[Nantes] La Gueule du Loup expulsable vendredi 22 janvier

Mot-clefs: Logement/squat
Lieux: Nantes Rennes

La Gueule du Loup, maison vide depuis plusieurs années et occupée depuis plus de trois mois, est expulsable à partir de ce vendredi 22.

Photo7-medium
Pas de titre pour 9462

Photo5-medium
Pas de titre pour 9461

Photo4-medium
Pas de titre pour 9460

Photo1-medium
Pas de titre pour 9459

L'expulsion de la GUEULE DU LOUP, squat au 31 route de rennes à Nantes, est en cours depuis environ 11h ce vendredi 22 janvier. C'est violent, et les habitant-e-s ont besoin de soutien.

La Gueule du Loup, maison vide depuis plusieurs années et occupée depuis plus de trois mois, est expulsable à partir de ce vendredi 22.

La justice expéditive et bourgeoise tombe, rendu de procès: 8 jours pour quitter les lieux, malgré le froid et l'absence de projet sur le bâtiment, ce qui n'était pas le cas du jardin-forêt de cette maison, entièrement détruit par les machines infernales du capital afin de construire un enième immeuble assorti de son joli parking, aux bénéfices d'une lignée de notaires en voie d'extension.
Bon nombre d'expulsions ont eut lieu ces dernières semaines,période de grand froid ou pas, renvoyant des individuEs à des situations toujours plus précaires.
Alors qu'il est de plus en plus difficile de se loger et de vivre décement, nous pensons qu'il est nécessaire de se réaproprier les espaces afin d'y construire nos vies comme nous l'entendons en dehors des griffes de nos pathétiques dirigeants et de leurs institutions.
Du coup, on invite à venir discuter, partager, soutenir durant cette semaine, pour leur montrer que malgré tous les coups, nous sommes toujours vivantEs et pas prèTEs à capituler.On donnera d'autres infos sur des rdv ouverts, c'est possible aussi de venir en organiser, à bientôt!

31 route de Rennes, Pont du Cens (bus 32,25,87,73)

Commentaire(s)

> URGENCE

L'expulsion est en cours depuis plus d'une heure, ça chauffe grave, y'a vraiment besoin de monde, là, maintenant.

> Urgence Gueule du loup

urgence confirmée à 13h

les cognes cognent

besoin de soutien

merci

> Sur le toit.

D'après ce que j'ai compris, les habitantEs se sont réfugiéEs sur le toit. Les flics, les pompiers et les journalistes sont sur place.

> Point

Actuellement, tentatives de négociations tjrs en cours avec les flics...

Nombreux moyens de pompiers sur place, qui tentent de sécuriser le batiment et les militants.

plusieurs dizaines de flics (CRS) sur place, et média locaux et nationaux.

> combien de temps ?

Négociations, tensions, le temps file. Il fait froid, dans peu de temps, le jour va tomber rendant encore plus dangereux l'occupation du toit. Il faut absolument du monde pour prendre le relai : tant que les média et les potes sont là pour soutenir, ça va, mais dès que les uns ou les autres viendront à manquer, les flics chargeront. Ils jouent la montre.

Ils ne sont surement pas sans savoir que 2 soirées de soutien ont lieu ce soir.

Mettre en place un roulement entre la Gueule du Loup, B17 et le Fouloir serait idéal pour tout le monde.

> INFOS

Les occupants sont redescendus d'eux-même du toit du squat et ont été interpelés !

> Organisation

Il est clair que cela me parait impossible que vous puissiez tenir toute la nuit sur ce toit, vu le froid (peut être la pluie qui c'est). On ne peut pas y accéder ne serait ce que pour vous soutenir, vous apporter de quoi vous remonter le moral et de l'énergie (une couverture bien chaude, des boissons...

il est claire que ça devient extrêmement dangereux pour vous, et puis les flics vont aussi s'impatienter ( sont pas capable de rester là sans rien faire sans que ça les énervent ). Je ne suis pas sur place actuellement mais je suis vos aventure (et j'habite pas loin). d'ailleurs j'entends de plus en plus de sirènes (pompier ou flic???) je m'inquiète ... personne n'est tombé?

> info +++

Donc, tout le monde est redescendu, il n'y a aucun blessé, et ils vont être auditionnés à Waldeck, sans GAV !

> Rassemblement de soutien à Wladeck

18h15

Rassemblement de soutien à Wladeck

> trouvé

trouvé sur le lieu du rassemblement et ramassé avant que les flics ne le fassent: un sac de lycéen en terminal stg

contacter sud étudiant nantes pour le récuperer

> sortie

les embarquées-s à Waldeck sont sorties-s après prise d'identité.

> les affaires des expulsés

Les affaires des expulsés sont dans la rue. La nuit sera pluvieuse et les affaires vraisemblablement visitées. Que faire? Les flics montent la garde méchamment.

Nous sommes des voisins frustrés d'être si faibles devant cette ignominie urbaine d'un côté et la dégradation des conditions de vie que nous laissons à nos jeunes. J'ai comme un sentiment de révolte qui se réveille.

IL n'y a pas d'âge pour dire non.

Une maman (53 ans)

> Merci à toutes et à tous

Le soutien reçu par les squateureuses a été vivement apprécié. Les ami-e-s, les militant-e-s, les voisin-e-s et les gens de passage se sont réunis, outré-e-s de l'agissement des forces de l'ordre et de la justice, expulsant les pauvres pour le simple et seul bonheur des riches, montrant leur envie de rester dans le système répressif actuel. D'avantage, la démonstration de force et de virilité des chiens de l'état montre l'intensité des violences policières. D'un côté, ils viennent en meute pour une expulsion ; de l'autre, ils matraquent les gens venant soutenir leurs camarades. Et quel dommage que cette aide de ceux qui devraient être nos camarades que les pompiers ont donné à la police. Cependant, voir des soutiens comme celui de cette mère nous réchauffent tou-te-s le cœur. Tou-te-s sur ce trottoir, nous nous sommes mélangé-e-s, nous avons échangé nos points de vue, nos haines et nos envies. Ce qui s'est passé cette après-midi est honteux mais elle est quotidienne. Ce que nous avons vécu, nous l'avons déjà vécu à la maison précédente et nous le vivrons dans la prochaine. Ce que nous vivons souvent, d'autres le vivent tous les jours dans les ghettos contemporains. C'est grâce à la chaleur qui se dégage des moments où illes veulent nous faire sentir seul-e-s que nous espérons. Que nous vivons heureu-se-s.

> good day today

Quelques heures sur un toit ou sur un trottoir : pas grand chose mais l'impression qu'il s'est joué là quelque chose d'important. Beaucoup de monde venu en soutien, ou juste passant par là et échangeant quelques infos ou un bout de colère, assez en tous cas pour leur faire entendre que c'est pas si facile de nous virer, que pendant que les flics nous photographient à tour de bras pour la centième fois, nous aussi on les voit, rendant visible et explicite le sens de leur présence : rendre au notaire ce qui est au notaire et à ce monde de merde ce qui lui revient. Mais des maisons, des notaires et des trottoirs, il y en a plein d'autres.Ils nous donneront l'occasion d'autres belles journées...

> article

un article sur le presso : http://www.presseocean.fr/actu/actu_detail_-La-revolte-...u.Htm

bon, c'est pas non plus ouestorchon, mais c'est pas non plus très complet... le camarade touché à la tête s'en sort avec un gros ématome, a priori pas de trauma cranien, les anars ont la tête dure...

quelles sont les suites juridiques pour les squateurs ? pour le fils de pute de patron qui a foutu un coup de boule à notre camarade ? pour ceux qui étaient montés sur l'échelle des pompiers ?

bonne journée à tous !

> Solidarité

Quelques images de ce moment de solidarité.

> anti squatteur

pensez vous au gens a qui vous faite du tord ??????? nous ne sommes pas tous riche ...

moi jai 30 an je bose comme un con pour voir des jeunes qui ne branle rien de leur journee ,qui squatte et qui degrade tous ...

une chose est reflechissez bien travailler ca cet l'avenir ...

coordialement

> c'est deja ca: ne rien faire

Tout d'abord il est certain qu'on ne sera pas d'accord.

Ne rien faire vaut mieux que faire ce que l'on a pas envie de faire.

Qu'est ce que c'est ne rien faire? tu parles peut être de ne pas aller travailler? tu le dis toi même travailler comme un con. pourquoi aller travailler comme un con. parcequ'il faut.

Ca c'est ce qui est dit et aussi graver en nous.

il faut bien manger, il faut s'habiller. De la bouffe et des fringue il y en a en surplus, parceque ca fait tourner l'économie de produire plus.

après il faut travailler pour acheter ces nouvelles fringues et paraitre dans la norme.

Cette norme c'est le capitalisme. Et la mise en concurrence des être humains. Pousser l'individuE a possèder plus et mieux que les autres.

camardes je te laisse cette place.

Cette concurrence elle est partout, j'en fais moi même partie et elle m'habite. Mais j'essaye de ne pas lui donner du sens, de ne pas jalouser, possèder et être frustré.

Ne rien faire c'est prendre des petits dejeuners interminables, ne pas couper court aux plaisirs pour des obligations rationelles de travail. construire des cabanes sur un toit, refaire un reseau electrique, dessiner, ...............

Après je trouve que ces obligations sont dures a évité, parceque le monde est ainsi. Mais je dis qu'il est possible de vivre autrement et d'y couper.

l'habitat nomade, le squat, gagner au loto peut être, les constructions dans les bois, .......

L'expulsion de la gueule du loup, c'est niquer ce notaire parcequ'il s'enrichit par son mètier sur les gens, qu'il est sans scrupule pour racheter la maison d'une femme qui ne voulait pas lui revendre. C'est aussi niquer la fausse justice qui est en vrai celle de la propriété privée. C'est montrer qu'on est pas obligé d'être d'accord, qu on peut refuser. C'est affirmer par la conviction de l'acte que je tiens à avoir des maisons ou ce n'est pas le rapport marchand qui prime mais la liberté.

ouvrez des squats!!!

que les flics finissent dans la gueule du loup!!

> Commentaires refusés

Des commentaires ont été cachés car insultant ou relatant des idées déjà bien suffisamment relayées dans les médias dominants.

Indymedia n'est pas un forum. La fonction commentaire est là pour donner un complément d'information.

> Travaux..

Il avait été dit qu'il n'y avait aucun projet sur le bâtiment squaté pour jusitifer de votre occupation illégale..

En passant route de rennes, il est facile de voir qu'il est en cours de rénovation...

Vous avez donc menti pour justifier cette occupation.

Comment croire ce que vous racontez?

Les faits parlent d'eux mêmes... C'est scandaleux!