l’extrême droite intègre la manifestation contre les attaques à Gaza

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

l’extrême droite intègre la manifestation contre les attaques à Gaza
L'extrême droite intègre la manifestation contre les attaques à Gaza !

Dimanche 6 juin 2010Nous étions un petit groupe d’individus choqués par la présence d’un groupe arborant fièrement des drapeaux français au sein de la manifestation.

Nous les avons interpelés du pourquoi de la présence de ces drapeaux, alors que l’ Etat français est complice d’Israël. Certains de ces individus, collaient des stickers de Dieudonné. Comme nous, Euro-Palestine ne voulait pas du drapeau français dans la manifestation, il s’en est suivit un échange houleux puisque ces gens revendiquaient d’être français avant tout et fiers de l’être d’autres plus naïfs expliquaient qu’arborer le drapeau français leur donnait une légitimité de fait puisqu’ils étaient français et respectaient les lois de la république..

On comprendra alors que les extrémistes nouvelle France s’étaient incrusté pour influencer et manipuler certains et certaines des personnes présentes.. Des copains ont pris des drapeaux pour les jeter puisqu’ils ne voulaient pas les enlever. Un groupe nous à alors attaqué violemment, blessant un copain à la jambe et à la tête. Il est à noter que certains individus portaient des drapeaux français sur leurs vêtements.

Au vu de la violence nous avons décider de quitter la manifestation et de prendre le métro, il était alors 16 h 30. Dans le métro, les flics ont contrôlés des copains avec une grande agressivité. Arrivés à Bastille, le copain ne pouvait plus marcher et nous avons appelé les pompiers, nous étions avec les travailleurs sans papiers qui occupent l’ Opéra Bastille.

Au bout d’environ 1 heure, nous avons vu les tricolores avec qui on avait eu à faire venir sur les lieux, ils se sont faits repousser par les sans papiers, des antifas étaient présents et d’autres copains protégeaient notre copain assis sur une chaise. Après altercation, les fafs se sont réfugiés dans le restaurant de la place protégés par un cordon de CRS venu en renfort et des flics en civils.

On nous a dit que c’étaient des amis de la bande à Soral et Dieudonné. Le triste Chauveau CGT s’est approché de nous pour nous dire qu’il fallait qu’on dégage avec notre blessé, nous sommes restés face au cordon de CRS et aux fafs. Chauveau à parlementé avec les flics et à fait venir des gros bras de la CGT ayant constaté que nous étions prêts à nous défendre. La tension est montée et les flics ont mis leurs gants et pointés leurs matraques vers nous, plus préoccupés par nous que par les fafs.

Chauveau avait interdit aux sans papiers de communiquer avec nous. Il faut signaler qu’il y avait eu un appel de "SOS soutien ô sans papiers" pour venir prendre la parole à 18 h à l’ Opéra Bastille. Des journalistes sont venus au rendez-vous et c’est Chauveau et sa clique qui ont monopolisé leur attention empêchant tout autre militant ou sans papier de s’exprimer.

Peu après, les fafs ont quitté les lieux protégés par des CRS. Le samu est enfin arrivé et a évacué le copain blessé dont la blessure au pied est sérieuse.

Commentaire(s)

> Attention à l’intox et à la désinformation sur les manifestations pro-palestiniennes

Systématiquement, des « antifas bien intentionnés » passent leur temps à dénigrer les manifestations de solidarité avec le peuple palestinien en ne retenant que ce qui les arrange, à l’affût du moindre fait divers croustillant allant dans leur sens, celui de la dénonciation de toute forme d’antisionisme.

N’importe quelle manif peut avoir ses provocateurs et ses indésirables, mais la spécialité des « antifas », QUI N’ONT RIEN À DIRE SUR LES CRIMES QUI ONT JUSTIFIÉ LES MANIFS ET QU’ON NE VOIT QUE DANS CES OCCASIONS, c’est de n’intervenir QUE quand il y a incidents, pour les monter en épingle en en faisant l’événement central, autrement dit en DÉTOURNANT le sens de la manif, comme si le but était non pas la dénonciation de crimes contre l’humanité, mais la chasse à leurs ennemis, dans lesquels ils englobent naturellement tous les antisionistes.

On ne saurait trop conseiller à ceux qui veulent comprendre ces magouilles un texte qui fait le point sur la stratégie des néocons :

Une réponse à l'article indigent et malintentionné de Gilles Paris dans Le Monde sur les "pro-palestiniens".

[Qui sont les Français pro-palestiniens ?->http://www.lemonde.fr/international/article/2010/06/04/....html]

{{La « mouvance pro-palestinienne » (a propos de l’article de G.Paris dans Le Monde)}}

http://tokborni.blogspot.com/2010/06/la-mouvance-pro-pa....html

Hier, Gilles Paris, rédacteur en chef adjoint du service International du Monde, répondait à cette grave question (que personne ne se pose pourtant) : « Qui sont les Français pro-palestiniens ? ».

Poser ainsi la question, c’est introduire l’idée d’un oxymore, comme si « Français » et « pro-palestiniens » étaient deux termes contradictoires. L’image accompagnant l’article montre d’ailleurs une jeune femme au teint très mat et aux cheveux noirs, le visage masqué par sa pancarte, et dont on ne voit que les yeux très maquillés. Genre orientale. Et le résumé de l’article, tel qu’il est passé dans le flux RSS, explique…

[http://www.protection-palestine.org/spip.php?article8971->http://www.protection-palestine.org/spip.php?article8971]

Déjà, des « libertaires » s’étaient particulièrement distingués dans un article paru dans « Le Monde libertaire » et republié sur certains Indymedia :

« Gaza, sans Dieu ni Etat ! »->http://toulouse.indymedia.org/?page=article&id_article=...33693

On nous y apprend que ce n’est pas la peine d’aller dans les manifs, qui sont des nids d’intégristes ! Tous les ragots et les bruits de chiottes sont bons pour ramener les camarades à une attitude plus organisationnelle et orthodoxe :

{« Il paraît qu’un groupe de « Juifs pour la paix » se serait vu gentiment refuser l’accès au défilé. Tandis que, dépité, je retourne à la librairie du Monde libertaire, je croise encore des tas de types en prière. A la librairie, deux copains de passage à Paris m’expliquent qu’ils ont ressenti la même chose que moi et ont rebroussé chemin. Le soir même je retrouve le copain d’Alternative libertaire au supermarché de mon quartier, il m’avoue alors avoir compris ma réaction et tandis que je lui dis « Et tu y es quand même resté ? » Il me répond « Bien sûr, c’était décidé, j’ai suivi la décision de l’orga » Ouais ! Vive le sens de la décision individuelle chez nos camarades d’Alternative libertaire ! […]

{Dommage pour notre solidarité avec les victimes de Gaza. Car, c’est en signe de solidarité que j’avais décidé de venir grossir les rangs de cette manif. […]

{Que faire ? NE PAS ALLER A CE TYPE DE MANIF, EVIDEMMENT, mais je pense aussi urgent de faire peut être quelque chose, via notre SECRETARIAT aux Relations internationales, en réitérant par exemple, notre condamnation des attaques de l’État d’Israël contre les CIVILS de Gaza. »}

Il y a heureusement eu des réactions à cet article crapuleux :

{« Pour les purs esprits qui ne peuvent s’engager aux côté des palestiniens à cause du Hamas, ou parce que les palestinien veulent un état (vieille argutie anar qui à déjà permis de justifier le colonialisme et l’hégémonie occidentale au nom de la science et de la raison,...), ci-dessous un petit texte de Warschawki.

{Dire qu’ici des anars courent se réfugier dans leur temple de l’anarchie (Publico) à la moindre vue d’un barbu ou d’une femme voilée, pendant que là bas les anars contre le mur se font tirer dessus aux côté des palestiniens, musulmans ou pas ! Il y a des refus de s’engager qui ne sont que de la compromission de fait avec le pouvoir. »}

Ocl St nazaire

Autre réaction d’Alternatives libertaires :

{“Aïe aïe aïe, le niveau ne monte pas. Je ne comprends pas comment les camarades du Monde libertaire peuvent laisser passer un article neu-neu comme ça...

{Une réponse à Petr Pasek :

{1) Ton article est à côté de la plaque : l’Union juive française pour la paix et d’autres (Femmes en noir, etc.) ont défilé le 3 et le 10 janvier jusqu’à la fin de la manif, avec les militants de la gauche palestinienne et maghrébine. Tu ne devrais pas te fier à ce qu’on te dit sur TF1, c’est dans la rue que les choses se passent.

{2) Tu t’es enfui parce que tu as vu des barbus et des femmes voilées... :shock : woua ! Incroyable ! Bienvenue à Paris. Un conseil, ne sors pas trop souvent, tu risques d’en croiser souvent ! :lol :

{3) Il y avait des illuminés qui faisaient des prières sur le côté. C’est entièrement vrai, je les ai vus aussi. Et alors ? Si tu crois qu’ils sont représentatifs, tu fonctionnes exactement comme les caméras de LCI : les yeux braqués là-dessus, ça te suffi à en conclure au caractère "religieux" de cette manifestation. Détrompes-toi. C’était une manifestation de nature anticolonialiste, au sein de laquelle des options politiques différentes étaient en concurrence. Si la seule présence d’un adversaire politique dans une manif suffit à faire fuir les révolutionnaires, je ne donne pas cher de la révolution...

{4) Tu sembles un peu obsédé par les musulmans. Es-tu au courant justement que les associations musulmanes ont interpelé les organisations de gauche et d’extrême gauche pour virer les provocateurs antisémites ? As-tu lu le tract d’appel à la manif édité par les mosquées ? Si tu l’avais lu, tu aurais constaté qu’il n’appelait même pas à la solidarité avec la Palestine sur des bases religieuses, mais sur des bases de droit de l’homme archi classiques. Les musulmans manifestent dans la rue, c’est comme ça, et c’est très bien. Tu proposes quoi ? De leur interdire l’expression politique parce qu’elle va forcément être islamiste et antisémite ? Il y a déjà Houellebecq et Finkielkraut pour ça.

{4) Ton article est schizophrène : j’ai été dans le cortège d’AL le 3 janvier et dans le cortège AL-CNT le 10 janvier, et tout le monde a vu distinctement 3 militants de la FA, avec leurs drapeaux siglés, défiler jusqu’à la fin (dans le cortège du NPA par ailleurs). Alors pourquoi ces insultes contre une organisation libertaire (AL) qui, elle, assume ses positions et se donne les moyens de les exprimer dans la rue ? Commence par balayer devant ta porte.

{5) Ton article est truffé d’approximations et d’anecdotes qui ne relèvent pas le niveau politique : "J’ai rencontré un militant d’AL dans un supermarché" :roll : fascinant... "Il me répond « Bien sûr, c’était décidé, j’ai suivi la décision de l’orga »" :shock : Le fait même que tu ne comprennes pas ce qu’est la solidarité entre camarades quand on a pris une décision collective en dit long... "Il faudrait que notre secrétariat international fasse quelque chose" :D c’est vrai ça, vite un communiqué de presse ! Enfin, la perle : Ce n’est ni Allah ni un État qui sortiront le peuple palestinien et le peuple juif de ce merdier :evil : Mon pauvre ami, tu n’as rien compris à ce qui se passe en Palestine, si tu crois qu’il y a un "peuple juif" qui opprime qui que ce soit...

{6) sur le fond politique pour conclure : les internationalistes que nous sommes ne doivent pas abandonner le drapeau de l’anticolonialisme aux cléricaux. Les centaines de milliers de personnes qui sont descendues dans la rue en France crier leur révolte contre le massacre à Gaza l’ont fait spontanément. Certains groupes islamistes vont évidemment se mêler à la foule pour tenir un discours raciste. A nous d’être dans la rue pour tenir un discours internationaliste, laïc et anticolonialiste. Mais cela, tu ne sembles pas l’avoir compris. Donc qu’est-ce que ça veut dire exactement être anarchiste pour toi ? Etre un militant politique qui veut se colleter avec la réalité, ou... ?

{17 janvier 2009 18:17

Alternatives libertaires

> précisions

je cite l'article "« Il paraît qu’un groupe de « Juifs pour la paix » se serait vu gentiment refuser l’accès au défilé" (je 4 janvier 2009, à Paris)

Ce qu'il y a de bien avec les bruits de chiotte, c'est que ce sont... des bruits de chiotte

A noter que celui qui écrit emploie le conditionnel, n'a rien vu, mais... il "rapporte" ce qui devient une "vérité"

On ne doit pas parler des mêmes Juifs

- l'Union Juive Française pour la Paix était à cette manifestation, en nombre. Cette manifestation où j'étais (déplacement professionnel), je dois avoir quelques photos : j'ai porté la banderole un moment

- la CAPJPO (animée par bon nombre de Juifs) aussi

effectivement, la Ligue de Défense Juive avec ses drapeaux israéliens a été refoulée, sans incident notable

La question juste est donc : Juifs, peut-être, mais "Quelle paix ?"

Ben oui, on y a vu des barbus, même avec papillotes.

Je suis barbu aussi

Ca, c'était donc de l'info !

Mieux vaut donc en rire