[Angers] : Demandeurs d'asile

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres
Lieux: Angers Nantes

Bonjours,

Suite à la rencontre que le CSSP49 a eu avec les representants du conseil general et de la prefecture, suite à l'évacuation du 49-3 et sur le manque évident de trouver des solutions pour loger les occupants alors que nous avions parler de la decision du Conseil d'Etat qui aviat été faite pour des raisons similaire : nous avons envoyé 5 referés contre la prefecture aux TA de Nantes
Le dépot de dossier à été fait le lundi aux TA, Panique à bord à la prefecture.

Le directeur de l'Abri de la providence est convoqué le mardi : La prefecture se dit condamné à trouver un hebergement pour les 5 personnes à plus de 90%.
L'avocat demande une astreinte de 300 euros par jours de non relogement.

Notre avocat est contacté avant le passage aux Tribunal Administratif par la préfécture qui lui annonce que la prefecture va relogé les gents.

- Le "probleme" du Maine et Loire a été reporté aux ministre de l'immigration : Le département devient prioritaire sur le plan national sur la question de l'herbergement.

- Toutes les personnes qui ont porter pleinte vont se voir attribuer un logement à partir de Lundi. On notera que malgrer ce qui semblait se dessiner, on évitera une place en hebergement d'urgence( qui sont surcharger sur Angers)

- La préfécture n'a pas eu d'autre choix que d'accepter que le relogement des demandeurs d'asile ne concernerait pas que ceux du 49-4 et 49-5. En effet, il s'avere qu'un certain nombre de migrants soit herberger par des compatriotes solidaires.

Par conséquence, cette journée est clairement un tournant dans la lutte : nous avons pris l'avantage sur la préfécture. Il est clair qu'elle tentera de reprendre le controle des choses : elle a fait trop de conssession en moin d'une semaine, pour elle il s'agit surtout de sauver se qui peut être sauver.

Durant l'apres midi, une tentative de reprise de controle à été tenté : La DASS contre l'avis du CSSP et de l'Abri de la providence a tanté d'entrer dans la 49-4( sans utiliser la force) Hereusement, les migrants ne leur ont pas ouvert.

Par ailleur, il s'averait que des responsable de la préfécture du Maine et Loire en on marre de la gestion de la demande d'asile par la préfécture de Loire Atlantique, notament sur le controle du flux migratoire dans le cadre de la régionnalisation.