La Ligue ODEBI appelle à une protestation massive

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

le 28 janvier 2010 contre les ennemis de nos libertés.

Alors que la LOPPSI arrive en janvier,qu'HADOPI se met en place progressivement et que les gouvernements du monde entier complotent pour le filtrage d'internet avec l'ACTA, la Ligue arrive à la conclusion évidente que l'époque des discussions constructives est close.
La Ligue ODEBI appelle donc les internautes à défendre leurs droits sur Internet le Mercredi 28 janvier 2010 dès 21h00 par une manifestation géante sur l'ensemble des espaces de communication sur le web.

L'armée numérique a reçu comme ordre de se préparer à une prise de contrôle démocratique et massive des forums, facebooks, blogs, twitter des ennemis de nos libertés : maisons de disques, artistes engagés contre les droits des internautes, sites UMP, sites des partisans de la riposte graduée....

A cette occasion, les internautes sont invités à publier sur ces espaces de communication ennemis les éléments qui tendent à prouver que nous vivons dans une médiocratie rongée par la corruption morale de notre personnel politique.

Ce "Casserole DAY" sera donc consacré au rappel des pédigrées des députés UMP ayant voté pour HADOPI comme nous l'avions promis avant le vote de la loi mais aussi à rappeler les contradictions des argumentaires populistes des gouvernements européens qui entendent imposer le filtrage de l'internet comme en Chine.

Par extension, nous appelons tous les citoyens à devenir des surveillants pointilleux des divagations de leur personnel politique en utilisant internet comme caisse de résonance de leurs fausses promesses et de leurs ennuis judiciaires afin de leur rappeler que les arguments démagogues et populistes peuvent aussi se retourner contre eux.

A manier des symboles trop lourds on finit par céder sous leur poids.

Nous encourageons donc tous les internautes à publier sur leurs blogs, pages personnelles, twitter, pages facebook toutes les informations nécessaires à un assainissement de notre vie politique en dénonçant publiquement et massivement les personnels politiques corrompus.

Nous appelons tous les citoyens à utiliser leurs téléphones portables, appareils photos, et autres matériels électroniques pour filmer et photographier notre personnel politique et à publier ces éléments quand des indices de faux discours apparaissent et "ne faisant plus de quartier". Leur vie en dehors des enceintes de la république doit devenir un enfer médiatique.

Nous appelons à libaniser Internet avant la mise en place des lois les plus liberticides existantes en France depuis 50 ans en diffusant massivement les connaissances d'utilisation des logiciels P2P cryptés, la cryptographie et autres méthodes ou outils visant à rendre anonyme le surf sur Internet.

Nous appelons les parents à refuser toute propagande scolaire autour de la défense des droits d'auteur et appelons les enseignants à refuser toute directive gouvernementale sur le sujet.

Nous appelons les syndicats de policiers et la gendarmerie à refuser la privatisation des fonctions de police que sont la LOPPSI et l'HADOPI par tous les moyens légaux à leur disposition.

Nous appelons les syndicats de magistrats à refuser et protester contre les lois iniques que le gouvernement entend faire passer en affirmant dans leur jurisprudence à venir le caractère inaliénable de nos droits fondamentaux.

Tous les internautes concernés par nos libertés durement attaquées par un gouvernement aux ordres de lobbys puissants qui entendent piétiner notre démocratie peuvent nous rejoindre d'ici le 28 janvier 2010 au sein de l'armée numérique :

http://www.armee-numerique.com

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793. article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’ insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Link_go Lien relatif

Commentaire(s)

> plus grave, plus liberticide

la loi Hadopi mobilise les passions. Fort bien, il y a des intérêts économiques considérables en jeu d'un côté, de l'autre, chacun est susceptible d'être touché au quotidien, fils de bourgeois ou prolo. Alors, on se mobilise un peu, surtout chez les fils de bourges

---------------

mais le reste passe sans coup férir

les organismes sociaux, bancaires ont tous signé des conventions "anti-fraude" avec l'Etat

Par exemple, l'un des derniers nés parmi ces dispositifs liberticides

http://www.lesechos.fr/info/france/020279318651-securit...e.htm

Tout le monde ou presque trouve cela normal : les rares syndicats qui protestent n'y peuvent rien.

Les agents qui refusent d'appliquer se trouvent sanctionnés de différentes manières : avancement refusé, mise à l'écart

Pour revenir à ce qui s'est passé à la Banque Postale, il y a de forte chance que l'employé n'y soit pour rien : il y a des procédures entièrement automatiques

Ce gouvernement a réussi, aidé par les précédents de "gôche" à rendre suspect toute personne, à dresser les gens les uns contre les autres, les pauvres contre les plus pauvres. Mais jamais contre la grande finance, les capitalistes qui se voient récompensés de leurs forfaitures.

La "gôche" n'est pas revenue sur les lois Paqua/Debré qui ont enclenché ces dispositifs contre les Sans Pap'

La soit-disant crise ne fait pas que des malheureux : le CAC 40 a fait une "performance" de +20% en 2009.

Salauds de pauvres !

---------------

paradoxalement, la grève des Sans Pap' conduit à encore plus de contrôle sur ceux qui restent et ne seront pas régularisés : encore plus de chasse, encore plus de clandestinité

Là, dans la presque indifférence.....

cherchez l'erreur !