Pour un féminisme de luttes sociales

Mot-clefs: -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux:


Nous, féministes, gouines, trans, pédés, sommes présentEs dans la manifestation du 1er mai parce que les luttes sociales sont nos luttes.
.

Accès inégal au travail, précarisation des conditions de travail et inégalités de salaires, nouvelles menaces contre le système de retraite par répartition, exploitation et expulsion des sans papierEs, mal-logement, démantèlement des services publics qui compromet l’accès pour toutEs à la santé... nous sommes révoltéEs par la dégradation des conditions de vie !

Face à ces logiques capitalistes, racistes et patriarcales, nous réaffirmons la revendication féministe d’individualisation des droits sociaux et refusons les politiques familialistes qui font obstacle à l’autonomie des personnes. Cette autonomie, qui n’a rien à voir avec l’idéologie libérale, est la condition de nos émancipations individuelles et collectives.

Nous continuerons à défendre la liberté à disposer de nos corps et de nos sexualités, contre la tendance actuelle du gouvernement à accroître le contrôle sur les individuEs : stérilisations forcées pour les personnes trans désirant changer leurs papiers, projet de création de « centre de référence » trans qui empêcheront de fait les personnes trans de choisir librement leurs médecins et les modalités de leurs parcours, fermeture de centres IVG. Nous refusons les logiques racistes qui veulent opposer une partie de la population à une autre, comme l’illustrent le « débat sur l’identité nationale » et la volonté de légiférer pour interdire le port de la « burqa » en France.

Nous refusons les comportements et slogans sexistes, transphobes, lesbophobes et homophobes !

Les luttes féministes ne sont pas secondaires : féministes, antiracistes, anticapitalistes, touTEs debout !

Ces Chieuses de Féministes, Etudions Gayment, OUTrans, Les Panthères Roses.

http://www.outrans.org/