Iran iberté pour Elham et tout les autres prisonniers politiques

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Iran iberté pour Elham et tout les autres prisonniers politiques

Iran iberté pour Elham et tout les autres prisonnier-es politiques !

Communiqué de la Campagne pour la Libération des Prisonniers Politiques en Iran, publié le 1er mars sur le blog de Maryam Namazie activiste feministe iranienne :

Elham Ahsani,étudiante à l’université, a été arrêtée le 9 février 2010 à son domicile à Téhéran par les services secrets du régime islamique. La raison de son arrestation n’est pas connue même si elle peut être liée aux récentes protestations contre le régime islamique en Iran. Elham avait été d’abord arrêtée avec son frère Nader Ahsani, mais Nader a fait partie des 28 prisonniers libérés le 21 février 2010. Les manifestations continuelles de 700 membres de familles de prisonniers politiques devant la prison Evin avaient forcé le régime à libérer 28 prisonniers.

Au départ, on a pas dit à famille d’Elham où elle est, mais, sous pression, les autorités de la prison ont déclaré qu’Elham est détenue à la prison Evin. Alors qu’elle est en prison, elle se trouve sous une immense pression physique et psychologique, et n’a pas été autorisée à voir sa famille.

La Campagne pour la Libération des Prisonniers Politiques en Iran s’inquiète de la vie et de la sécurité d’Elham Ahsani. Les autorités du régime islamique en Iran doivent libérer Elham et les autres prisonniers politiques.

Nous appelons toutes les organisations des droits humains et toute personne qui se se sent concernée à envoyer des lettres de protestation et de demander la libération immédiate et inconditionnelle d’Elham Ahsani.

Pour la Campagne pour la Libération des Prisonniers Politiques en Iran (CFPPI)

Shiva Mahbobi
Organisatrice de la Campagne
Addresse : CFPPI
BM Box 6754, London WC1N 3XX, U.K.
Tel: +44 (0) 7984445278

http://www.iranpoliticalprisoners.com

freepoliticalprisoners@gmail.com
zendani.tv@gmail.com

Sur le front de la répression n les familles de prisonnier-es refusent la Peur il y a des manifestation chaque nuit devant la prison de Evin

Les rassemblements chaque nuit de familles de prisonniers

politiques devant les portes de la prison Evin (Téhéran) pour accueillir les prisonniers libérés et demander la libération de tous les prisonniers politiques, continuent.

http://iranenlutte.wordpress.com/2010/03/02/rassembleme...evin/

Les Arrestations continuent

le cinéaste Jafar Panahi a été arrété

Selon le site de l’opposition, le réalisateur iranien Jafar Panahi a été arrêté à son domicile de Téhéran le 1er mars. Le cinéaste, connu internationalement, avait arboré une écharpe verte, couleur des opposants au gouvernement, lors du Festival du film de Montréal, à l’été 2009. Il n’avait pas eu le droit de quitter l’Iran pour se rendre récemment à la Berlinale.

Par ailleurs, deux journaux proches de l’opposition, le grand quotidien réformateur Etemaad et l’hebdomadaire féminin Iran Dokht, ont été interdits de publication par le régime des mollahs sur ordres personnels de Khamenei

De nouvelles condamnations a mort traduction du site freedom messenger

Le tribunal révolutionnaire et public de Téhéran a annoncé qu’un prisonnier de l’Achoura (27 décembre) avait été condamné à mort.

HRANA –L’Unité d’Information du tribunal révolutionnaire et public de Téhéran a annoncé : « L’ordonnance de jugement à l’encontre de neuf éléments arrêtés lors des émeutes de l’Achoura a été publiée par le tribunal révolutionnaire islamique de Téhéran ».

Selon HRANA, le communiqué de l’Unité d’Information publique du Tribunal Révolutionnaire de Téhéran déclare que l’un des accusés à été condamné à mort et les huit autres à des peines de prison ferme.

Le communiqué ajoute : « Les procès pour étudier les accusations suivantes ont été tenus la semaine dernière lors de deux séances publiques du tribunal révolutionnaire en présence d’un avocat de la défense et du procureur. Moharebeh (guerre contre Dieu), rassemblement et collusion contre la sécurité nationale et propagande contre le régime font partie des crimes commis par les accusés. Si elles sont contestées par les accusés, les peines prononcées passeront devant la Cour d’Appel de l’Etat de Téhéran

Sur les criminels contre l'humanité de la dictature les arrestations et les executions sommaires du régime vous pouvez consulter les sites suivant

Reporter and human right activists iran

http://www.rhairan.net/en/

iran tribunal

http://www.irantribunal.com/

iran crime watch

http://irancrimewatch.com/index_en.php

Human Righs Activists In Iran

http://www.en-hrana.com/

Iran human right

http://iranhr.net/

Commentaire(s)