Pétition FFAP contre les insecticides tueurs d’abeilles

Mot-clefs: Ecologie
Lieux: Rennes

L’abeille est un bio-indicateur et ses maladies sont un symptôme bien gênant pour l’agro-industrie car elle nous montre, dans sa mort, l’incohérence de certaines pratiques. Dans certains endroits de la planète, l’abeille a disparu, les hommes tentent de la remplacer mais cette fois le portefeuille est touché et on se rend compte du prix de l’abeille

Le grenelle de l’environnement, la vague Europe écologie, les multiples scandales de l’agro-chimie donnent largement l’avantage pour un réveil des consciences et une consolidation dans l’action collective. Gil Rivière Wekstein l’as bien compris et avec lui tous les conservateurs, tous les faux progressistes qui s’accrochent à un modèle économique et une pensée unique. Ils s’avouent faussement vaincus et jouent sur la peur d’un "totalitarisme vert". Ils aboient et semblent vouloir mordre tous ceux qui remettent en cause les intérêts des quelques grosses firmes qui se partagent le monde et notre vie. Ils nous disent que si des tords ont été commis, le capitalisme et la technologie nous sauverons.

Nous pensons nous que le progrès passe par la cohérence et la cohésion, soit deux manières de parler d’intelligence. « Vivre en intelligence » disons nous à Rennes. Le progrès c’est le refus du recul des solidarités, des liens sociaux, le refus de l’accaparement généralisé et du vol en bande organisée sur nos vies.

Il y a sans doute deux développements durables. Un de droite capitaliste, de gauche humaniste. Souvent, hélas, ils s’accordent ensemble car on oublie de dire ce qu’il s’agit de développer (ou du moins de préserver).

Nous serons pour le développement des capacités militantes des apiculteurs en tant qu’ils sont au cœur des déséquilibres générés par un modèle économique incohérent. Nous serons pour le développement au sein de la société des liens de solidarité avec ces personnes qui sont au front. Car dans les tribunaux et tout simplement dans les ruchers une guerre est menée et les dommages collatéraux sont nombreux, gardés sous silence, démentis jusqu’au bout par ceux qui agissent impunément sans états d’âme. Les abeilles tombent les unes après les autres. Face aux intérêts économiques à courts termes de l’agro-industrie et de l’agro-chimie, les ouvrières d’un certain équilibre entre la nature et l’homme font peu de poids. On teste sur elles et sur les travailleurs de la terre les produits "censés" répondre à l’urgence de la faim dans le monde. Les raccourcis sont vite pris pensez-vous, c’est à chacun, en tant que citoyen, de prendre le chemin d’une vie en intelligence et de se tenir informé de ce qui nous concerne directement : notre santé.

L’abeille est un bio-indicateur et ses maladies sont un symptôme bien gênant pour l’agro-industrie car elle nous montre, dans sa mort, l’incohérence de certaines pratiques. Dans certains endroits de la planète, l’abeille a disparu, les hommes tentent de la remplacer mais cette fois le portefeuille est touché et on se rend compte du prix de l’abeille.

Ce que l’homme à détruit, l’homme peut le reconstruire. Mais il ne s’agira pas des mêmes hommes avec leur même logique de destruction !

Accès au texte de pétition : http://www.apipro-bretagne.net/

[Extraits du film le silence des abeilles->http://www.dailymotion.com/video/x4rmcv_le-silence-des-..._news] : de Doug Shultz ( USA 2007) diffusé sur la chaîne "National Géographic" en mars et avril 2008. Dans une région de Chine où, conséquence d’un usage intensif de pesticides, les abeilles ont disparu, des centaines d’ouvriers agricoles fécondent eux-mêmes les fleurs des poiriers...hallucinant !

[La valeur de la pollinisation->http://www.apipro-ffap.net/sapb/spip.php?article47] : étude menée par Bernard Vaissiere , chercheur inra (Avignon).

Les textes de wekstein, sur [le site agriculture-environnement->http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?page=s...maire]

Link_go Lien relatif

Email Email de contact: GautierGuillaume35_AT_gmail.com