condamnation à 3 ans de prison d’un photographe indépendant iranien

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Arrestation et condamnation à 3 ans de prison d’un photographe indépendant iranien

Majid Saeedi a été condamné à trois ans de prison ce dimanche 20 juin pour avoir pris des photos lors des manifestations post-électorales de juin 2009, Majid Saeedi avait déjà été arrêté en juillet 2009 avec un autre photographe local de ses amis pour avoir envoyé à des médias étrangers des photos de manifestations et du soulèvement populaire après la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad, il n’avait du une première libération qu’a une caution énorme versée par sa famille, ses proche et des collègues , c’est grâce a lui entre autre et d’autres rares photographes indépendants iraniens qu’on avait pu connaitre l’ampleur de la répression en Iran durant les mois de juin juillet 2009 mais aussi la brutalité barbare des miliciens bassidj’is particulièrement dans les derniers jours de juin 2009 et les premiers jours de juillet 2009 ou ils assassinèrent Neda Soltan et commirent leurs meurtres en toute impunité sur le campus de Téhéran


La dictature et le principal chef numéro un de la police iranienne le criminel Ahmadi-Moghaddam avait comme a son habitude menacé publiquement sur les médias officiels de l’irna et de l’irib les journalistes iraniens et leur avait interdit d’envoyer leurs photos aux médias étrangers , beaucoup de ces jeunes journalistes et photographes indépendant ont courageusement outrepassés ses ordres et ses menaces habituelles, ils le payent maintenant très chèrement on ne connait pas encore le chiffre de ces photographes et journalistes indépendants emprisonnés mais selon des sites et collectifs de défense des droits humains iraniens leurs arrestations se sont multipliées ces deux dernières semaines et ces derniers jours.

Des centaines d’iraniens continuent cependant courageusement avec leurs caméras et leurs téléphones portable de couvrir eux-mêmes les fameuses manifs des toits ,les protestations et la brutalité des forces de répression ainsi que les exactions des miliciens bassidj’is malgré les risques encourus par le flicage et le filtrage du net mis en place en iran avec la collaboration étroite des multinationales occidentales comme Nokia et Siemens , deux multinationales qui devront un jour ou l’autre répondre de leur complicité des crimes commis par Ahmadinejad et Khamenei contre le peuple iranien

http://blog.mondediplo.net/2010-03-05-En-Iran-Nokia-con...55712

La duplicité et le l’hypocrisie de l’occident et en particulier de la France ce soit disant pays des droits de l’homme face a la dictature comme toujours

- il ne faut pas brusquer ce régime avec lequel sous la table ont fait des affaires fructueuses que ce soit avec l’industrie comme avec le pétrole iranien pourtant contrôlée au trois quart par des hauts cadres des pasdarans ces « gardiens de la révolution islamique » entre les déclaration va-ten guerre d’un Sarkozy et d’un Kouchner contre le nucléaire iranien et les réalités économiques franco iranienne il semble bien avoir deux langages

Alors que depuis le 12 juin 2010 date anniversaire du soulèvement le simple fait de posséder un appareil photo numérique en Iran, et même des téléphones portables avec des fonctions vidéos font de vous des suspects dans les principales villes iraniennes, et peuvent vous valoir des contrôles musclés et des arrestations par les miliciens bassidj’is ,alors que des dizaines de journalistes et de mediactivistes et bloggers iranien ont fini dans les geôles des prisons pour simplement avoir pris la parole et diffusés des informations sur la répression, alors que les journalistes étrangers sont systématiquement interdits en Iran ,le 7 juin 2010 dernier Laurence Ferrari la journaliste vedette de TF1 était reçue en grande pompe pour une interview fleuve d’une demie heure d’Ahmadinejad dans son palais par quel « miracle » diplomatique a-t-elle pu aller a Téhéran probablement encore la les mystères de la diplomatie française et surement plus que logiquement quelques futurs gros contrats en millions d’euros sonnants et trébuchants a signer avec l’Iran et sa dictature

http://www.youtube.com/watch?v=1_rAkhxpAvw

http://videos.tf1.fr/infos/2010/interview-du-president-....html

Une interview très polie et consensuelle avec une ou deux questions « génantes » (toujours très polies histoire de se présenter comme une journaliste libre) au dictateur en début d’interview sur la répression de Juin 2009 avec comme seule réponse de celui dans la plus grande langue de bois politicienne qu’il la compare au « juste maintien de l’ordre » de France quand elle réprime de manière « républicaine et démocratique » les soulèvements comme ceux qui eurent lieu dans nos banlieues et quartiers populaires de l’automne 2005

Pour le reste de l’interview Laurence Ferrari restera fidèle a elle-même e et a sa chaine de Tv bien connue pour vendre du temps de cerveau disponible a Coca Cola, pas une seule question sur toute les exécutions qui perdurent depuis des années, pas une seule question sur les prisonniers politiques kurdes iraniens sauvagement assassiné en mai dernier dans la cour de la prison de Evin , pas une seule question sur les viols, les meurtres, et la tortures commis dans la prison de Kharizak , pas une seule question sur les syndicalistes iraniens emprisonnés et mis au secret , pas une question non plus sur l’immense paupérisation et l’immense précarité sociale que vit le peuple iranien depuis l’avénement d’Ahmadinejad depuis son premier mandat et encore moins sur la fortune en milliards de dollars et d’euros du « guide suprême » Khamenei

Non à la complicité de la France avec la dictature iranienne

Pour plus d’informations sur les dernières arrestations et crimes commis par la dictature en Iran ces dernières semaines vous pouvez contacter le site Rahana et les sites suivants

http://www.rhairan.net/en/

http://irancrimewatch.com/index_en.php

http://www.iran-echo.com/

http://hopoi.org/