Roulez toujours dans la même ornière

Mot-clefs: Ecologie
Lieux: Notre-Dame-des-Landes

Un écologiste au-dessus de tout soupçon ?

Monsieur Gilles Denigot était présent cet été à la Semaine de Résistance, qui a eu lieu cet été à Vigneux de Bretagne contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Sa présence a soulevé débat, puisqu’il est impliqué dans l’arrivée des Ogm à St Nazaire. Voici donc un retour sur son étonnant parcours.
Roulez toujours dans la même ornière

L’actuel médiatique Gille Denigot fut tout d’abord un militant post soixante huitard proche de la Gauche Prolétarienne (maoïste) qui a ensuite peaufiné ses orientations au sein du Groupement Socialiste pour l’Economie Distributive (GSED) de Pastor.

Professionnellement il devint ouvrier portuaire à St Nazaire site sous la coupe de la CGT et du Parti Communiste. Son entrisme syndical et ses méthodes lui permettront de contrer les velléités de la CGT à son égard.

Lors de la privatisation du personnel portuaire par la Loi Le Drian, il décide de créer une société autonome Atlantique Service Maritime (ASM) de placement des dockers face au preneurs d’ordre, le tout secondé par la création d’un syndicat maison.

Cette société ASM combat alors l’absentéisme maladie ou par accident, les mouvements sociaux internes ou externes. Asm entretient une concurrence avec les autres ports mais accepte de décharger le Soja transgénique (OGM) destiné à l’alimentation animale et humaine.

Les multiples occupations, manifestations, protestations des agriculteurs et de Green Peace, etc. n’auront aucune incidence sur le déchargement massif à St Nazaire de ces produits dangereux pourtant condamnés par les écologistes.

Proche de la banqueroute ASM fermera, les entreprises de manutention embaucheront directement les dockers restants et la CGT reprendra la main.

Politiquement son adhésion à un mouvement écologiste lui permettra de se présenter contre le maire de St Nazaire Joël Batteux : un échec.

Deuxième round : pour les avant-dernières municipales la gauche envisage un front commun, adoubé par Batteux, il entre au Conseil municipal de St Nazaire sous l’étiquette écolo et devra subir les turpitudes du maire pendant ce mandat.

Denigot change alors de champ politique, il est élu Conseiller Général (sans l’apport des voix communistes) et se présente comme un élément central ayant contribué à l’arrêt du projet Donges-Est, puis investit la « Semaine des Résistances » contrôlée par les politiques contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes.

Commentaire(s)

> Attention à la violence

Apparemment Mr Denigot n'aime pas la contradiction, surtout celle qui parle de son passé.

Ne vous approchez pas trop près quand vous voulez débattre avec lui.

En restant à distance vous éviterez la confrontation physique,

il aurait le coup de poing facile, semble-t-il.

> Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose !

Je voulais faire un commentaire à Mr le Procureur "Ogmpas "

Mais je lis le code d'éthique du site :

"Les commentaires sans rapport avec l’article ou utilisant des formules insultantes ou diffamatoires seront retirés. " Bigre !

Ce qui revient à dire que vous laissez libre cours aux commentaires mensongers, insultants et diffamatoires de cet auteur excessivement courageux ( même derrière un écran, on se cache !!) et que vous vous autorisez à censurer une réponse inconvenante à vos yeux ?

Je ne fais donc pas de commentaires détaillés. Je me nomme Gilles Denigot, je suis né le 23 aout 1948 à St-Lyphard 44, scolarisé jusqu'au certificat d'études primaires, fils d'ouvr'iers et de paysans, mon adresse émail est gilles.denigot@wanadoo.fr. pour ceux qui voudraient une réponse précise sur ces propos insultants et diffamatoires dont je me réserve le droit de donner suite.

J'ai été habitué toute ma vie militante à recevoir les salves de ceux qui n'aimaient pas les combats politiques ou syndicaux que j'ai mené.

Tout y est passé... tracts anonymes, (graines d'ananar à 5000 exemplaires au chantier naval, attaques permanentes de syndicat ou parti établis, menaces de mort, grenades sur mon véhicule, tentative de meutre sur ma fille agée de 15 ans, 3 coups de feu dans les portes et fenetres de mon domicile, etc... le petit fascisme est muticolore. Je le VOMI sur vous courageux anonymes. Mais je crois déjà vous reconnaitre vous et vos petits informateurs peu glorieux ! Heureux que votre vie ne ce soit pas située en 39/45 ....

Ou vous êtes de très mauvaises fois ou vous êtes sérieux ( ce dont je doute) car répéter à l'infini des mensonges ne font jamais une vérité.

Gilles Denigot.

> @ méfiant

méfiant dit :

Apparemment Mr Denigot n'aime pas la contradiction, surtout celle qui parle de son passé.Ne vous approchez pas trop près quand vous voulez débattre avec lui. En restant à distance vous éviterez la confrontation physique,il aurait le coup de poing facile, semble-t-il.

Je viens de saisir mon avocat, ras le bol de ce genre d'attaques sournoises et infondées.Vous calomniez alors prenez vous aussi vos responsabilités. Bon courage à vous et au plaisir de vous connaitre.

Gilles Denigot

06 08 42 62 64 & gilles.denigot@wanadoo.fr

> Les menaces plutôt que les arguments

tendent plutôt à faire penser que vous n'avez pas grand chose à dire pour nier les propos du texte. Si vraiment son contenu est faux, quelques phrases pour expliquer que la société ASM ne débarque pas d'OGM aurait largement suffit et aurait été bien plus efficace que des menaces de procès pour que les lecteurices s'en rendent compte.

En attendant, j'imagine que le premier commentaire fait plus ou moins référence aux évènements relatés dans la lettre a lulu que l'on peut trouver ici: http://www.wmaker.net/lulu/Poing-Le-docker-boum-boum_a1....html

Avez-vous fait un procès à ce journal également?

> Bavez pour savoir ou connaitre avant de l'ouvrir ?

@ Max sans menace:

Vous prenez deux contre vérités et vous recopiez un mensonge:

En 1er c'est cette histoire d'OGM dont les 1ers à me diffamer sont quelques illuminés de la région Nazairienne qui savent parfaitement que leurs propos sont faux. par contre, je sais que ces fumistes en mal de bravo, sont systématiquement dans l'intention de nuire.

Ils ont distribué 5000 tracts au chantier naval, intitulé "Graines d'Ananar"

Or, la Société ASM n'a jamais conclu de contrat commerciaux, son exisentence de 1993 à 2004 en atteste. c'était une simple société de main d'oeuvre employant tous les dockers actionnaires de celle-ci.

Votre méconnaissance est tellement grande que je suis il est vrai un peu désarmé pour vous expliquer que ce sont les réceptionnaires de la marchandise qui importent des aliments du bétail sur commande des groupes comme Glon, sanders, Guyommarch et autres Topfer et Cargill via les différents ports français, et que les salariés, dockers et autres ne font qu'exécuter la manutention.

Ils ne peuvent comme moi être responsables de la commande des importateurs.

Puis ce sont les agriculteurs et autres éleveurs qui achètent aux nutritionnistes et aux groupes comme Sanders, ASM n'a rien à voir la dedans et moi avec.

Reprocheriez vous à un salarié d'EDF d'être responsable de la production nucléaire, alors que comme vous il travaille pour avoir un salaire sans avoir de réel pouvoir ?

Enfin Max (sans menace ) je suis très souvent intervenu avec mes amis de Greenpeace pour les informer et les protéger du bon déroulé de leurs actions contre les importations de Soja /OGM au port de Montoir et aussi de Lorient.

Pour la Lettre à Lulu, oui il est vrai que comme vous, Nicolas de La Casinière et ses amis ont publié ce mensonge.

Ils sont repris une information sans la vérifier, elle émanait des mêmes que ceux qui ont ventilé la Graine d'Ananar.

Nous en avons longuement parlé et ils m'ont proposé un droit de réponse que j'ai refusé pour ne pas leur faire de publicité.

Sans doute aurais je du faire un procès, mais j'ai malgré ce dysfonctionnement une certaine sympatie pour la Lettre à Lulu.

Au moins à la différence de vous 3 ... OGMpas, méfiant, et Max la menace, ils ne sont pas des anonymes qui bavent démocratiquement. sur des personnes identifiées comme moi.

Mais vous êtes concerné par le procès, pour deux raisons:

1° Vous êtes Max la menace et non Mr Méfiant. et/ou OGMpas, donc votre risque est nul.

2° Vous aurez le plaisir de connaitre la vérité tant sur les OGM que sur La Lettre à Lulu plouf plouf

@.bon entendeur....

> tiens tiens

je propose à tout le monde d'aller rencontrer les dockers à Saint nazaire pour decouvrir le vrai Gilles D.

> Enfin une signature !

Pauvre Gilou..la signature vous démasque, elle est semblable à des choses que j'ai déjà lu sur des tracts portuaires.

Il est vrai que la CGT du port est pro Donges Est et bien entendu pro aéroport.

Continuez le combat !!

> Retrait ou plainte

aux responsables du site et aux modérateurs.

Comme vous ne répondez pas à la demande de retrait de ces articles injurieux et diffamatoires, j'en déduis que vous les cautionnez.

Aussi je vous informe que faute d'un retrait immédiat, je ferai valoir mes droits, car je refuse ces basses attaques anonymes et publiques.

Je vous rappele quelques éléments de droit protégeants les intégrités des personnes:

" La personne diffamée ou injuriée peut contacter le responsable du forum pour l’informer de la présence desdits propos. Dès lors que le responsable a connaissance effective, il a tout intérêt à agir promptement pour faire cesser cette diffusion afin de ne pas voir sa responsabilité civile et pénale engagée (article 6 de la loi sur la confiance dans l’économie numérique du 21 juin 2004). Il convient néanmoins de préciser que cette loi ne peut s'appliquer aux forums Usenet.

Une fois informé, le responsable du forum a tout intérêt à ôter le message injurieux ou diffamatoire. Ce message n’est plus en ligne mais ce n’est pas pour autant qu’il n’existe plus. En effet, le responsable du forum a l’obligation de conserver les données relatives aux contributeurs du forum. Comme le souligne la loi sur la confiance dans l’économie numérique en son article 6, les prestataires techniques sont tenus de conserver des données permettant l’identification des personnes auteurs de propos illicite.

Par ailleurs, les forums acceptent rarement que des personnes anonymes accèdent à ce lieu d’échange. Le risque est trop grand car il faut garder à l’esprit que le responsable du forum, l’éditeur du site Web sera tenu pour responsable et pourront être déclarer coupable de complicité.

Le responsable du forum prévenu pourra ainsi garder les informations et le contenu des messages pour les transmettre par la suite à l’autorité judiciaire qui lui en fera la demande."

Bien à vous,

Gilles Denigot

> viens Gilles D

Que ceux qui doutent de ces propos viennent sur Saint Nazaire.

> Autogestion ?

Juste une question

Vous vous référez à EDF dont les salariés ne peuvent pas être accusés de soutenir le nucléaire

Admettons …

Mais ASM était une entreprise autogérée, n’est-pas ?

ou du moins c’est ainsi qu’elle était présentée

Dans ce type de fonctionnement, comment expliquer que l’on ne puisse pas discuter du contenu du travail ?

Edf n'est pas une entreprise autogérée, ASM l'était ....

Ci-après quelques liens pour attester que c’est bien vos positions

––––––––––––––-

Journal Les échos

La société des dockers de Saint-Nazaire va cesser son activité

Les Echos n° 18808 du 23 Decembre 2002

Confrontée aux limites de l'autogestion, l'entreprise annonce sa dissolution après dix années d'activité.

http://archives.lesechos.fr/archives/2002/LesEchos/1880...H.htm

––––––––––––––

Site Monde Nouveau

Dockers de Saint-Nazaire

http://www.monde-nouveau.net/spip.php?article36

Interview de Gilles Denigot

mardi 16 décembre 2008

… /…. Le fond de notre position était de négocier de nouvelles formes juridiques de travail qui préserveraient la communauté de travail des dockers — son fonctionnement collectif et syndical, son système de répartition, de gestion du temps de travail et son niveau de salaire. Pour obtenir ce résultat, nous étions prêts à aller très loin, comme on le verra plus loin.

… /….

Le 13 février, nous annoncions que la communauté des dockers de Saint-Nazaire avait décidé de constituer sa propre entreprise de manutention, intitulé Atlantique Estuaire Manutention, de laquelle tous les dockers étaient actionnaires, afin de faire concurrence aux entreprises de manutention préexistantes. Les dockers, par cet intermédiaire, prirent contact avec les transporteurs.

––––––––––––-

Site des Alternatifs 44 où votre nom apparaît

http://www.alternatifs44.com/2009_06_01_archive.html

Cette période de répit doit être mise à profit par les salariés, en lien avec les collectivités locales et avec le soutien de l’Etat, pour élaborer un (ou des) plan alternatif aux licenciements, y compris sous forme de reprise de la production en autogestion.

> Le lien qui marche

Le lien qui marche

http://archives.lesechos.fr/archives/2002/LesEchos/1880...H.htm

ou taper si cela ne marche pas

"denigot Confrontée aux limites de l'autogestion, l'entreprise annonce sa dissolution après dix années d'activité"

dans Google

> pourquoi cet ancien gauchiste s'énerve?

Je ne comprends pas pourquoi tu t'énerves car je ne vois pas où se trouve la calomnie. Effectivement tu as eu une responsabilité importante dans le déchargement d'ogm au port de Saint Nazaire, et tu savais ce que tu faisais.

Tu menaces des individus "de bonne foi" de procès car tu as peur pour ton blaze et un passé peu reluisant. Ah, quand on a des responsabilités politiques même locales, il faut savoir garder son calme ce qui n'a pas toujours été le cas ; que se soit sur le port ou en ville.

Tu as fait des conneries, assumes! ; tu as et as eu des réactions violentes, assumes! ; tu es une girouette, assumes!

vas bosser, feignasse!

> Aucune critique publique ne doit entacher ma personne publique

Gilles, t'etonnes pas que des personnes ne mettent pas leur vrai nom quand en face les menaces d'usage de la justice des riches fusent. C'est normal que les gens se protègent. Franchement pour un prolétaire comme tu as l'air de vouloir te décrire, ce genre de méthode ça pose question. Je suis toujours étonné de voire des militants qui se disent prolétaires se réfugier derrière la justice des bourgeois.

Tu es une personne publique, tu l'as choisi, et souvent dans ce cas on se retrouve publiquement interpellé pour expliquer ses actes.

Si tu comptes faire taire les critiques par la censure de la justice, tu sera complètement discrédité, car cela prouvera que tu n'as finalement pas grand chose à répondre. Et bien des gens feront savoir que tu as participé à la mise en danger d'un espace libre d'expression important dans la vie militante locale. Cela risque de ne pas beaucoup t'aider dans tes plans de carrière... Et ces critiques rejailliront un moment, sous une autre forme, d'autant plus fort que tu aura essayer de les museler. Plutôt que de réprimer, argumente donc!

Parce que ton excuse n'est pas très convaincante, dire que c'est pas l'ASM qui est responsable des cargaisons mais la société qui a commandée le déchargement, c'est un peu facile. A ce rythme là, on peut se dédouaner pour décharger des armes atomiques, des tanks, ou toutes autres saloperies. Si ces tanks avaient été pour mater une population, l'ASM aurait-elle accepté de décharger? Les OGM sont bien pourtant un poison pour le peuple, non? N'est-ce pas ton domaine en tant qu'écologiste d'informer et de lutter contre ce fléau? Pourquoi ne pas le faire dans le cadre de l'ASM? Ou le travail est-il en dehors de ta militance? Pourquoi créer cette société alors? Je crois que ce sont les questions de fond posées par ce texte et pour l'instant tu n'y répond pas vraiment, je veux dire autrement que par des menaces...

Peut-être faudrait-il expliquer en quoi cet article est diffamatoire ou insultant pour que les modérateurs du site puissent se faire une idée, plutôt que de les menacer.

Pense aussi à faire un procès à google, tu aura beau essayer de faire fermer ce site, l'article se trouve déjà dans les archives du net un peu partout, tiens regarde: http://209.85.229.132/search?q=cache:sHC-JPr3B_4J:nante...gl=fr

Peut-être le procès n'est-il finalement pas la bonne stratégie, et la diffamation surtout est toujours un peu casse gueule...

> coucou Gilles !!

Bah alors Denigot, on t'entends plus , moi je peux témoigner que tu as été un temps pour le projet "Donges est "......c'est pas très écolo tout ça. Et les OGM alors ??c'est toi qui demandait à les avoir ! on t'as pas bcp vu sur les actions contre NDL.

> Argumenter ?

Témoignes, témoignes, ne te gêne pas, et au concours des faux témoins tu auras une médaille.

Que puis je faire contre cet acharnement et ces flots de mauvaise foi ?

Argumentez ? mais argumentez devant qui, dans quel but, vous semblez tellement jouissifs dan ce jeu qu'en vous répondant je contribue à votre petit bonheur.

Bises

GD

> Quid de l'autogestion ?

Poser des questions sur l'autogestion, c'est faire preuve de mauvaise fois ?

> Ce site est celui de la censure

Je suis vraiment désolé, mais je ne peux dévelloper, mes textes argumentés ( OGM / Autogestion) sont tous rejetés par ce site qui censure.

Vive le tri sélectif et sectaire !

Contactez moi, sur mon mail, comme beaucoup l'ont déjà fait.

Gilles

> Aucune censure n'a été faites

Il semble qu'aucun des écrits que tu as posté gilles, n'a été retiré, hormis ton premier test de commentaire. Peut-être as-tu des difficultés à poster, mais si tu essayes encore un peu tu devrais y parvenir, la procédure n'est pas si compliqué (tu l'as déjà fait), mais ça ne constitue en tout cas pas une censure.

> Réponse nécessaire à des attaques qui le sont moins.

Précisions :

Il faut lire tout l’article des Echos que j’avais d’ailleurs oublié.

Si vous n’étiez pas si sectaires et éloignés du monde du travail, vous pourriez au moins comprendre quelques petites choses :

1° Ce sont les entreprises privées qui ont rompu la convention juridique d’ASM entre les dockers et les 8 sociétés commerciales. Les dockers avaient 58% du capital social et les entreprises 42%.(pas 52 et 48). Cette convention signée en 1992 était annuelle et renégociée tous les ans.

Vous pourriez aussi (mais faut-il le vouloir !) comprendre que ce sont ces entreprises de manutention qui passaient des contrats commerciaux avec les importateurs et autres chargeurs ou armateurs, pas les dockers salariés, pas ASM !

Donc, c’est ainsi pour du Soja, aux conteneurs, aux importations de bois, aux exportations de véhicules automobiles, comme pour toutes les opérations de transit maritime au port.

2° Vous pourriez aussi lire dans cet article des Echos, que le Syndicat CNTPA (pas maison comme vous le dites !) a négocié en 2002 / 2003 la mensualisation de tous dans les huit entreprises, celle des dockers titulaires, celle des administratifs et celle des dockers occasionnels.

3° Notez que c’est surtout la presse qui nous qualifiait de société « autogérée ». A titre personnel je sais bien que l’autogestion n’est pas compatible avec l’économie marchande. Mais en 1992, lors de la réforme de la manutention et du statut des dockers, nous avons collectivement (y compris ceux pleurent après par pure idéologie !) choisi cette option.

Elle a permis de maintenir les emplois (tous les emplois!) d’améliorer les conditions de travail, et aussi les revenus de façon sensible. A titre d’exemple le choix syndical des dockers CGT de Nantes, opposé au notre, alors que nous avions le même port et les mêmes patrons, a conduit à diviser l’effectif des dockers par quatre ! (de 200 à 50 !)

4° Enfin sur les OGM. En bavant sur moi, vous le faites aussi sur tous les dockers du port de Saint-Nazaire, sur tous les travailleurs du port autonome, les grutiers, la maintenance, etc… Et oui, car les dockers ne peuvent décharger un navire y compris le Soja, sans grues et grutiers, hors ces personnels n’étaient pas salariés d’ASM mais du Port Autonome.

5° Je vous mets au défi de prouver que j’ai, ainsi que tous les dockers et salariés du port, contracté avec un importateur de Soja OGM ou non OGM. Une fois de plus ce n’était pas dans les fonctions et compétences des salariés et encore moins d’ASM. Il convient de bien vouloir comprendre que nous avions une organisation collective et je ne vois pas de quel droit et avec quel pouvoir, j’aurai d’autorité boycotté les importations de marchandises dont on ne savait pas toujours si celui-ci contenait ou pas des OGM. Les cargaisons sont multiples avec plusieurs cales et seul le réceptionnaire et l’exportateur savent les compositions ; C’est si vrai que lorsque les amis de Greenpeace bloquaient ils demandaient des analyses et les documents douaniers. J’ai suffisamment participé avec eux pour le savoir.

Alors, cessez de ne pas chercher à savoir, je suis prêt à participer à une réunion de travail avec vous si vous le souhaitez pour vous expliquez comment les choses se passent encore et comment elles se passaient.

Pour votre « éclairage » sachez que j’ai quitté le port pour la préretraite amiante en octobre 2003 et que depuis (6 ans !) le soja arrive toujours dans les ports européens, à Montoir comme ailleurs, en suis-je aussi responsable ?

6° Au sujet des actes de violences que vous me prêtez, je vous trouve de mauvaise foi, mais c’est le but de vos attaques sur ce site complice. Je doute que parmi vous tous soyez des chantres de la non violence…Mais cachez sous vos pseudo et cagoules, c’est tellement plus facile.

Trouvez moi une plainte - pas des propos faciles et malsains de trottoirs ou de coursives – ou j’ai été poursuivi pour des actes de violences ?

Si, peut-être aurais je pu l’être une fois, lorsque nous manifestions contre mon exclusion du Conseil d’Administration du port autonome en 1999 par le Ministre Gayssot, la direction et la présidence du port. Surement leur façon de me remercier de mon soutien à leur projet d’extension du Port sur la zone humide de Donges est, si je vous lis bien ?

J’observe par contre avec consternation que lorsque j’ai listé une infime partie des violences physiques, psychologiques et morales dont j’ai été l’objet et surtout à l’encontre de mes enfants et de ma famille, ceci vous laisse totalement indifférents.

Vos attitudes montrent bien que vous n’avez un seul but, non pas de connaître la / les vérités, mais de me salir, de me nuire. Ce sont des méthodes que m’ont opposé toute ma vie militante les Staliniens et autres intérêts particuliers et collectifs gênés par ma force de mobilisation sociale.

Mais contrairement à ce que dis le dernier « posteur » je ne suis pas soucieux pour « mon blaze » de petit élu, car Mr l’anonyme la « feignasse » à toujours travaillé et n’a pas besoin d’un mandat d’élu pour vivre. Se donner comme pseudo « drieu la rochelle » est déjà assez éloquent sur les relents d’intolérance et de totalitarisme que cachent certaines de vos intentions à mon endroit

7° Enfin j’aimerai pouvoir à mon tour être en mesure de « jugez » vos bilans syndicaux et politiques, de dire mon avis, de connaître et d’apprécier ce que vous avez-vous dans votre vie essayé de faire pour les autres.

Mais en vous cachant derrière la cagoule de vos pseudos et de vos écrans, vous montrez le courage des lâches, celui de la rumeur entretenue, de la délation gratuite, comme savent si bien le faire les pires régimes totalitaires. Dites moi vos expériences sociale d’autogestion et de vos luttes sociales … à mon tour de donner ensuite un avis. Je ne parle pas de petites vies en groupe à 15 ou 20 pour savoir qui fait les courses et la cuisine bien sur mais de vraies vies ouvrières et sociales. Je ne parle pas non plus de petites manifestations (organisées par d’autres) ce qui vous permet d’intervenir selon vos propres méthodes et je doute qu’elles soient non violentes…

8° Sur la plainte : Elle n’est pas obligée, puisque je l’ai juste conditionnée à un droit de retrait pour solde de tout compte. Mais si le site veut une publicité, je suis partant !

Merci de vos liens je vais désormais voir ce que disent les alternatifs sur leur site que je ne connais pas. J’ai par contre en abondance des articles assez positifs sur l’action des dockers avec moi. Mais avons-nous les mêmes grilles de lecture ?

GD

Ci-dessous la totalité de l’article des Echos de 2002.

La société des dockers de Saint-Nazaire va cesser son activité

Les Echos n° 18808 du 23 Décembre 2002 • page 24

Confrontée aux limites de l'autogestion, l'entreprise annonce sa dissolution après dix années d'activité.

Atlantic Services Maritimes (ASM) va arrêter son activité dans les prochains mois, marquant la fin d'une expérience unique, lancée il y a dix ans à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), d'une société cogérée et contrôlée par les dockers eux-mêmes (52 % du capital social), avec une forte participation des entreprises de manutention clientes (48 %). Ce sont les huit firmes actionnaires qui ont rompu en juin la convention juridique d'ASM, invoquant les directives européennes qui imposent une gestion intégrée des terminaux vraquiers et à plus long terme la perspective d'un transfert au secteur privé des outils et des personnels de manutention aujourd'hui sous la tutelle des ports autonomes. « L'évolution actuelle des terminaux est d'avoir une structure de commandement unifiée assurant l'intégralité des opérations », explique Bruno de Larauze, PDG de MTTM, entreprise de manutention portuaire et président de l'Union maritime de la Basse-Loire. Au-delà de ces raisons, c'est la forte hausse des coûts sociaux liée aux arrêts de travail, passés de 8 % des salaires bruts à la création d'ASM en 1993 à 26,25 % cette année, soit deux fois plus que la moyenne nationale, qui a déstabilisé la société, toujours bénéficiaire en dix ans.

Cette dernière, qui affiche un chiffre d'affaires de 11,3 millions d'euros, emploie 120 personnes en CDI et en fait travailler une centaine d'autres de façon occasionnelle, est née en 1993 de la loi Le Drian, qui imposait la mensualisation pour la majeure partie des 8.300 dockers français. Ceux-ci étaient alors des intermittents sans patron identifié. Plutôt que d'opter pour une intégration dans les entreprises portuaires, la majorité des dockers de Saint-Nazaire ont apporté leur pécule à la création d'une société indépendante. Alors que les ports français entraient dans une période sociale tendue, ASM a donné au port de Saint-Nazaire une fiabilité de services quasi absolue. L'autonomie professionnelle des dockers nazairiens a également entraîné un schisme syndical. En 2000, le fossé avec l'appareil fédéral a donné naissance à la Coordination nationale des travailleurs portuaires et assimilés (CNTPA), qui, à Saint-Nazaire mais aussi à Dunkerque, a eu raison de l'hégémonie de la CGT sur la profession.

La CNTPA négocie actuellement l'intégration des dockers d'ASM au sein des entreprises de manutention. « Nous partons sur la base de 125 à 136 dockers intégrés, compte tenu des départs en préretraite amiante, près de 20 salariés précaires devraient être titularisés », estime Gilles Denigot, le secrétaire général de l'organisation, qui dénonce le comportement coupable d'une minorité, responsable de la dérive de la société. L'entreprise a atteint ainsi les limites du système autogestionnaire. La CGT vient d'annoncer son retour avec la création à Saint-Nazaire d'une section syndicale des dockers...

EMMANUEL GUIMARD

> Procès de St-Nazaire NDDL

Procès de deux opposants à l’aéroport de NDDL à St-Nazaire

Hier, Mr Le Président, j’étais sur le site devant 10 cars de gardes mobiles…. J’étais présent pour m’opposer moi aussi aux forages sur le site agricole de Notre Dame des Landes.

Je suis opposé à ce projet, car il est inutile, nuisible et couteux.

Ce projet est inutile car nous avons déjà un aéroport international, qui dans son dispositif actuel tourne à 30% de ses capacités. Je vous invite Mr le Président à prendre le temps de regarder comme je l’ai fait moi-même, l’excellent diaporama que l’ACIPA expose. Je doute que vous puissiez alors trouver des arguments personnels qui vous empêchent de comprendre leur lutte contre ceux qui leur volent la terre.

Ce projet est nuisible, car cet aéroport détruirait 2000 ha de terre agricole dévolues à une grande partie de la production laitière de notre région, détruirait des bocages et des espaces riche pour la biodiversité, détruirait 80 exploitations agricoles, c'est-à-dire les vrais emplois utiles et non dé-localisables.

Vous ne pouvez, Mr le Président être insensible à la défense de la terre nourricière.

Ce projet est couteux, car personne à part les promoteurs et les élus français qui les croient ne sait sortir un tel ouvrage pour 581 millions d’€. Tous les chiffres montrent que le coût réel pour les autres aéroports en Europe et dans le monde est de 4 à six fois plus élevé.

Je suis là aujourd’hui pour soutenir cette action légitime de désobéissance civile. Pour soutenir ces militants, ces agriculteurs pacifistes, qui veulent vivre sur leur terre et la transmettre comme un service public aux générations futures.

Quel tribunal aurait aujourd’hui l’idée de condamner Gandhi ou Lanza des Vasto ? Mr le Président, nous sommes les enfants de ces hommes là, et je partage l’opinion si bien exprimée d’Hannah Arendt lors quelle dit : « il y a une distinction à faire entre la désobéissance civile et le mouvement criminel. Alors que les criminels violent la loi de manière clandestine, la désobéissance civile réclame et clame sa désobéissance et ne cherche surtout pas à la cacher. Alors que les criminels peuvent user et abuser de toute forme de violence, la désobéissance civile bannit la violence sous toutes ses formes. C’est d’ailleurs ce dernier trait qui distingue fondamentalement la désobéissance civile de la révolution car celle-ci peut être violente. » Hannah Arendt démontre comment et pourquoi la désobéissance civile est un moteur indispensable à la démocratie, un support pour que la justice en tienne compte et un rempart aux régimes totalitaires.

Georges Bernanos rajoute « que la désobéissance civile apparaît nécessaire à la respiration de la démocratie. Loin d'affaiblir la démocratie, elle la protège et la renforce. "Il faut beaucoup d'indisciplinés, écrit t-il, pour faire un peuple libre."

Mr le Président, nous ne regrettons pas aujourd’hui que les paysans du Larzac se soient mobilisés dans les années 70, comme les opposants à NDDL le font aujourd’hui pour garder leur terre et pour que nous puissions encore produire et vendre du Roquefort. L’armée Française ne s’en est pas trouvée affaiblie…

Mr le Président, je ne veux pas que les électeurs qui m’ont élu et les autres citoyens puissent m’accuser de ne pouvoir répondre aux besoins de la société, en collèges, en lycées, en écoles, en crèches, en hôpitaux, en lieux sportifs, en personnels pour tous ces services publics utiles.

Je veux en tant qu’élu pouvoir me regarder dans la glace et ne pas entendre nos enfants nous accuser d’avoir contribué, soit par laxisme, soit par ignorance ou manque de courage à accélérer les dérèglements climatiques et la disparition d’une alimentation de proximité qui soit saine.

Enfin, Mr le Président, ce n’est pas parce qu’une déclaration d’utilité publique est prononcée que les projets voient le jour. Rappelons-nous ici, de cette centrale nucléaire au Pellerin, puis de celle du Carnet, puis de ce projet de plus de trente qui consistait à étendre le port sur les zones sensibles de Donges Est…

Tous ces projets ont tous été abandonnés. Tous étaient inutiles, nuisibles et onéreux pour les deniers publics. Pour autant, vous pouvez prendre l’avion sans problème à Nantes-Atlantique, pour autant nous ne manquons pas d’électricité, car nous en exportons et nous gaspillons beaucoup, pour autant les activités du Port vont enfin pouvoir se développer non pas à Donges Est, mais vers la mer, c'est-à-dire ou il y a de l’eau pour accueillir les navires marchands.

Mr le Président, ces hommes qui sont cités à la barre, ne sont pas deux, ils sont 500, ils sont 5000, et plus encore… Je fais partie d’eux et vous demande de me poursuivre pour les motifs que vous leur reprochez.

Si vous les condamnez en les considérants comme des délinquants, alors je crains que vous ayez participé à un jugement contraire à ce que l’histoire des hommes dira d’eux.

Elle se souviendra qu’ils ont défendu la planète, contre les appétits financiers des entreprises de BTP et autres et que la majorité des politiques soutient faute d’avoir fait la « mutation culturelle » sur le monde à construire et non à détruire.

L’histoire se souviendra du courage de ses opposants qui luttent pour la terre, pour notre terre.

Gilles Denigot

Conseiller Général de Saint- Nazaire

28 avril 2009

> ce que je voudrais comprendre, questions à Denigot

Je voudrais comprendre (sans malveillance) pourquoi en 1992 tu étais porteur/moteur du projet de monter une boîte comme l'ASM ?

Pourquoi, très tôt dans le conflit qui opposait l'Etat aux dockers, defendiez-vous à Saint-Nazaire (position contraire à la quasi totalité des autres ports) la stratégie d'étudier le projet de loi et de négocier localement ?

Est-ce que le choix de cette stratégie a été influencé par le fait que vous étiez un des seuls ports à avoir un niveau d'activité important ?

Est-ce que cela a pu être vécu comme une désolidarisation d'avec le reste des ouvriers dockers ?

Le fait d'avoir fait partie des ports qui ont continué à laisser entrer les bateaux et à décharger de la marchandise n'a-t-il pas joué en la défaveur du rapport de forces qu'instauraient les dockers des autres ports et la CGT ?

Est-ce que le niveau d'activité du port de Saint-Nazaire à l'époque n'a pas été lui aussi un facteur de maintien des emplois ? (je dis ça parcequ'une des phrases d'un des posts précédents pourrait s'interpréter comme "la stratégie de grèves et de refus de négociations locales a conduit à la perte des emplois")

Ces questions (j'en ai encore d'autres mais je les garde pour le moment) ne sont pas des attaques, je souhaite seulement comprendre pourquoi les dockers de Saint-Nazaire n'ont pas suivi ceux des autres ports dans leur tentative d'obtenir des négociations nationales pour préserver leurs acquis (paiement d'une partie des jours chômés ), maintenir les emlois et lutter contre la privatisation.

> C'est une audition ?

@ rien et aux autres pseudos qui ressemblent à rien.

Oh là, de samedi 9h à lundi 0h 49.... Mr RIEN bosse le WE ?

C'est un véritable travail d'intermittent ça !

Bon on va arreter là ok ?

Pourquoi, car vous avez commencé par les OGM en disant que je serai responsable des importaions de soja sur le port de St-Nazaire)

Puis je suis devenu quelqu'un de violent ( 2eme post) ,

Ensuite on me demande d' expliquer la conception autogérée d'ASM.

Maintenant on me demande ANONYMEMENT une fois de plus, et 17 ans après la réforme de la manutenton portuaire votée à l'Assemblée Nationale en 1992 de justifier ce qui a conduit les dockers de StNazaire (enfin Denigot à vos yeux) à choisir une autre voie que la voie de la CGT et du PCF.

Franchement, si je m'exécutais et répondais à votre sollicitaion, je doute que vous soyez en capacité à avoir un jugement objectif,

Si vous faites une thèse sur le partiularisme des dockers de St-Nazaire en 1992, comme bien d'es étudaints l'ont fait, passez par la voie classique pas par la toile de façon anonyme. C'est trop Naze !

Donc, je refuse de continuer à parler avec des anonymes qui quoique je dise ne changeront pas d'opinion à mon endroit.

J'ai dans mon message précédent proposé une réunion REELLE pas VIRTUELLE comme ici, ou je dis être prêt à venir vous expliquer le sens de mes combats.

Alors Mr Rien vos autres questions gardez les pour cette soirée si vous avez le courage de l'organiser.

@ moins que vous ne soyez trop connu pour vous montrer, à moins que vous soyez au service de renseignements occultes, à moins que tout simplement vous avez besoin d'occuper votre temps qui ne semble pris professionellement que le Week end.

Je dis donc BASTA. Sauf si vous jouez le jeu de la franchise.

Pour ceux qui voudraient des informations circonstanciées dans le fil de ces échanges, je suis d'accord pour le faire par mail gilles.denigot@wanadoo.fr .

Mais attention je n'échange pas avec des pseudos, ni des SMS anonymes type 10087, etc.... C'est trop nul.

GD

> GD

t'es prêt à une réunion avec les dockers et ceux que tu as violenté ???

> Calcul, cynisme, mensonges et lâcheté !

@ par Steph lundi 05 octobre 2009 - 21:26

t'es prêt à une réunion avec les dockers et ceux que tu as violenté ???

Oui bien sur j'ai hâte de connaitre enfin ces "personnes"...

Mais je doute que tu puisse organiser cette réunion.

Pendant que vous y êtes accusez moi aussi du nauffrage de l'Erika, c'est lié au port tout ça non ?

PS

> une petite question...

La CGT des ports et docks de Saint-Nazaire avait-elle des liens avec l'UL CGT Saint-Nazaire ? Etiez-vous indépendant ? Y a-t-il eu une prise de position de la CGT des ports et docks de Saint-Nazaire sur l'arrivée d'OGM à St-Nazaire ?

Pourquoi l'ASM (la section syndicale de la boite) n'a pas pris position sur le soja trangénique (terminator X) arrivant à St-Nazaire dès 1999 ?

En 1999, il existait un collectif anti-OGM en Loire-Atlantique.

> Réponse copier/coller de mon post précédent:

Réponse copier/coller de mon post précédent:

J'ai dans mon message précédent proposé une réunion REELLE pas VIRTUELLE comme ici, ou je dis être prêt à venir vous expliquer le sens de mes combats.

Alors Mr Rien vos autres questions gardez les pour cette soirée si vous avez le courage de l'organiser.

@ moins que vous ne soyez trop connu pour vous montrer, à moins que vous soyez au service de renseignements occultes, à moins que tout simplement vous avez besoin d'occuper votre temps qui ne semble pris professionellement que le Week end.

Je dis donc BASTA. Sauf si vous jouez le jeu de la franchise.

Pour ceux qui voudraient des informations circonstanciées dans le fil de ces échanges, je suis d'accord pour le faire par mail gilles.denigot@wanadoo.fr .

Mais attention je n'échange pas avec des pseudos, ni des SMS anonymes type 10087, etc.... C'est trop nul.

GD

> Intolérable intolérance

Les citoyens disent non aux OGM !

4 jan 2008 ... Denaud, Conseillère municipale. Denigot, Elu Vert St Nazaire 44 .... et le droit de produire et consommer sans OGM et je souhaite le signer" ...

www.mdrgf.org/-siteogm/appel_ogm_elu.html

> basta

il se montre encore ce Monsieur !!arrête denigot !! fout le camp !

> oui mais sinon

Personne ne dit que vous êtes responsables de l'importation d'OGM à saint Nazaire, mais il y a plutôt un étonnement de voire que, alors que vous avez (ou peut-être plutôt aviez) un poids important, une force, une capacité de mobilisation, chez les dockers, par votre syndicat, par la boite que vous avez monté, vous n'avez pas spécialement utilisé pour leur faire entendre des choses sur les OGMs, sensibilisé sur le sujet, et essayer de faire en sorte qu'ils refusent de les débarquer. Ce qui est assez étonnant pour quelqu'un qui se revendique écolo., C'est ce que je comprend du texte et des réactions. Mais bon, écrire des textes, c'est souvent ce que préfèrent faire les élus, c'est plus simple, ça coûte rien c'est sûr, mais rester cohérent, même là où c'est le plus compliqué, au travail, c'est autre chose. Vous aviez une force qui aurait permis d'agir sur l'importation d'OGM, pourquoi ne pas l'avoir utilisé? On a quand même le droit de poser la question?