Contre la machine à expulser... action - répression

Mot-clefs: Prisons / Centres de rétention
Lieux:

Alors que le procureur a requis de lourdes peines contre les inculpés de la révolte du centre de rétention de Vincennes ( voir ici ), que Bouygues (constructeur de taule) trainent des webmasters devant la justice pour avoir diffusé un appel à saboter (annonce du report du procès) et que les actions en solidarité n'ont pas cessé (chronologie ), les flics ont mis un bon coup de pression.

Poste_1-medium
Pas de titre pour 9562

featured image La presse bourgeoise avait annoncé il y a trois semaines qu'une enquête avait été lancé contre les auteurs-trices de certains actes de solidarité, notamment le sabotage de dizaines de distributeurs de billets de banques collaborant avec l'état pour dénoncer des sans papiers (LCL, la poste, BNP, société générale)... et puis car une banque reste une banque.
Lundi 15 et mardi 16/02 la police a mené une série de perquisitions-arrestations à Paris . Au final 8 personnes ont été amenées au 36 quai des orfèvres par Franck Souci et sa bande. Certain-e-s furent libéré-e-s rapidement (témoignage ).
Situation le 16 février au soir .
Des actions ont été menés en solidarité et contre la machine à expulser :
- Texte : "Liberté pour tous, avec ou sans papiers"
- Rassemblement et balade contre la machine à expulser à paris d'une centaine de personnes le 16 au soir
- Dijon : casse d'une agence d'interim
- Asnières courant d'air dans la permanence UMP
- Paris : tiens donc, ça continue

Sabotons la machine à expulser... par ses différents rouages !