[Antiterrorisme] quand MAM demandait de l'aide au MIL...

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Déclaration de Michèle Alliot-Marie, quand elle était ministre de l'intérieur.
C'était en Février 2009 lors de la convention du MIL.


Le MIL (Mouvement Initiative et Liberté) a été créé en 1981 par des responsables de l'UNI et du SAC (milice néo-gaulliste et barbouzarde, dissoute en 1982).
Si le MIL se présente aujourd'hui comme simple "groupe de réflexion" ou même groupe de pression de la droite dure (contre le PACS, contre les immigrés, anti-grèves... ), on se souvient de la présence active de ses gros bras contre des mouvements sociaux en Novembre-Décembre 1995.
Au cours de cette allocution, un "ennemi intérieur" ("des groupes anarchistes ou autonomes" !!!!!!) est désigné, et une stratégie politique active (répression, bourrage de crâne idéologique et médiatique...) est présentée.
La ministre demande de l'aide aux militants du MIL, afin de conforter l'Etat pour "convaincre" et "créer de la part de l'opinion publique un rejet de ces groupes".

"(...)Ce qui se passe en Grèce, ce qui se prépare en Allemagne, en Italie ou en Belgique, ce que nous commençons à voir surgir en France c'est cela. Ce sont des groupes qui contestent l'autorité, qui contestent l'Etat et qui veulent attaquer non seulement les symboles mais aussi les moyens de fonctionnement de l'Etat. Et cette opposition à l'autorité de l'Etat apparaît d'autant plus que l'Etat dans la crise est en train de resurgir. Nous devons y veiller, nous devons être très attentifs. on a connu cela dans les années 70 et 80, nous pouvons très bien connaître de nouveau ces phénomènes allant éventuellement jusqu'à la violence dans les mois et dans les années qui viennent. Que nous ayons arrêté au mois de décembre 2007, au mois de février 2008, des gens se réclamant des groupes anarchistes ou autonomes avec sur eux des explosifs en même temps que leur tracts c'est aussi un signe. Vous avez un rôle à jouer, un rôle pour expliquer, pour convaincre, pour créer de la part de l'opinion publique un rejet de ces groupes.(...)"

Michèle Alliot-Marie, quand elle était ministre de l'intérieur, Février 2009 lors de la convention du MIL.
( Extrait de son intervention, à la page 4 du bulletin du MIL, N°241, Mai 2009:
http://anonymouse.org/cgi-bin/anon-www.cgi/http://www.l...1.pdf )

Commentaire(s)

> uni - mil - sac

"civique, gaulliste et patriote" comme les nétudiant-e-s de l' UNI avec qui illes sont lié-e-s.

> uni - mil - sac

"civique, gaulliste et patriote" comme les nétudiant-e-s de l' UNI avec qui illes sont lié-e-s.

> un bon article sur le MIL

http://nopasaran.samizdat.net/article.php3?id_article=490

(Paru dans le revue Reflexes - Numéro 49 - Mai 1996)