Sajjad, fils de Sakineh, à l’occasion du 28 août A l’occasion des protestations « 100 villes dans le monde contre la lapidation », Sajjad Ghaderzadeh, le fils de 22 ans de Sakieh Ashtiani, femme iranienne condamnée à mort par lapidation, a appelé en direct Mina Ahadi et s’est adressé aux manifestants. Il a remercié le monde pour son soutien et a dit que le régime islamique mentait à propos des accusations contre sa mère, a fouillé le bureau de son avocat et volé des documents. Il faut noter qu’en s’adressant ainsi au monde et en parlant contre le régime, Sajjad court le risque d’être attaqué par le régime.

Vidéo : Sajjad appelle Mina Ahadi lors de la manifestation du 28 août à Washington :

http://www.youtube.com/watch?v=QO-WlrFUZks

Traduction du message de Sajjad :

« Mes salutations à toutes celles et tous ceux qui participent aux manifestations pour ma maman et à celles et ceux qui ont des pancartes dans les mains. Je veux dire que je vous aime beaucoup et que je vous remercie pour votre gentillesse et votre attention.

Les nouvelles qui il y a quelques temps ont été sorties par le Bureau des Droits Humains de la Justice sont un mensonge total et nous avions noté que le dossier de ma mère a maintenant été perdu. La République Islamique a modifié le dossier et est entrée chez Houtan Kian (l’avocat de ma mère) et tous les documents ont été pris, même son ordinateur portable et d’autres affaires personnelles. Et après ils sont allés vers ma mère et l’ont battue et forcée à dire certaines choses.

Nous voulons que le monde entier nous aide dans cette épreuve. Tous ceux qui nous soutiennent en Iran, comme Houta Kian, sont en danger. Une une fois encore, nous vous remercions toutes et tous. »  

Message au nom du PCOI et declaration faites a Lyon et Besançon sur le sort de Sakineh

Message lu au nom du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (organisation à l’étranger – France) lors de rassemblements du 28 août en France, en particulier à Besançon et à Lyon : Cher(e)s camarades,

31 ans de lapidation ! 31 ans d’exécutions dont celles des meilleurs de nos camarades ! 31 ans d’oppression contre les femmes et contre l’ensemble du peuple d’Iran ! Voilà la réalité de la République Islamique d’Iran.

Pour nous, Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, la lutte pour en finir avec les atrocités comme la lapidation et la peine de mort fait partie intégrante de la lutte des ouvriers pour en finir avec la barbarie et pour créer une société humaine. C’est la classe ouvrière et plus largement la population iranienne qui, grâce à la solidarité internationale, pourra renverser le régime islamique, pas une intervention des Etats occidentaux. La lutte révolutionnaire qui a commencé depuis juin 2009 pour renverser la République Islamique d’Iran, loin d’être un cadeau pour les Etats occidentaux, montre qu’en Iran comme ailleurs, la révolution est le meilleur moyen pour en finir avec l’oppression !

Vivent la liberté et l’égalité ! Vive la révolution ! Vive le socialisme !

« 100 villes contre la lapidation » : Déclaration finale

« 100 Villes Dans le Monde Contre la Lapidation » : Déclaration finale des protestations du 28 août Comité International Contre la Lapidation :

Le 28 août 2010, cent villes de par le monde s’élèvent autant pour protester contre la pratique barbare de la lapidation que pour sauver la vie de Sakineh Mohammadi Ashtiani en Iran. Ce jour fera date dans les annales de l’humanité en tant une manifestation de protestation, lors des semaines antérieures, par des millions de gens autour du globe contre la lapidation comme étant la forme la plus haineuse de cruauté moyen-âgeuse existante.

C’est une honte pour l’humanité qu’à la fin de la première décennie du 21ième siècle, la lapidation soit encore pratiquée en Iran comme dans des pays accablés de manière similaire par l’islam politique.

Nous les citoyen-nes des 100 villes, déclarons ici d’une seule voix que cette affront doit être lavée de la face de l’humanité immédiatement et de façon permanente.

En ce jour, nous protestons également contre le régime de la lapidation en Iran. Ce régime a durant les 31 années de son existence, commis un génocide, établi un système d’apartheid sexuel en Iran et fait de l’emprisonnement, de l’exécution, de la torture, du viol des prisonnier politiques, et de la loi de la charia islamique pré-médiévale, la loi régnant sur la terre d’Iran. Un tel régime n’est pas représentatif du peuple d’Iran. C’est au contraire son assassin, et ses leaders doivent être conduits et jugés par des tribunaux internationaux pour leurs crimes commis contre l’humanité.

Qui plus est, la protestation internationale du 28 août est encore une autre des manifestations de la solidarité des peuples autour du monde avec le peuple d’Iran qui s’est héroïquement élevé pour abattre le régime de la lapidation, le code islamique de punitions, le hijab, la torture et l’exécution. Nous, les citoyen-nes du monde dans le monde entier, déclarons fièrement que nous nous considérons nous-mêmes les défenseurs-euses naturels et porte-drapeaux du front universel de l’humanité contre la barbarie.

Nous supportons le combat du peuple de l’Iran contre l’un des régimes les plus cruels de l’histoire des nations humaines. Nous déclarons donc, catégoriquement, au nom de de la population civilisée du monde, que le chemin de libération du peuple iranien ne passera pas par des menaces ou une action militaire contre le pays mais par l’expulsion du régime de la République islamique grâce à la puissance des luttes du peuple en Iran et à travers le monde.

Ce qui suit sont nos exigences communes pour le 28 août 2010 à travers 100 villes de par le monde :

1- La libération immédiate et inconditionnelle de Sakineh Mohammadi Ashtiani et de tous les autres prisonnier-es en Iran, condamné-es à être lapidé-es à mort.

2- L’abolition de la lapidation en Iran et partout ailleurs, Nous demandons que les Nations Unies adoptent dans l’urgence une résolution spécifique interdisant la lapidation partout dans le monde en tant que peine inhumaine.

3- Ne pas reconnaître le régime islamique de la lapidation en Iran en tant que gouvernement de ce pays, et conséquemment le bannir de toutes les instances internationales.

4- Amener devant la justice les responsables ayant perpétré la lapidation. La lapidation est l’une des formes les plus abominables des crimes contre l’humanité. Tout individu, groupe, organisation ou état exécutant la peine de lapidation doit être poursuivi et jugé par les tribunaux internationaux.

Nous continuons nos luttes jusqu’à ce que nous ayons obtenu la réalisation de toutes ces exigences.