"Le Cri Du Dodo" - Journal Anarchiste en Ligne

Mot-clefs: Médias
Lieux:

Le dodo [n.m] : Du latin Raphus cucullatus. Egalement surnommé « Dronte de Maurice » était une espèce de grand oiseau endémique de l’île Maurice. Apparenté aux pigeons et appartenant à la famille des Raphidés. Le dronte vivait dans les forêts ou les plaines. Il mesurait environ un mètre pour une masse d’une vingtaine de kilogrammes. Découvert en 1598, il était décrit comme lent, ne fuyant pas l’homme, gros et presque cubique.
QU’EST-CE QUE LE CRI DU DODO ?

Le dodo [n.m] : Du latin Raphus cucullatus. Egalement surnommé « Dronte de Maurice » était une espèce de grand oiseau endémique de l’île Maurice. Apparenté aux pigeons et appartenant à la famille des Raphidés. Le dronte vivait dans les forêts ou les plaines. Il mesurait environ un mètre pour une masse d’une vingtaine de kilogrammes. Découvert en 1598, il était décrit comme lent, ne fuyant pas l’homme, gros et presque cubique.

Le cri du dodo est le cri d’un animal disparu. Un animal qui ne craignait pas la présence humaine. Qui est née avec des ailes et qui pourtant, était incapable de voler. C’est le cri enragé de la créature face à la barbarie régnante, témoin de l’esclavage. Le cri d’une créature qu’on croyait muette et qui s’enflamme, qu’on croyait disparue à jamais et qui surgit du néant pour rappeler « méfier vous de l’eau qui dort », méfiez vous du Dodo. Méfiez vous de celles et ceux qui ne parlent jamais. Méfiez du calme qui précède toujours la tempête. Méfiez vous des apparences. Ou bien cessez de vous méfier de tout, vous autres qu’on a éduqué dans la peur et la passivité. Vous aussi, qu’on a humilié, brimé, blâmé, récriminé, réprimandé, surveillé, insulté, corrigé, subordonné, contrôlé, tordu, cassé, frappé, enfermé, mâté, forcé, fouillé, tabassé, jugé, viré, expulsé, dépouillé, exterminé, chassé, suicidé, abattu, damné, dressé, ré-éduqué, torturé, déréglé, rendu fou, psychiatrisé, normalisé, hospitalisé de force, enrôlé, parqué, pourchassé, isolé, abandonné, infantilisé, méprisé, commandé, en un mot : gouverné.

Le Cri Du Dodo est un journal anarchiste apériodique, non-dogmatique, qui a pour simple vocation de publier des textes personnels, des analyses politiques, théoriques, critiques, et poétiques, des traductions, de brèves concernant l’actualité, le passé ou le futur des luttes en cours, des dessins, des images, des photos, des visuels avec un point de vue anarchiste -au sens large- afin de nourrir ces luttes contre toutes les dominations, contre le capitalisme, contre le salariat, contre l’enfermement, contre le sexisme et l’hétéro-patriarcat, contre l’écocide et la destruction de notre Terre, contre l’exploitation animale, et bien d’autres choses encore. Et pour l’auto-organisation des luttes, l’autonomie politique, la gratuité de la vie, vers l’émancipation et la libération totale.

Evidemment, le choix des textes et des publications implique une sorte de ligne éditoriale.

Mais celle ci se veut hétérodoxe. Si nous considérons qu’ils sont dignes d’intérêt et cohérent avec les principes et les luttes que nous défendons, et toutes proportions gardées, nous ne voyons pas de contradiction à publier à la fois des textes qui relèvent de l’anarchisme social, mais aussi de l’anarchisme dit « insurrectionnel », d’écrits individualistes ou plus généralement anti-autoritaires.

Nous rejetons cependant les textes, visuels ou production anti-anarchistes, contre l’auto-gestion, anti-communistes primaires, racistes, antisémites, sexistes, homophobes, lesbophobes, biphobes, et transphobes, conspirationnistes ou mystiques (« Métaphysique » mon cul !), crypto-fascistes, anti-écologistes, anti-vegans, ou simplement autoritaires parce que nous voulons la Révolution Sociale, et nous la voulons pleine et entière.

Si tu n’est ni flic, ni agent de la norme, ni patron, ni actionnaire, ni capitaliste, ni réformiste, ni stalinien, ni trotkyste, ni militaire, ni militariste, ni pacifiste, ni non-violent, ni propriétaire, ni rentier, ni patriarche, ni chef de famille, ni secrétaire général du parti, ni représentant, ni élu, ni électeur, tu peux nous écrire à l’adresse suivante :

le-cri-du-dodo@riseup.net

Le courrier des lectrice/lecteurs sera publié dans la limite de l’espace disponible. Nous tenterons également de vous répondre. Une version imprimée est à paraître.

Vive la Sociale ! Vive l’Anarchie !

Commentaire(s)

> lol

Moi je comprends pas cette obsession de NF chez certains... Je me souviens pas que non fides ait parlé de véganisme ou d'anarcha féminisme ...

Sinon il manque l'adresse : http://lecridudodo.blogspot.com/

> lol (bis)

C'est faux. Il y avait un dossier sur le sexisme.

Try again

> Haha

C'est peut- être que tous les journaux anarchistes se ressemblent, dans la mesure où ils traitent du même sujet : l'anarchisme.

Et le diktat de l'originalité c'est bon pour les publicitaires et leurs clients, ce qui m'intéresse d'avantage c'est la pertinence du propos, et à première vue ce "Cri du Dodo" me semble parfaitement intéressant alors longue vie à lui, et surtout que d'autres zines soient crées et pullulent sur le net, même si (et surtout) leurs couvertures sont noires ^^