qui sont les soutiens occidentaux de la dictature iranienne

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Qui sont les soutiens occidentaux de la dictature iranienne actuelle

Voici ce régime que soutient hélas nombres d’oligarques d’entreprise cotées au Cac 40 et a wall street , voici ce régime hélas soutenu de facto par nombre de représentants du patronat européen et américain qui ont d’énormes intérêts financiers en Iran, intérêts financiers et commerciaux qui sont loin d’êtres mineurs et loin d’êtres récents*1 comme on a pu l’observer lors de la guerre iran irak ou l’Europe, Israël et memes les états unis on vendus par des réseaux officieux et maffieux, des armes a l’Iran alors qu’officiellement ces pays soutenaient Saddam Hussein et l’Irak *2


derrière cet « ennemi » officiel de l’occident (qui sert très bien nombre de ses desseins et appétits financiers au proche orient) , l’argent et les affaires juteuses avec la dictature continuent de plus belle et cela depuis 1979, malgré les rodomontades d’un Sarkozy ou d’un Kouchner, les mollahs et les pasdarans savent très bien traiter et faire des affaires avec le reste des pays du monde, que Khamenei appelle des « grands Satan » ou des « petits Satan »,malgré des les déclarations « anti occidentales » du régime, les bravades de Ahmadinejad le second de Khamenei, les mollahs et la bourgeoisie iranienne qui composent avec eux continuent sous la table a entretenir des réseaux et des partenariats économiques énormes avec l’Europe et les états unis et en particulier la France
Les piliers du régime et son corps répressif ou comment celui-ci s’enrichi sur le dos du peuple iranien depuis plus de trente ans :

Comment fonctionne cette dictature :

Le corps des pasdaran est la colonne vertébrale du système basée sur le pouvoir absolue du Guide suprême, « Velayat-e-Faghih » L’histoire des pasdaran est précisément celle de l’émergence du Velayat-eFaghih. Le khomeynisme originel ou ce qu’il en reste ( car il a considérablement évolué depuis 1979 date ou il a confisqué la révolution populaire qui chassa le Shah d’Iran ce roi et dictateur fantoche qui fut pourtant mis en place par les occidentaux) est incarné par une idéologie obscurantiste, sexiste et patriarcale, raciste (surtout envers les minorités religieuses ou ethniques non chiites a l’intérieur de l’Iran même) se caractérisant par la répression, la misogynie, la discrimination envers les femmes (considérées juridiquement et physiquement comme des humains de seconde zone) et l’expansionnisme en vue de la création d’un empire islamiste mondial.

Chaque caractéristique de cette entité d’origine moyenâgeuse et conservatrice se concrétise dans une des instances du corps des pasdarans. Son rôle décisif au sein de toutes les instances militaire, sécuritaire, politique et économique explique la nature de la théocratie : une dictature militaire et policière. (Le corps des pasdarans constitue une véritable armée dans l’armée, l’armée régulière iranienne étant considérée comme « non fiable » par les Mollahs et le clan Khamenei et susceptible de passer dans le camp du peuple)

En même temps, les pasdarans puisent leur bellicisme et leur agressivité leur violence et les exactions commises envers le peuple sont générées par cette théorie et idéologie du Velayat-Faghih, idéologie sectaire qui prône la domination universelle du guide supréme c'est-à-dire de Khamenei et de son clan qui fut le successeur au titre de Guide supréme de Khomeiny, après moult guerres et conflits internes chez le corps aristocratique des Mollahs et de leur congrégation qu’on nomme l’ Assemblée des experts*2

Ahmadinejad bien que contrairement aux mollahs vient d’une famille relativement modeste (cela ne l’a pas empêché malgré cette image d’homme issu du peuple de s’enrichir et d’amasser une fortune considérable gérée de main de maitre par son fils qui dispose de comptes en banques bien garnis qu’il a fait rapatrier depuis juin 2009 et les éléments post électoraux dans les banques de Dubaï).

Ahmadinejad est issu de ces premiers militants pasdarans « historiques » de la révolution confisquée de 1979 La grande majorité des ministres, conseillers et vice-présidents d’Ahmadinejad sont issus également des pasdarans ayant trempé durant de nombreuses années dans la répression. La corruption et les enrichissements personnels. Constituant peu a peu une « élite » auto proclamée de fait, alors qu’a l’origine le corps des pasdarans se voulait la vitrine « populaire » et issue du peuple du régime

Après les ministres, l’ensemble des adjoints et des directeurs de services dans les ministères ont été choisis parmi les pasdarans. La primauté des pasdarans sur les autres organes de la société civile, trouvant après l’élection présidentielle de 2005 toute leur dimension, explique aussi l’orientation de cette dictature : radicalisation et crispation à l’intérieur (en vue de l’homogénéisation de la population), blocage de la moindre velléité de réforme, destruction de tous les ponts pour empêcher un repli éventuel sur la question nucléaire et l’ingérence dans les affaires irakiennes. Et même de pays proches comme le Liban ou se joue d’énormes conflits d’influences économiques, politiques et militaire avec la Syrie qui comme l’Irak a toujours été un ennemi des Mollahs

On comprend mieux aussi le statut et le rôle actuel d’Ahmadinejad et de son clan. Ahmadinejad représente bien la militarisation totale d’un régime dont l’ossature même est incarnée par les pasdarans et leurs vassaux des Bassidjis.

Les pasdarans sont situés dans la hiérarchie de la dictature comme une « élite » au dessus des milices Bassidjis, milices qui sont bien sur considérées par le régime comme de la piétaille destinée au basses œuvres de répression et de contrôle social total de la population ce qu’on a pu largement contraster depuis le soulèvement populaire post élections de 2009

Le thème du Val-e-Fathi et le corps des pasdaran sont totalement complémentaires. Le premier a besoin du second pour la répression et l’exportation de sa « révolution » au niveau international, les pasdaran ont besoin de cette idéologie du Vali-e-Faghih pour tenir en place le pays dans une main de fer le pays. Le régime du Velayat-e-Faghih est une dictature militarisée et policière au sein duquel le Corps des gardiens fonctionne comme le bras protecteur du régime. Ce dernier est essentiellement dépendant de ce corps qui constitue l’organe central du recours à la force et de la répression.

(Cet organe idéologique des mollahs, créé dans un premier temps pour réprimer les opposants et contrôler l’armée héritée du Chah et soit disant « épurer » son ex police politique la terrible Savak et ses réseaux qui comme les pasdarans avaient mis sous coupe réglée le pays , en fait l’une des première tache de la vevak fut surtout d’incorporer et de retourner a son profit nombre d’anciens agents de la Savak )

Ces organes de répression politico-religieux ressemblent en bien des aspects aux SS de l’Allemagne du IIIe Reich : tous deux sont des Forces inspirées des confréries armées idéologiques religieuses du nazisme ; tous deux ne prennent des ordres que du « chef suprême » le Valy- e-Faghih incarné aujourd’hui par Khamenei. Ils ne rendent des comptes politiques comme policiers qu’à lui seul et sont les principaux éléments de la répression.

Le 5 août 1980, les corps des Bassidj’s et ses sections jeunesses qui étaient relativement « indépendants » au sein de l’organigramme de la dictature sont intégrés de force dans le corps des pasdaran par une loi du Majlis. Dès lors le Bassidj perd son statut de force relativement indépendante pour se transformer en unité plus ou moins parallèle et officieuse des pasdarans

Le corps des Bassid’j deviendra ainsi la source principale de recrutement des milices de la dictature. Il sera transformé en un organe paramilitaire pouvant intervenir jusque dans les villages les plus reculés pour établir, si nécessaire, la répression.

Cette force utilise les essentiellement des jeunes issus des couches très pauvres de la population et les éléments les plus frustrés de la société qu’il monte à dessein contre les forces populaires et les populations civiles. Si le corps des pasdaran joue un rôle comparable à celui des SS, le Bassidj fonctionne lui littéralement comme les SA, la troupe d’assaut d’Hitler. A travers le Bassidj, les pasdaran ont créé des antennes de contrôle locales et de surveillance , on trouve des miliciens Bassidjis dans tous les ministères, administrations, entreprises privées ou publiques, banques, usines privées ou publiques, écoles, universités, même dans les bureaux de gouverneurs, les mairies, les villages ils sont également chargés de surveiller de très prés les tribus nomades iraniennes traditionnelles ( dont le nomadisme est très mal vu par les autorités a noter que c’était déjà également le cas sous le régime précédent du shah).

On notera également l’immense pouvoir économique dont dispose les pasdarans en « civil » ils contrôlent de fait plus des trois quarts si ce n’est plus de l’économie iranienne, en particulier les secteurs des transmissions, de la téléphonie et la distribution de l’énergie, ce sont ces pasdarans en « civil » qu’ont a par exemple vu épauler les bassidj’is lors de véritables opérations commandos, destinées à briser des grèves quand elles se déclenchaient dans des entreprises iraniennes, ou lors de la terrible attaque contre la fac de Téhéran le 15 juin 2009, attaque qui fit 15 morts (la dictature n’ayant reconnue cyniquement que cinq victimes)

Ce pouvoir économique hégémonique des pasdarans et de leur vassaux les bassidj’s est très bien expliqué par le site Iran crime Watch et iran tribunal qui recensent les criminels les plus violent du régime

http://www.irancrimewatch.com/index_en.php

http://www.irantribunal.com/English/EnHome.html

http://www.kanoon-zendanian.org/index.html

Qui sont ces soutiens politiques de cette dictature en Europe et dans le monde

On y retrouve bien sur toute l’extrême droite européenne et française front national inclus, parti qui fut l’un des premier parti d’extrême droite européens à féliciter officiellement la « réélection » de Ahmadinejad de juin 2009 le fait n’étonnera personne (il suffisait pour cela de consulter son ancien blog officiel et celui de sa présidence actuelle le site president.ir et de lire les signatures pour le constater).

Quand nos « démocrates » français soutiennent l’Iran

Parmi les plus fidèles soutiens français de Ahmadinejad on trouve des gens comme ceux de la nébuleuse de l’association « Association d’amitié France-Iran »

Association résidée par une ancienne journaliste de France 3, Joëlle Hazard, de Villepin, deux député Ump (dont le fameux Didier Julia) un député Ps, le géographe Bernard Hourcade, un journaliste du figaro George Malbrunot, François Nicoullaud un ex ambassadeur de France en Iran, de Margerie l’actuel Pdg de Total et toute une bande d’habitués et de courtisans de luxe des salons feutrés des réceptions de l’ambassade d’Iran a paris , sans oublier l’écrivain conspirationiste Thierry Meyssan qui est par ailleurs un salarié grassement payé comme « consultant » de plusieurs chaines de propagande de la télévision du régime des mollahs.

Pour résumer on ne sera pas étonné de voir la droite bourgeoise et de la droite fasciste soutenir un régime comme l’Iran, les charognards avides de pétrole et du pouvoir de l’argent, les adeptes de la haine et du rejet des autres savent très bien composer entre eux*4

Sauf que malheureusement on trouve aussi une « gauche radicale » pour soutenir la dictature des Mollahs :

comment ne pas êtres circonspects et nous poser des questions quand on voit les éloges encore fait à ce régime par de prétendus sites et groupes politique « anti impérialistes » d’une « gauche » prétendue « radicale » et « alter mondialiste » française qui continuent a nier de la manière la plus stalinienne qui soit les crimes et les exactions du régime des mollahs et pire de lui apporter son soutien,

comment ne pas êtres circonspects et nous poser des questions quand on voit les tenants d’une prétendue « gauche radicale » européenne ou américaine qui n’est jamais en reste pour continuer a voir en Ahmadinejad un militant « anti impérialiste » citons par exemple cet intellectuel « marxiste » italien Domenico Losurdo

http://domenicolosurdo.blogspot.com/

Sur des gens comme Losurdo lire cette analyse

http://la-sociale.viabloga.com/news/la-revolution-democratique-iranienne-est-en-marche

Un Domenico Losurdo toujours prêt pour blanchir la dictature iranienne sur son blog et sur divers sites ou il écrit régulièrement
,
Quand a seconde la médaille de la collaboration de classe européenne et caution de « gauche » avec la dictature iranienne elle ira surement au Socialist Worker Party (SWP) anglais et particulièrement à une de ses vitrines « pacifiste » le Casmi une véritable officine du régime affilié au Swp anglais et aux réseaux pro iraniens de George Galloway

http://www.campaigniran.org/casmii/

http://www.workersliberty.org/story/2009/07/16/swp-egyp...ution

http://www.indymedia.org.uk/en/2006/03/335370.html

Un Swp Anglais qui n’hésite pas a reprendre a ses fins des images de presse de l’Isna un organe de propagande de la dictature iranienne en transformant des prisonniers kurdes iraniens en afghans sous la botte de l’impérialisme américain via son graphiste attitré un certain Leon Kuhn

http://azarmehr.blogspot.com/2009/12/twisted-world-of-s....html

http://www.socialistworker.org.uk/art.php?id=19697

Une autre médaille de la collaboration avec la dictature que nous pouvons attribuer aussi à George Galloway l’un des plus fidèles soutiens de la « gauche » anglaise de la dictature
-un George Galloway qui non content de s’être empressé de féliciter Ahmadinejad pour sa « réélection » refuse toujours d’évoquer la moindre solidarité avec toutes les personnes emprisonnées et exécutées en Iran depuis le soulèvement du mois de Juin 2009 et qui n’a pas hésité à salir publiquement sur Channel 5 la mémoire d’un jeune condamné a mort iranien

http://fr.wikipedia.org/wiki/George_Galloway

http://en.wikipedia.org/wiki/George_Galloway

http://gayswithoutborders.wordpress.com/2008/03/13/uk-g...amed/

Il faudra que ces brillants intellectuels qui se prétendent marxistes ou trotskiste qu’ils soient européens et américains nous expliquent en quoi soutenir une dictature des mollahs qui est raciste sexiste patriarcale qui opprime les femmes qu’elle considère comme des demi humain-es, et qui leur dénie tout droit d’exister , qui fait exécuter des enfants et les homosexuels, opprime les minorités religieuses et les réfugiés afghans en Iran qu’elle parque dans des camps de la honte*5, qui justifie le fait de violer et torturer au nom de la religion les détenu-es dans les prisons, ou tout toutes les revendications syndicales et sociales peuvent vous emmener en prison ou au gibet , ou les militantes féministes et des droits humains sont systématiquement emprisonnés , a quelque chose d’anti impérialiste et de marxiste.

Alors qu’en Angleterre, en Irlande, en Allemagne (ou des militants anti fascistes se sont joints a des militants iraniens pour protester devant les ambassades d’Iran), en suède ou des militants anti fascistes on rejoint des protestataires iraniens et ont réussi à faire échouer une manifestation de l’extrême droite fasciste suédoise qui venait soutenir la dictature devant l’ambassade d’iran a Stockholm, alors qu’a la Haye des militants iraniens et hollandais ont occupé l’ambassade nous ne pouvons pas dire que beaucoup de militants français se soient autant mobilisés pendant que les bassidj’is et les nopo’s (les voltigeurs motocyclistes anti émeute iranien) massacraient le peuple iranien et assassinaient dans les rues des villes d’Iran dans la plus totale impunité avec le silence complice de nos « démocraties » occidentales.

Des mobilisations à venir se préparent en Iran pour le premier mai et le mois de juin date du premier anniversaire du mois de juin 2009 dans les semaines à venir à nous de nous tenir prêts à soutenir la luttes des femmes et des hommes d’Iran

Pour l’instant le pays connait un calme relatif, cependant on commence a voir de nouvelles grèves éclater, des mouvements d’agitations ont commencés dans certaines facs, les iraniens continuent toujours de lancer des milliers de petites actions de résistance civile comme le marquage systématique de slogans contre Khamenei des billets de banques, les services municipaux de nombreuses grandes villes ne peuvent plus suivre pour recouvrir tags et graffitis contre la dictature, de nombreux tracts clandestins circulent sous le manteau appelant a se mobiliser pour le premier mai,

http://www.youtube.com/watch?v=n7VDUlruVCk

Nul doute aussi que le mois de juin et la date anniversaire de l’élection de juin de l’année dernière servira encore de prétextes a de nouvelles mobilisations et protestations
A suivre

Notes :

-1 lire l’affaire Iran Contra ou quand les états unis vendait des armes a l’Iran durant le conflit Iran Irak

Affaire Iran-Contra

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Iran-Contra

Voir aussi les partenariats commerciaux avec l’Iran du Sud-Coréen Daelim Industrial quelques exemples : le groupe pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell ou encore le géant pétrolier public brésilien Petrobras Nokia et Siemens (flicage du net iranien).Volvo qui va installer des usines sur place, Rover, American Motors, Daimler-Benz, Mitsubishi Peugeot Citroën et Renault via les consortiums iraniens Iran Khodro . PSA Peugeot Citroën, qui avait amorcé, depuis 1992, une coopération industrielle avec Iran Khodro pour la fabrication de la 405 (l’intégration locale est achevée à plus de 60 %), a franchi une nouvelle étape en concluant en mars 2001 un accord de licence pour l’assemblage et le montage de la 206 et de la .Quant à Renault, il a fondé, pour l’assemblage et le montage de la Logan (la Tondar, en farsi), une société conjointe avec les deux géants iraniens. Il s’agit de Renault Pars, dont il détient 51 % des parts, tandis qu’Iran Khodro et Saipa, alliés pour l’occasion, en possèdent 49 %.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Iran_Khodro

Areva l’iran est actionnaire a 40 pour cent de la centrale nucléaire du Tricastin depuis 1979) la multinationale Total via Eurodif,est un Consortium propriétaire d'une usine d'enrichissement de l'uranium implantée dans le site nucléaire du Tricastin à Pierrelatte dans la Drôme, et exploitée par une filiale de Areva NC, Eurodif SA.

La France a l’instar de chine et la Russie a-t-elle aidé les brigades anti émeutes iranienne à s’équiper

http://www.hns-info.net/spip.php?article20787

-2

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_Iran-Irak

-3 l’assemblée des experts le véritable gouvernement iranien :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assembl%C3%A9e_des_experts

-4 témoins cette rencontre récente entre l’ambassadeur d’Iran et les fascistes et l’extrême droite française qui a eue lieue le 13 avril 2010
-5 au sujet des réfugiés afghans en iran :

on estime le chiffre des réfugiés afghans en Iran a 2,5 millions d'Afghans qui vivent en Iran, 1, 5 million sont des réfugiés en situation irrégulière , ils sont considérés par la dictature comme des citoyens de seconde zone, taillables et corvéables a merci ,sous payés exploités sans vergogne par le patronat iranien, exactement comme dans la France de besson la dictature elle aussi rafle, parque dans des camps de rétention et expulse vers l’Afghanistan

Depuis octobre 2004, le gouvernement iranien a annoncé que les Afghans paieraient désormais des frais de scolarité pour leurs enfants. Le montant demandé est plus élevé que la capacité financière de ces familles. De manière prévisible, ce changement a eu pour conséquence de prioriser l'éducation des garçons au détriment de celle des filles, dans le cas o ù la famille manquait de revenus. Ainsi de nos jours, les filles afghanes élevées en Iran se voient retirer le droit fondamental à l'éducation, ce qui incite les femmes afghanes à manifester à l'extérieur des Nations Unies et de l'Ambassade d'Afghanistan en Iran. Cette nouvelle politique iranienne de l'éducation s'accompagne d'autres restrictions envers les Afghans, comme l'interdiction d'acheter une assurance médicale, de louer une maison sans la permission du gouvernement ou d'ouvrir un compte en banque. D’épouser et de se marier avec des iranien-nes. On les empêche d'accéder à de nombreux services essentiels dont le système de santé.

Commentaire(s)

> Pas qu'en Grande Bretagne et pas que chez les Trotsk

En France on a quelque ex-Staliniens qui dans leur genre font tout aussi fort. Outre le célèbre Alain Soral, passé depuis par le FN (sic), on trouve aussi les franco-italiens de Bellaciao (Mollahciao diront certains). Malgré tout ce qui se passe, ils continuent d'adopter un soutien bien peu critique à l'égard de la République islamique. Ils prétextent en fait d'une invasion imminente par les troupes... d'Obama. Mais à l'époque ou c'était Bush junior, ils étaient déjà sur le même délire.