Iran 87 Protestataires d’Ashura condamnés à des années de prison

Mot-clefs: Répression
Lieux:



Selon divers sites des militants des droits de l’homme iraniens la répression suites aux événements tragiques du soulèvement du dimanche sanglant de l’ashura le 27 décembre 2009 s’annonce encore plus violente qu’elle n’était prévue


La sentence pour 87 personnes reconnues coupables lors des protestations D’Ashura ( 27 décembre,2009) après la mise au point des résultats aux élections leur cas avaient été référés au Service de l’Application des Peines

Selon un rapport du Procureur et du Tribunal « Révolutionnaire »de Téhéran, ces condamnations qui représentaient principalement des termes de prison ont été référées au Service de l’Application des Peines du Tribunal Révolutionnaire de Téhéran . ces peines sont évidement très lourdes et peuvent atteindre en iran plusieurs dizaines d’années dans les quartiers d’isolement les plus durs des prisons iranienne comme celui réservé aux prisonniers politique de la prison de Evine a Téhéran ou un peu avant celle de la prison de Kharizak qui fut fermée suite aux témoignages de familles ayant perdu des proches au sein de ce bagne.

Ces condamnés ont été accusés de rassemblements et de conspirations contre la Sécurité Nationale, de distribution de propagande anti-gouvernementale ainsi que d’être des membres appartenant à des groupuscules anti-gouvernementales participant à des rassemblements illégaux, perturbant l’ordre public selon l’isna , l’irna et l’irib les 3 principaux organes de propagande médiatique du régime

Plus grave encore on sait aussi que plusieurs manifestants sont sous le coup d’une accusation d’être des « moharebeh » c'est-à-dire des ennemis de dieux ce qui en iran vous entraine dans les couloirs de la mort du régime

Extrait d’un récent rapport de militants des droits humains iraniens les condamnation a la peine capitales se multiplient :

Une série de procès pour l’exemple a abouti à la pendaison de deux hommes en janvier. Il s’agit des premières exécutions pour lesquelles les autorités ont établi un lien direct avec les troubles actuels qui confirment la terrible répression qui a eue lieu après les soulèvements du dimanche sanglant de l’ashura le 27 décembre 2009 (soulèvements ou 20 personnes chiffre provisoire ont trouvées la mort), bien qu’il soit plus tard apparu que ces deux hommes se trouvaient déjà derrière les barreaux lors de l’élection présidentielle de juin 2009.
Ils ont notamment été reconnus coupables de moharebeh (inimitié à l’égard de Dieu, littéralement en persan cela veut dire ennemi de dieu). Nasrin Sotoudeh, avocat de l’un des deux hommes, Arash Rahmanipour, a déclaré à: « Une mise à mort aussi rapide et précipitée ne saurait avoir qu’une seule explication [...] Le gouvernement tente d’empêcher le mouvement d’opposition de gagner de l’ampleur en usant de la peur et de l’intimidation. »

L’inculpation de mohareb, infraction définie en termes vagues, est de plus en plus invoquée elle permet au régime de distribuer de lourdes peines de prison et des condamnations a mort lors de parodies de procès largement couvertes par les médias du régime

Au moins neuf autres personnes, condamnées à mort à la suite des manifestations de masse qui ont démarré à l’été 2009 et se poursuivaient à la fin de l’année, se trouveraient dans l’antichambre de la mort.

Les récents commentaires du procureur de Téhéran Abbas Jafari Dowlatabadi n’ont fait qu’attiser les doutes quant aux motifs politiques sous-tendant les condamnations. En faisant référence à la condamnation à mort d’un groupe de manifestants, il a affirmé : « Aujourd’hui, le système islamique a fermement remis à leur place ses opposants et ses détracteurs. Les Iraniens ne permettront plus que de tels événements se produisent dans leur pays.

Il existe deux sites ou l’on peut se faire une idée des brutalités et des exactions du régime depuis le mois de juin 2009

http://www.irancrimewatch.com/index_en.php

http://iranbodycount.blogspot.com/

Les vidéos qui embarrassent le régime iranien le massacre d’étudiants le 15 juin 2009

http://www.youtube.com/watch?v=OQPkdBfj78w

http://www.youtube.com/watch?v=Dz8zCNWDh9E

Un régime pourtant largement soutenu par l’occident quoiqu’il en dise et quoiqu’en disent les états unis et l’Europe, la encore le double langage est de mise, et ces pays font des affaires florissantes avec la dictature iranienne

Entre les rodomontades de façade de Sarkozy et Kouchner sur l’Iran ou celle d’obama et de l’u.e l’hypocrisie des accords commerciaux avec une dictature perdurent

L’iran de Khamenei et de Ahmadinejad et leurs partenaire commerciaux c’est entre autre :

Renault Citroen et peugeot qui fabriquent des voitures en iran via les trust iraniens dirigés par les pasdarans que sont Iran Khodro et la Saipa

Des accords de gestions de l’industrie du nucléaires entre la France et le clan du mollah Rasfjandani qui durent depuis la chute du shah le site sortir du nucléaire y a consacré de nombreux articles

http://www.sortirdunucleaire.org/

http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/communiques...f=623

Des partenariats entre les trusts Nokia et Siemens qui ont contribués au flicage généralisé du net iranien, qui ont contribués aussi a l’arrestation de centaines d’internautes et de mediactivistes iraniens

Des partenariats commerciaux très étroits entre le Pdg de Total sa multinationale et des contrats énormes à signer avec la dictature iranienne dans les mois à venir il s’agit la en fait aussi d’une veritable guérilla de l’opa entre les français de Total, les américains de Chevron et les anglais de Shell

Des partenariats commerciaux très étroits entre Volvo qui va bientôt délocaliser une de ses unités de productions de voiture de luxe haut de gamme en Iran

Des accords commerciaux entre de nombreux fabricants de matériel anti émeutes français, américains, russes et chinois

Des partenariats policiers et répressifs entre la dictature iranienne et Interpol qui pourraient extrader sur demandes de juges et d'agents de la vevak ministère de l’intérieur iraniens des exilés politiques iraniens accusés d’être des « terroristes morabebeh » :

Interpol : À la rescousse de la République islamique d’Iran ;

http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3383

http://www.hns-info.net/spip.php?article21029

Il s’agit la de réalités que nous aurions tort de prendre a la légére, les oligarchies financières européennes et américaines qui ont de gros intérêts financiers en Iran ont, on Le comprend mieux avec ces quelques exemples peu d’intérêt avec une chute du régime dictatorial iranien contemporain et une nouvelle révolution dans ce pays comme celle qui avait contribué a l’éviction du Shah d’Iran et de sa dictature en 1979

Solidarité avec la lutte du peuple iranien