Action Caf Ploermel

Mot-clefs: Exclusion/précarité/chômage
Lieux: Rennes

RSA et APL rétablis pour deux allocataires

A la suite d'une action collective menée par une dizaine de personnes à l'appel du mcpl de rennes, nous avons réussis à rétablir les droits de deux personnes qui s'étaient vues supprimer leurs allocations par la Caf de Ploermel.
Compte rendu:

Jeudi 8 Octobre, vers 10 h 30, une dizaine de membres du Mouvement des
Chômeurs et Précaires en Lutte de Rennes s'est rendu à la CAF de Ploërmel
(Morbihan) en compagnie d'une allocataire qui venait de subir, ainsi que son
colocataire, une sanction arbitraire et absurde de la part de cette
institution. Celle-ci leur a annoncé la suspension unilatérale de son RSA et
de son aide au logement, ainsi que de l'aide au logement de son colocataire,
pour "deux refus de contrôle" (qui, selon la directrice, est certainement un
contrôle "aléatoire", statistique en quelque sorte). En réalité, une
contrôleuse de la CAF s'est rendue une fois au domicile des allocataires, et
n'y ayant trouvé personne, a laissé un avis de passage. Ces derniers ont
alors laissé un message à la contrôleuse avec leurs coordonnées
téléphoniques. Ils n'ont eu aucune nouvelle, jusqu'à... la notification par
la CAF de la suppression de leurs allocations, sans motif. Nous n'avons pas
eu beaucoup de mal à faire admettre à la directrice l'iniquité d'une
semblable décision (légalement, c'est après deux absences à RDV et
théoriquement, après avoir entendu l'allocataire, qu'une telle décision peut
être prise).
Les deux colocataires ont donc été immédiatement rétablis dans leurs droits.
La directrice nous a affirmé que ce genre de cas était "exceptionnel".
Quelques minutes plus tard, nous rencontrions par hasard une personne qui
venait de perdre son RSA pour ne pas avoir renvoyé sa déclaration
trimestrielle, ce qu'elle nie formellement. Notre présence n'a sans doute
pas été pour rien pour le rétablissement immédiat, là aussi, de ses droits.
On voit bien que les "dysfonctionnements" de la machine lèse toujours les
mêmes, les réduisant à faire la preuve de leur non-culpabilité.
Plus que jamais, il est indispensable que nous fassions valoir nos droits.
Nous pouvons nous faire accompagner par des proches, ou par des membres de
collectifs de précaires. C'est à cette seule condition de refuser
l'individualisation à laquelle nous assigne l'institution, que nous pouvons
créer un rapport de force, et mettre en difficulté ses rouages
disciplinaires et para-policiers.
Le tract diffusé pendant cette action est en pièce jointe.

Mouvement des Chômeurs et Précaires en Lutte de Rennes, 8 Octobre 2009
local, 22 rue de Bellevue, Rennes
mcpl2008@gmail.com

Pièces jointes

Report tract allocations

Email Email de contact: mcpl2008_AT_gmail.com

Commentaire(s)

> occupation du Pôle emploi de la rue Vicq d’Azir (Paris 10e)

[Ni RSA, ni Policemploi->http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4689]

> Plus fondamentalement

Pour un mouvement des chômeurs et précaires à Rennes et ailleurs

http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4603

> Lettre ouverte de quelques précaires...

aux conseillers de Pôle Emploi

http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4692