Violente répression à strasbourg contre les pro-palestiniens

Mot-clefs: Répression
Lieux:

De 18h à 21h, jusqu'à 2000 personnes manifestent sauvagement contre le dernier massacre d'Israêl. Près de deux heures d'affrontements s'ensuivront, on dénombre plusieurs blessés dont deux graves. Prochaine manif ce samedi 18h place kleber.
Strasbourg-

Rassemblement à l'appel d'organisations pro-palestiniennes et turques place kleber. Environ 500 personnes au début. Départ en manif apparemment autorisée jusqu'à l'Ancienne Douane et remontée vers la place Kleber par la rue des grandes Arcades. De nombreuses personnes rejoignent le cortège. Environ 2000 personnes d'après les personnes sur place. Présence de groupes politiques à l'avant (PCF, NPA, Droits de l'Homme, etc.). Peu de libertaires.

La manif ne cesse de grossir jusqu'au retour à la Place Kleber, très vivante, nombreux slogans anti-sionistes repris ardemment par tout le défilé. Communauté turque fortement présente, présence également du PMF. Beaucoup de familles. Durant ce premier défilé, la tension monte, nombreux pétards, feux d'artifice et mortiers tonnent. Quasiment pas de flics pour le moment.

En débouchant sur la Place Kleber, le cortège s'arrête, et scande à l'unisson sa haine du Mac Do en passant devant celui de Kleber. De nombreux manifestants se saisissent de tables et chaises et tentent de briser les vitrines du mac do. Des organisateurs tentent de calmer le jeu, frictions. Violents accrochages avec des Bacceux également.Nouvelle tentative d'envahir le Mac Do. Nous sommes refoulés. On se dirige tous vers place Kleber.

Place Kleber, tout le monde se rassemble et se compresse pour écouter le discours des organisateurs. Des jeunes escaladent la statue Kleber et déploient des drapeaux palestiniens, tous les drapeaux sont turcs et palestiniens. Flics très discrets. Au bout d'1/2h-40mn, un nouveau départ en manif sauvage démarre en direction de l'homme de Fer. Blocage des trams et du carrefour-tramway place Kleber. Quasiment tout le monde suit, environ 1300 personnes encore. Le cortège sauvage semble hésiter, se dirige d'abord vers Alt Winmärick puis rebrousse chemin, toujours sur les rails, vers la Place Broglie avec l'objectif d'atteindre l'Ambassade d'Israel avenue des vosges. Les esprits s'échauffent, pétards et feux d'artifice éclatent tout le long, l'imposant groupe à l'avant se met à courir pour devancer les flics jusqu'à Broglie. Un toto éclate une vitrine d'un magasin de luxe, des camarades ont dû le secourir, pris à partis par une quinzaine de personnes.

Bref arrêt place Broglie, toujours 1000 personnes en manif sauvage. Les flics se positionnent à l'entrée du pont menant à la Place de la République. Bac et flics en civil partout dans le cortège. Le pont est barré par deux-trois cars et une quinzaine de CRS équipés de flash, et lacrymos. L'avant du cortège s'avance, puis charge la ligne de police. Les flics répliquent par des salves de grenades lacrymos. Repli. On avance à nouveau. Nouvelle salve de lacrymos. Le gros du cortège reste à la place Broglie, environ 400 à l'avant contre les flics. La préfecture est sécurisée, les flics se positionnent tout autour de l'Opéra. On avance à nouveau. Jets de projectiles et tirs de mortiers/feux d'artifice sur la ligne de flics barrant le pont. Les CRS chargent pour nous refouler. Repli puis on avance à nouveau. Long face à face. Le gros du cortège fait demi-tour et retourne place Kleber. Hésitation, finalement les 400 manifestants à l'avant courent et remontent les quais jusqu'au pont menant devant les Halles pour contourner les flics. Certains veulent aller à la synagogue, confusion sur l'objectif. Les flics chargent sur le pont des Halles. Jets de pierre. Une poubelle prend feu. Nouvelle tentative de charger les flics sur le pont des Halles. Les CRS répliquent par des salves de grenades lacrymos et des tirs de flashball. Au moins deux personnes tombent à terre, dont une assez âgée, touché au flashball au visage. Un groupe de CRS et de Bacceux chargent violemment et tirent à nouveau au flashball devant le pont où des pierres sont jetées. Un ou deux groupes d'une dizaine de jeunes (très jeunes!) sont coursés par les flics jusqu'à alt Winmärick. Au moins deux arrestations.

Colère des familles qui tentent d'apporter les premiers soins à la personne âgée durement touchée. Deux CRS sortent de leur ligne pour aller voir ce qu'il en est. Aussitôt ils sont pris à partie par une cinquantaine de manifestants. Charge des CRS. Tirs de flash et grenades lacrymos. Une femme protège de ses bras son enfant au milieu de la charge. Repli vers l'Opéra. Deux trams sont bloqués. Face à face avec les flics du pont de la place de la Rep. On s'approche. Ils tirent aussitôt avec lacrymos spray et flash. Les CRS chargent. Repli jusqu'à l'Homme de Fer, tout le monde appelle à se rassembler de nouveau Place Kleber pour se regrouper et repartir. 150 personnes encore maximum. Blocage de l'homme de Fer. Charge des flics et Bacceux avec tirs de flashball. Plusieurs personnes tombent.

Au moins 3 à 4 blessés au sol, les pompiers sont bloqués par les flics et mettent 1/4h à les secourir. Une petite centaine de manifestants font encore face aux flics à l'Homme de Fer. Lacrymos spray, et violente charge de CRS et Bacceux. Deux personnes à terre, un manifestant de 50-60ans touché par flashball et une jeune fille touchée également par flashball, ne bougent plus, inanimés. Une cinquantaine de manifestants tentent de les secourir, mais les CRS s'alignent et les en empêchent. Les pompiers arrivent enfin. La personne âgée est gravement blessée, ne répond plus. Les deux blessés sont emmenés en civière par les pompiers. Plus loin vers Alt Winmärick, une jeune fille est en pleine crise d'épilepsie, soutenue par une douzaine de manifestants. Un enfant en crise de trauma et asphyxié par les lacrymos également.

Plusieurs blessés légers au flash dans les jambes. Les manifestants se dispersent progressivement. CRS, gendarmes mobiles et BACceux, se positionnent en nombre dans tout le centre-ville : la place Kleber est bouclée pour empêcher tout rassemblement, des patrouilles de robocops avec boucliers et flash au niveau de Gutenberg, Alt Winmärick, Halles, Homme de fer, Broglie, opéra, République, Contades, rue d'Austerliz et Ancienne douane. Des groupes continuent d'harceler sporadiquement les flics par endroits. La manif et les affrontements auront duré 3h, jusqu'à 21h.

NOUVEAU RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN ET CONTRE LES ASSASSINS d'ISRAEL CE SAMEDI 18H PLACE KLEBER.
QUE TOUT LE MONDE SOIT LA !
APPEL A TOUS LES CAMARADES A DIFFUSER L'INFORMATION !

Pas de justice, pas de paix : Viva Palestine !

guitoto

Commentaire(s)

> pour info

"Après la dissolution du cortège, place Kléber, quelques centaines de personnes sont reparties vers la place de l’Homme de Fer puis après un demi tour ont pris la direction de la place Broglie, drapeaux turcs au vent, précédées par des cars de policiers en tenue de combat.

Des bruits avaient couru pour diriger la manifestation vers le « quartier des juifs ».

Ces personnes confondent, hélas, juifs, israéliens et sionistes, mais le responsable de cette confusion désastreuse s’appelle Israël.

Un porte-parole du COJEP avait d’ailleurs mis en garde les participants place Kléber à la dissolution, qu’il s’agissait d’un conflit colonial et pas religieux."

http://la-feuille-de-chou.fr/?p=10243

> ca commence à puer sévère

j'ai été très choqué par l'attaque de la flotille, ca va de soi. Ce qui me choque tout autant, ce sont les commentaires, et même les textes en eux-mêmes qui commencent à être pondus sur les indymédia...Il y a là un respect pour le moins inattendu vis à vis de poussées nationalistes (que sont d'autres les agitations de drapeaux nationaux, turcs, palestiniens ou autres ?) présentes dans les manifestations de colère qui ont eu lieu..Et voir le cyber-activiste guitoto finir son texte par "viva palestine", ca me fout carrément la gerbe...En effet, ca ferait quoi si je venais crier ici "viva la france!" ??? Je vous demande sincèrement. Pourquoi le nationalisme issu d'un pays "occupé" et "opprimé" serait-il plus acceptable, ou moins craignos que les autres nationalismes ? Est-ce que les révolutionnaires feraient des séparations entre "bons" et "mauvais" nationalisme ? Si c'est le cas, autant l'expliquer franchement, et mettre les choses au clair rapidement. Il ya une différence profonde entre prôner la démolition de tous les Etats (sans focaliser sur l'Etat israélien, ni plus ni moins oppresseur que n'importe quel autre Etat) et crier "vive la palestine" et faire le jeu des nationalistes qui n'attendent que ça.

IL EST GRAND TEMPS DE DIRE LES CHOSES OUVERTEMENT

> Ca dépend du sens du vent

Y'a aussi une différence profonde entre avoir une position idéologique et se confronter au réel.

C'est bien beaux de dire le nationalisme ça pue, la dessus tout le monde est d'accord. C'est un peu moins beau quand les gens qui prônent ça dès qu'une revendication est faites dans ce sens dans un territoire ou c'est la merde complète sont des gens qui ne sont même pas concernés par la question.

Vu l'urgence de la situation en palestine, déjà rien que si la palestine avait un Etat reconnu par Israel et le monde, au moins au sens d'un territoire ou le peuple palestinien est souverain, ça aiderait peut-être à rendre la vie plus vivable sur place. C'es sûr que c'est pas conforme à l'Idéologie Révolutionnaire, mais des fois il faut peut-être redescendre de sa tour d'ivoire et être un peu réaliste: c'est pas demain qu'il n'y aura plus de nation ni d'Etat sur cette planète, et en attendant les gens qui survivent là-bas sont dans une situation qui ne peut pas attendre que cela arrive.

Et illes n'ont pas besoin en plus que des petits occidentalaux vien au chaud leur fasse la morale anti-nationaliste en appelant ça du soutien...

Vraiment c'est incroyable ce qu'on peut lire des fois, on se demande sur quelle planète habitent certaines personnes pour assumer des positions comme ça, ou pour qui illes se prennent...