Solidarité avec indymedia grenoble et avec l’internet libre

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

Solidarité avec indymedia grenoble et avec l’internet libre

Oui Brice Oui Frederic L Nous sommes dans ce pays quelque centaine de milliers Oui Brice et Frederic L nous sommes quelque-Unes activistes libertaires agitaterEuses et acteurTrice des luttes , des militantTes syndicalistes militantEs du mouvement social, defenseurEuses des sans papiers, contre les frontières, contre l’oppression au quotidien dans nos quartiers populaires ,nous sommes contre la destruction capitaliste de notre planète au nom de votre productivité et de vos « croissances » nous sommes internationalistes ha non plutôt Anationalistes !!! parce qu’avant tout habitantEs de la terre et Terrien-nES , nous sommes comme les roseaux quand le vent de l’oppression souffle nous plions certes mais nous ne cédons pas , nous ne cédons jamais c’est ce qui fait que nous sommes des Hommes et des Femmes libres


- et nous sommes loin d’être minoritaires dans ce pays n’en déplaise a vos pontes de l’UMP et aux inhabitants de deux ou trois riches arrondissements de paris ou les cinglés qui nous dirigent vivent dans des ghettos dorés sur tranches complément déconnectés de nos réalités sociales et de nos conditions de vies que vous cassez et que vous dégradez chaque jour Contrairement a vous deux messieurs aucune haine ne nous anime, ce qui nous anime c’est de vivre dans un monde plus libre, plus juste, plus égal

Alors évidemment nous le savons Brice nous le savons Frederic Lefebvre nous ne vous plaisons pas, nous savons même que vous nous haïssez que si vous pouviez nous parquer dans des camps de sinistre mémoire pour nous « rééduquer » vous le feriez, si vous pouviez ficher nos ADN dés la naissance vous le feriez , si vous pouviez mettre en garde a vue au nom de votre conception très étrange du mot « démocratie » la moité ci ce n’est les trois quart du pays qui ne pensent pas comme vous , vous le feriez

Mais vous ne ferez jamais taire nos luttes, vous pouvez couvrir la France de milices, de vigiles de « volontaires citoyens » de matons de garde chiourmes de matraqueurs de patrons avides cela ne fera jamais taire la colère sociale

Faisant parti des centaines de milliers d’utilisateurEuses quotidiens des médias libres et des rares journaux encore libres d’êtres critique de votre système complètement basé sur la haine de l’autre et des autres

Je déclare le fait d’être coupable de mon libre arbitre et de lire ce que je veut ou je veut quand je veux

considérez moi donc le-la modeste auteurEuse de cette missive messieurs Brice H et Fréderic L comme votre prochain-nE prisonnierE politique volontaire