Alsace La veuve marocaine d’un ancien combattant français enfermée au CRA

Mot-clefs: Répression
Lieux:


La veuve marocaine d’un ancien combattant français enfermée au CRA de Geispolsheim !

VIGICRAGE est intervenu pour la troisième semaine consécutive au CRA de Geispolsheim

Au moment d’arriver, nous avons eu le plaisir de voir deux retenus Biélorusses que nous avions visités 2 fois libérés. Ils avaient 8 jours pour quitter le territoire. Une heure après leur libération, ils étaient déjà en Allemagne.

Derrière les grilles, plusieurs retenus maghrébins nous ont parlé d’une vieille dame qui était arrivée le jour même.

Nous lui avons rendu visite au parloir.

Entre temps, l’un de ses fils était arrivé de Belfort pour voir sa maman.

Mme N. Q. a 63 ans. Elle est la veuve d’un ancien combattant qui a fait trois campagnes en 1939/40, au Maghreb, en mer puis en métropole.

Elle souffre de diabète et de problèmes dentaires, non soignés, car au pays, elle allait voir le marabout au lieu du dentiste.

Elle était venue en France pour voir ses enfants, certains sont Français, d’autres marocains avec des cartes de séjour de 10 ans. Ils vivent à Belfort, Carcassonne et Nîmes.

La dame était venue en France avec un permis de deux mois. Elle a fait des démarches pour percevoir la pension militaire de son mari et ces démarches sont prêts d’aboutir.

Lorsqu’elle a demandé à la préfecture du Territoire de Belfort une prolongation de séjour, pour vivre auprès de sa famille en France, et toucher la pension de réversion, la seule réponse du Préfet a été une Obligation de Quitter le Territoire Français, reçue il y a un mois !

Hier, 14 avril, à 6 heures du matin, les agents de la PAF sont venus l’arrêter au domicile de son fils.

Elle a été conduite au CRA de Geispolsheim après entrevue avec le JLD qui l’a fait interner. Son passeport se trouve dans le midi de la France.

Le fils que nous avons rencontré devant les grilles du CRA est bien entendu scandalisé par ce traitement inhumain pour une personne de cet âge et malade.

Au Maroc, nous a-t-il expliqué cela ne pourrait pas arriver. mais la France est un pays civilisé, n’est-ce pas !

Contact a été pris avec une avocate, et l’information a été transmise aussitôt à l’Agence France Presse puisqu’il ressort du cas de l’étudiante russe Eléna Ten que le gouvernement craint la médiatisation.

Décidément, la France ne recule devant aucune ignominie !

Mettre en rétention une dame âgée, malade et qui doit toucher la pension militaire de son mari qui a combattu pendant la seconde guerre mondiale !

Rien n’arrêtera donc le ministre des expulsions ?

Nous lançons un appel à tous ceux qui veulent se joindre aux actions de solidarité régulière de Vigilance CRA Geispolsheim à entrer en contact.

Tous les jours, il y a des cas de ce genre, que nous pouvons soutenir et médiatiser. Plus on sera nombreux, plus on pourra intervenir chaque jour de la semaine par demi-journée.

http://www.la-feuille-de-chou.fr/