Iran Campagne lancée par Labour Start pour dénoncer l’exécution de Farzad Kamangar

Mot-clefs: Répression
Lieux:



Appel a la solidarité internationale halte aux massacres en iran


http://www.labourstart.org/

Farzad Kamangar un militant syndicaliste iranien a été exécuté

Avec quatre autres prisonniers politiques kurdes, Farzad Kamangar a été exécuté en secret, le dimanche 9 mai à la prison d’Evin à Téhéran. Enseignant de 35 ans et membre du syndicat professionnel des enseignants kurdes, il a été accusé de « mettre en danger la sécurité nationale » et de «moharebeh» « inimitié envers Dieu » . Il vivait sous la menace de la peine de mort depuis Février 2008 suite à un simulacre de procès qui a duré moins de cinq minutes. En prison, Farzad a subi des tortures et des pressions psychologiques.

Bien que les autorités iraniennes de revoir son procès en appel, l’affaire n’a pas été transmise à la Cour suprême. Après de nouveaux retards, l’avocat de Farzad a fait part de le perte de son dossier. Malgré l’absence évidente d’une enquête indépendante et l’absence d’une procédure judiciaire équitable, Farzad a été exécuté.

Le cas de Farzad est particulièrement inquiétant en raison de la manière opaque et secret dans lequel son procès a été réalisé, l’absence de droits fondamentaux auxquels il aurait du avoir accès en prison, et le fait que ni sa famille ou ni ses représentants légaux ont été informés de son exécution.

Des messages de protestation peuvent être envoyés automatiquement aux autorités iraniennes depuis cette adresse.

http://www.labourstart.org/cgi-bin/solidarityforever/sh...c=693

Contenu du message :

Je condamne fermement l’exécution du syndicaliste enseignant kurde Farzad Kamangar, le 9 mai 2010.

Malgré l’absence évidente d’une enquête indépendante sur les accusations, l’absence d’une procédure judiciaire équitable, le fait que le pourvoi en appel de M. Kamangar soit encore à l’examen par la Cour suprême, que l’avocat de M. Kamangar ait été informé de la perte de son dossier, Farzad Kamangar a été exécuté sans en informer ni sa famille ni son avocat. Je dénonce ce traitement inhumain.

Cette exécution brutale soulève l’inquiétude sur le sort des autres syndicalistes enseignants encore sous les verrous comme Rasoul Bodaghi, Hashem Khastar, Bahman Goudarzzade et Abdolresa Ghanbari. Je suis également préoccupé par le maintien en détention de Mansoor Osanloo et Ebrahim Madadi, les dirigeants du Syndicat des travailleurs des bus de Téhéran (Syndicat Vahed) et Ali Nejati, président du syndicat des travailleurs de la canne à sucre à Haft Tapeh.

Cette exécution va également intensifier le climat déjà généralisé de peur et de persécution entourant les activités syndicales ouvrières en Iran.

Je vous invite à:

Enquêter sur le cadre juridique de l’exécution de Farzad Kamangar pour savoir pourquoi son dossier n’a pas été examinée par la Cour suprême en conformité avec la législation nationale ;

Assurer, en droit et en pratique, toutes les garanties d’une procédure régulière légale établie selon le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, y compris le principe de la présomption d’innocence et l’élimination de la torture et les mauvais traitements en prison ;

Respecter le plein exercice du droit à la liberté d’expression et les droits d’association et de réunion, tel que recommandés par le Comité de la liberté syndicale de l’Organisation Internationale du Travail;

Annoncer un moratoire sur les exécutions.

J’ai hâte d’entendre parler de votre intervention positive sur cette question très grave

pour plus d'infos sur ce qui se passe en iran

vous pouvez contacter les sites

http://iransolidaritebesac.wordpress.com/

http://cgtaddsea.wordpress.com/

Solidarité avec la lutte du peuple iranien

Liberté pour les prisonnier-es politiques en Iran