Les gens du voyage ...

Mis a jour : le samedi 6 juillet 2013 à 19:42

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres
Lieux: Angers Brest Nantes Rezé

Publié par le groupe: Groupindymedia nantes

Tour d'horizon des situations faites aux roms, avant la réunion de notre très cher chef de l'Etat sur la "question".

34860_1337090786885_1219562885_30789027_5552059_n_1-medium
circulez, y'a rien à voir !!!

34860_1337090786885_1219562885_30789027_5552059_n-medium
circulez, y'a rien à voir !

Sarkozy (re)lance un pseudo débat sur "le problème d'une minorité des gens du voyage et des roms" en s'emparant des images chocs d'une actualité brulante de ras-le bol et de colère.

Du coup, Le chef de l'Etat prépare avec soin sa réunion !
On pourrait se demander pourquoi cette réunion ? mais ce serait oublier que de tout temps, la france a eu un rapport de rejet avec ses gens du voyage, en témoigne ce très bon historique sur la France contre ses Tsiganes puisque qu'un énorme amalgame perdure entre les Gens du voyage, les Tsiganes, les Manouches, les Gitans/Roms...

Sarko s'est pourtant bien fait taper sur les doigts par Amnesty International, la LDH et beaucoup d'autres associations, la France rappeler à l'ordre par l'Union Européenne, rien n'y fait : quand la peur n'est pas là, il faut la créer, l'alimenter et en profiter !

Ceci n'est pas un article : il est une succession de liens habillés indispensables à lire et à diffuser pour que les gens du voyages, les roms, ... puissent rester, et que les gens des préjugés puissent bouger ! C'est aussi un tour d'horizon des traitements subis par les roms et de leur(s) résistance(s) face à ça dans les villes du coin: Angers, Nantes, Brest, ...

Au niveau local, d'ailleurs, une projection de "Caravanne 55" est proposée vendredi 6 août.

<!--OFB-->

La questions de l'accueil des gens du voyages se répercute forcément en région.

A Angers :
Une famille Rrom vient d'être expulsée. Depuis l'été 2009, ce couple avec 6 très jeunes enfants a vécu en squat sans l'ASE avant d'être hébergé en appartement à la suite de l'évacuation du squat du Verneau à la mi-juin 2010... lui-même issu du relogement de la new house.

A Nantes :

Il est impossible de parler de Nantes sans parler des communes alentours. L'effet communauté de commune ici dans son aspect le plus négatif. Les Rroms sont sans cesse chassés, plus loin, là où personne ne peut les accueillir. Le seul maire qui prend ses responsabilités prends aussi le risque de ne pas être ré-élu, de perdre tous ses appuis dans la communauté de commune où il est très minoritaire.

Le Collectif Romeurope agglomération nantaise affirme que des "solutions créatives, adaptées et satisfaisantes sont nécessaires et possibles pour les Roms et la population de la métropole, dans le respect des droits de tous. Plutôt que des communes cherchent à expulser les Roms de leur territoire vers les autres communes, il serait plus responsable de se réunir pour débattre de solutions. Le Collectif Romeurope agglomération nantaise fait des propositions et demande, sans succès, depuis des mois, une table ronde avec toutes les parties concernées : Nantes Métropole, les 24 communes de l’agglomération, la Préfecture et le Conseil Général": c'était le lundi 17 mai 2010; ça n'a pas bougé depuis en dehors de nouvelles expulsions...

La palme de l'hypocrisie revient sans doute au maire de Rezé qui a longtemps tenté de faire bonne figure de socialo mais a finalement lâché toute ambiguïté depuis un an en donnant la chasse aux Roms avec une telle virulence que ça aura eut comme mérite d'alerter l'opinion.

L'association Romeurope lutte pour les droits des Roms dans la périphérie Nantaise.

A Brest :


Agitation autour des squats de l'ouest de la france

Squat de Roms - Expulsion empêchée à Dijon - communiqué de "un Toit pour toi" et réponse à Gilles Dupont, voix de la police au Bien Public publié le 26 juillet 2010.