“10 minutes pour les prisonierEs de l’Autre Campagne”

Mot-clefs: Prisons / Centres de rétention
Lieux:

Mardi 1er décembre à 20H30 dans le Zero Hebdo su Radio FPP 106.3FM : “10 minutes pour les prisonnierEs de l’Autre Campagne.”

Il s’agit de la troisième émission d’un cycle sur les prisonierEs de l’Autre Campagne au Mexique.

Ces mini-emissions tentent de présenter le cas de un ou plusieurs prisonnierEs.

Cette mini-émission est consacrée aux prisonnierEs d’Oaxaca :
Agustín Luna Valencia, Álvaro Sebastián Ramírez, Justino Hernández José, Mario Ambrosio Martínez, Fortino Enríquez Hernández, Eleuterio Hernández García, Abraham García Ramírez, Zacarías P. García López, Juan Manuel Martínez Moreno, Abraham Ramírez Vázquez, Juventino García Cruz y Noel García Cruz.

Merci à ZeroHebdo et à FPP et n’oublions pas que les radios libres sont aussi en lutte.
En 2005, avec la publication de la Sixième Déclaration de la Forêt Lacandone – “La Sexta” -, diverses organisations, groupes, peuples et individus se sont joints à l’appel de l’EZLN pour construire un mouvement anticapitaliste, civil et pacifique, en bas et à gauche, que nous appelons, L’Autre Campagne. “La Otra” construit un réseau de personnes et d’organisations en bas et  à gauche pour résister aux assauts du capitalisme et construire un pays et un monde de justice et de liberté pour touTEs.

Durant ce travail de constructions de nouvelles façons de faire de la politique et de s’organiser à partir du bas, nous avons été confronté à la la réponse de l’Etat suite aux milliers d’actes de rebellions et de résistances qui ont commencé à naitre dans le pays.

Depuis la publication de la “La Sexta” les adhérantEs à l’Autre Campagne et les bases d’appui Zapatise ont vu s’abattre brutalement sur elles-eux une répression de plus en plus forte. Pour elles-eux, nos compagnes et compagnons de lutte nous avons déclaré  :

“S’ils en touchent unE, ils nous touchent touTEs !”
“Si nos tocan a un@ nos tocan a tod@s !”

Le message de cette campagne est que chaque compagne et compagnon qui est  emprisonnéE, ne sera pas abandonéE.
Il est important dans le contexte de répression actuel de  fortifier un mouvement qui ne cessera pas de se battre pour toutes ceux et celles qui sont emprisonnées.

Ces efforts et actions ont déjà permis  la libération de beaucoup de compagnes et  de compagnons, comme dans les cas d’Atenco, de Oaxaca, du Chiapas, de Monterrey, de Puebla, et  de Campeche.

En solidarité et contre l’oublie des compagnes et compagnons toujours emprisonnés de l’Autre Campage, nous vous présenterons, leurs histoires, leurs luttes, leurs expériences, leurs combats et leurs voix en http://liberonsles.wordpress.com

Link_go Lien relatif