Iran 7 prisonniers politiques menacés d’exécutions

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Iran 7 prisonniers politiques menacés d’exécutions

Iran Jafar Kazemi en danger d’exécution imminente
Appel de CFFPI (Campaign to Free Political Prisonners in Iran), 31 juillet 2010 :


Jafar Kazemi menacé d’exécution imminente, aidez nous à lui sauver la vie !

Jafar Kazemi, lithographe de 46 ans à l’Université Amir Kabir de Téhéran, a été arrêté lors des protestations à Téhéran de septembre 2009. Il a été enfermé en cellule d’isolement pendant plus de deux mois puis fut transféré à la section 305 de la prison Evin qui est connue pour ses conditions de détention inhumaines. Selon Nassem Ghanavi, son avocate, Jafar Kazemi a été accusé de « Moharebeh » (ennemi de Dieu), d’actions contre la sécurité nationale et de propagande contre la gouvernement. Il a été jugé par la branche 28 du tribunal révolutionnaire. Kazemi avait auparavant été emprisonné pendant neuf ans de 1981 à 1989.

Jafar Kazemi a été condamné à mort ; l’appel a été rejeté par la Cour Suprême

http://iranenlutte.wordpress.com/2010/07/30/confirmatio...zemi/

et il est maintenant menacé d’être exécuté.

La Campagne pour la Libération des Prisonniers Politiques en Iran (Campaign to Free Political Prisoners in Iran – CFPPI) est inquiète pour la vie et la sécurité de Jafar Kazemi. Nous appelons toutes les organisations des droits humains et toutes les personnes concernées à agir immédiatement en envoyant des lettres de protestations aux dirigeants de l’Etat en Iran.

Campaign to Free Political Prisoners in Iran (CFPPI)
Lettre-type et adresses où l’envoyer :

- En français :

Je/nous exprime (exprimons) notre inquiète pour la situation de Jafar Kazemi. Je/nous demande (demandons) l’annulation immédiate et sans condition de son exécution et sa libération immédiate.
- En anglais :

-we express concern for the situation of Jafar Kazemi. I/we demand his immediate and unconditional overturn of his execution sentence and his immediate release.

Nom / organisation

Ville / pays

Leader de la République Islamique

Ali Khamenei
The Office of the Supreme Leader
Shoahada Street,Qom, Islamic Republic of Iran
Fax: + 98 25 7774 2228
E-mail: info@leader.ir

Merci d’envoyer une copie de vos lettres de protestation à CFPPI
Campaign to Free Political Prisoners in Iran (CFPPI)
Shiva Mahbobi, Organisatrice de la campagne
Addresse :

CFPPI

BM Box 6754, London WC1N 3XX, U.K.
Tel: +44 (0) 7984445278

http://www.iranpoliticalprisoners.com->www.iranpoliticalprisoners.com]

http://www.cfppi.blogspot.com

freepoliticalprisoners@gmail.com

zendani.tv@gmail.com

Six autres prisonniers politiques menacés d’exécution

Le journal officiel iranien a publié la confirmation de la nouvelle de la condamnation à mort de six prisonniers politiques arrêtés lors des protestations post-électorales en Iran.

Selon Keyhan, journal officiel iranien, ces six prisonniers politiques sont membres du groupe d’opposition des Moudjahdin du Peuple d’Iran.

Les six prisonniers politiques menacés d'exécution
Keyhan rapporte que les dossiers ont été transmis pour l’application des peines de mort.

Keyhan ne donne pas les noms de ces six prisonniers et les fonctionnaires de la justice n’ont jusqu’à aujourd’hui pas évoqué cette affaire.

La semaine dernière, l’avocate Nasim Ghanvi a annoncé que le régime iranien avait confirmé la condamnation à mort de Jafar Kazemi

http://iranenlutte.wordpress.com/2010/07/30/confirmatio...zemi/

, un autre manifestant de l’année dernière.
Le journal Keyhan présente Jafar Kazemi comme un membre des Moudjahdins du Peuple ! accusation classique de la dictature quand elle veut condamner n’importe qui a mort

Jafar Kazemia été accusé de « Mohareb » (guerre contre Dieu) et pour avoir protesté contre le régime et menacé la sécurité, est condamné à mort.

L’année dernière, le régime iranien avait déjà exécuté deux prisonniers politiques qui auraient été arrêtés lors des protestations post-électorales, mais, selon leur avocat, ils avaient été arrêtés plusieurs mois avant l’élection.
Et pendant ce temps la Dictatures et Capitalisme les plus barbares font toujours bon ménage

Les criminels du gang et du Cartel Khamenei –Ahmadinejad –Pasdarans (les gardiens de la révolution ) vont très bien ces spéculateurs capitalistes qui s’engraissent chaque jour un peu plus sur le sang la sueur et les larmes du peuple iranien

Un Ahmadinejad toujours présenté comme un président « social » et « proche du peuple » par le groupe des « amitiés franco iranienne » les avocats zélés du régime des mollahs ou l’on trouve de belles canailles de droite comme De Villepin , Alexandre Dumas ,Georges Malbrunot du figaro, le géographe « spécialiste » de l’Iran Hourcade, l’économiste Thierry Corville le député barbouze Ump Didier Julia, Margerie le Pdg de Total des membres du Fn de le Pen, mais aussi hélas des « anti impérialistes » d’une certaine « gauche radicale » complaisante , sectaire ou aveugle qui ne veut toujours pas comprendre la réalité intrinsèquement fasciste et capitaliste de la dictature des mollahs

Malgré les menaces d’Obama et de l’Ue de sanctions économique qui ne font qu’accentuer du reste la paupérisation et la précarité toujours plus grande de l’immense majorité du peuple iranien les affaires avec la dictature continuent engraissant par milliards de dollars et d’euros le cartel des Khamenei –Ahmadinejad –Pasdarans qui détiennent maintenant plus des trois quarts de l’économie du pays

Quand aux premières sanctions économiques elles touchent surtout le peuple hélas mais pas les deux dictateurs on en connait et on a pu en voir les premiers effets alors que le pays et l’un des principaux producteurs mondial de pétrole le peuple subit des pénuries et des rationnements d’essence aux stations service les Pasdarans ont tellement laissé les infrastructures pétrolières a l’abandon plus intéressés a en engranger les bénéfices que ce pays riche en milliards de barils n’est même plus capable de fournir une énergie pourtant vitale a des millions d’iraniens

-Nokia et Siemens continuent tranquillement toujours de fliquer le net et les internautes dissidents iraniens les envoyant finir dans les toles iraniennes

-Carrefour et Leclerc continuent toujours de mailler de supérettes les villes iraniennes

-la société française de pièces électriques Legrand continue toujours d’avoir des relations commerciales privilégiées avec sa joint venture iranienne la Alborz electrical Ldt basée dans la ville de Téhéran

-Dans la chimie française Ardiseo et Stepan collaborent toujours activement a la multi-nationale iranienne Arona dont le siège et pourtant en France et qui fait des affaires également avec les entreprises et multinationales occidentales suivante Adisseo (France); Vitamins, DLM, Enzymes ADM Specialty Products (USA); Amino Acids Kemin (Belgium); Smartamine, Metasmart, Vitamin A and AD3E Supra VMD (Belgium) Veterinary Pharmaceuticals Marubeni (Japan); Veterinary products, PVB Film, PVA, PU additives Rhodia (Italy); Emulsifiers Stepan (France); Disinfectants APIs

http://www.arona-chemie.com/index.html

-Khamenei décidément très inspiré par les politiques ultra libérales barbares occidentales dont on a pu voir les œuvres en Grèce parle maintenant de privatisations futures des facultés et des universités iraniennes alors que celles-ci étaient jusque la publiques et disposaient d’un très bon niveau d’éducation

-Total et son Pdg malgré quelques effets d’annonce de se retirer du marché pétrolier iranien n’a pas renoncé le moins du monde avec ses partenariats avec la dictature pas plus que Air Liquide et le holding pétrolier franco danois Haldor Topsoe –Axens

-Areva continue toujours de gérer la centrale nucléaire du Tricastin avec 40 pour cent de capitaux iraniens appartenant au clan du mollah Rasjandani un pactole de 400 millions d’euros par an sur lequel les pasdarans, Ahmadinejad et son fils ainsi que Khamenei aimeraient bien lui reprendre d’où la haine farouche que lui vouent ceux-ci

-Renaut Citroen et Peugeot continuent toujours de donner gracieusement des voitures aux milliciens des basidj’is et entretiennent de très bonnes relation commerciales via leur joints ventures du nom de Iran Kodroh et de la Saipa ce qui a permis a la dictature de vendre en Bourse la semaine dernière a divers fonts de pension internationaux 18% des parts des deux principaux constructeurs automobiles du pays (Iran-Khodro et Saïpa), pour respectivement 430 millions de dollars et 1,5 milliard de dollars

Peugeot est aussi le fabricant officiel de voitures pour la police iranienne puisqu’il la fournit en modèles 405 de 1990 a 2009 et construit maintenant en versions iraniennes les modèles 206 et 307
Quand a Toyota et honda ceux sont eux qui ont équipés les terribles unités anti émeutes mobiles les Nopo’s

http://www.toyota-iran.com/

Pour la suède citons Volvo qui elle aussi entretien des rapports commerciaux privilégiés avec la dictature et lui livre régulièrement des matériels de travaux publics

Pour ce qui est de l’analyse des relations commerciales d’entreprises américaine avec la dictature relire cet article publié par nos camarades de l’Ocl sur leur site internet
Iran :Le mouvement populaire et les diverses tendances au sein du régime

http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article698

-on y apprend que les néo conservateurs Bushistes qui ont pourtant agités des années durant des menaces de frappes contre l’Iran collaboraient pourtant activement en sous main avec le régime des mollahs et leurs ailes les plus conservatrices

Le vice-président et directeur général d’Oriental Kish Corporation et l’ancien vice-président des Etats-Unis Dick Cheney ont tous deux joué un important rôle facilitateur dans la signature d’un accord entre Halliburton-Oriental et l’Iran. Le voyage de Dick Cheney en 2000, destiné à préparer le terrain à la signature de contrats de gaz et de pétrole en Iran, a été tenu secret pendant plusieurs années […]

-Que D’après le Wall Street Journal, depuis début juin 2009 date ou a éclaté le soulèvement populaire l’Iran a pourtant acheté plus d’un million de tonnes de blé aux Etats-Unis, ce qui est considérable : cela représente 3 à 4 % des exportations américaines annuelles de blé. Les chiffres du ministère américain de l’Agriculture montrent en outre que le dernier achat de blé fait par l’Iran aux Etats-Unis remonte à 1981-82, et portait alors sur 728.000 tonnes ».

-que La vente à l’Iran de dispositifs de filtrage électronique et d’émission de bruit par des pays qui parlent de démocratie et élèvent la voix en ce moment à propos du sort fait aux Iraniens. La question du filtrage du Net et des équipements achetés au Royaume-Uni et aux Etats-Unis avec l’implication apparemment d’Israël a été abordée lors d’une table ronde de presse en Iran. A cette table ronde, le PDG de Data Communications, branche de la compagnie iranienne de télécommunications a déclaré : « Notre entreprise a dépensé 7 milliards de tomans (7 millions de dollars) ces dernières années pour le filtrage. » D’après, le chef du syndicat iranien des fournisseurs de services Internet, « le matériel et les logiciels de filtrage produits aux Etats-Unis ont été sélectionnés par mise en concurrence interne des offres ». C’est l’entreprise Asr-e-Danesh Company qui a remporté le morceau, mais il est apparu depuis qu’elle achetait le matériel à une entreprise basée en Angleterre.

Pour conclure disons que cette collaboration connue des mollahs et de l’impérialisme américain et de l’Ue n’est bien sur que la partie visible de l’iceberg il faudrait aussi parler de ces entreprises occidentales et même françaises, russes, coréennes et chinoises comme la Dalian eagles sky corporation

http://www.eagle-sky.net/

http://www.eagle-sky.net/proshow.asp?upBigClassid=4&big...d=436

qui importent et équipent depuis juin 2009 pléthore de matériel et de véhicules anti émeutes qu’ils vendent au forces répressives de la dictature

Que l’on retrouve Halliburton et les neos conservateurs et autres faucons ultras américains comme les « démocrates » d’Obabama d’aujourd’hui qui massacrèrent et massacrent toujours en Irak et en Afghanistan n’étonnera pas grand monde s’il y a une chose qui effraie autant l’impérialisme occidental que les mollahs réactionnaires c’est bien une révolution populaire en Iran et les conséquences sociales et politiques majeures qui pourraient arriver ci celle-ci venait a gagner dans tout le proche orient

-Quand a la bourse iranienne rassurez vous pour ses traders et ces « actionnaires » iranien et occidentaux celle-ci malgré les sanctions se porte très bien les pasdarans l’avaient cyniquement annoncée il y a deux semaines il se sont tellement enrichis ces deux dernières années qu’ils ont assez de liquidités et d’actions dans diverses banques des pays du golfe et dans divers paradis fiscaux offshore internationaux qu’il ont largement de quoi voir venir sanctions d’Obama et de l’Ue ou pas