Crasse brune sur la côte de granite rose

Mot-clefs: Racisme
Lieux: Lannion

camp d'été du Parti Solidaire Français

carte d'identité du PSF
Crasse brune sur la côte de granit rose : camp d'été du Parti Solidaire Français à Perros -Guirec.

Du 14 au 17 août 2009 le Parti Solidaire Français ( «Contre le chaos, l'ordre social » ) a tenu son premier camp d'été à Perros-Guirec au coeur d'une ferme de 30 hectares ; au programme : formation théorique, formation aux sports de combat, marches en groupe...

Ce groupuscule fasciste (ex- « Droite Socialiste ») fondé par Thomas Werlet s'est surtout fait connaître dernièrement par un coup de pub sur le dos des gays, lesbiennes, bi et transexuel-lEs par une vidéo tardivement retirée postée sur internet à l'encontre de la dernière marche des fiertés parisiennes. Le propos est bien sûr largement homophobe contre : « l'affront public gay » contre les slogans « ignobles » «à la limite de la pornographie »,contre les « défilés de la décadence ». Le ton se durcit sur la fin : « Sachez que nous lutterons sans cesse et sans relâche,que nous multiplierons nos actions et nos interventions dans le monde gay afin de faire entendre nos voix ». Bref, ça va saigner.

Ces énergumènes sont pour la fermeture des frontières à « l'immigration de masse », contre le droit du sol et pour le droit du sang : « la nationalité est un héritage millénaire intimement lié à l'origine éthnique qui est propre à chaque peuple ».

Ils/Elles se proclamment « éthno-différencialistes » ce qui se traduit dans les faits on le sait par : racisme, xénophobie, antisémitisme... L'ethno -différencialisme n'est qu'une reformulation du racisme, de l'antisémitisme pour échapper à la pression des mouvements antifascistes, anti racistes et surtout à la législation contre les discriminations. On sait qu'historiquement le discours différencialiste a surtout abouti à une ségrégation, une relation de domination guerrière, coloniale et économique. La théorie fascisante du différencialisme nie le potentiel révolutionnaire : du mondialisme, de l'universalisme, de l'internationalisme, de l'anationalisme, de l'espérantisme...et les assimile à un génocide des « races » et des cultures. Le différencialisme fascisant mène soit à la suprématie guerrière d'un groupe ethnique soit à un développement séparé plus ou moins pacifique des groupes ethniques.

Le PSF entend défendre « l'identité des composantes ethniques de la France, l'homme tient de la nature ses droits fondamentaux mais ils ne lui sont garantis que par les communautés qui l'entourent, sa famille qui l'élève, l'emploi qui le nourrit, la nation qui le protège. Les citoyens doivent à la Nation leur travail et leurs ressources ». On reconnaît la trilogie : « Travail , Famille, Patrie ».

Le PSF se dit antisioniste « il brisera l'échine de l'idéologie sioniste et de ses avatars politiques pour rendre le pouvoir au peuple français ». Là encore on devine que ça va saigner, que ce parti (qui a soutenu la candidature de Dieudonné ) est surtout antisémite. D'ailleurs sur son blog on peut lire « les banquiers juifs contrôlent à ce jour « seulement » les gouvernements des Etats Unis, du Canada, de l'Australie, de tous les pays européens dont la France... ».

Le PSF se dit socialiste et anticapitaliste mais son anticapitalisme s'arrête à la dénonciation du capitalisme et de la finance internationales. Ce parti veut surtout développer un corporatisme économique digne de la Charte du Travail mussolinienne qui considère « l'initiative privée dans le domaine de la production comme l'instrument le plus efficace, le plus utile dans l'intérêt de la Nation » qui désire la « colllaboration des forces productives » et la « réciprocité des droits et devoirs ». Adieu la révolution sociale bonjour la révolution nationale !

Bien sûr le Parti Solidaire Français est un groupuscule fasciste caricatural mais on connait les dégâts qu'il peut causer au quotidien dans la rue, dans certaines franges de la population déjà stigmatisées, discriminées. Alors que l'accès à la nationalité est de plus en plus restreint, que se développent les expulsions des travailleurEs immigréES et la xénophobie d'Etat, un énième front antiraciste antifasciste avec les politiciens-nEs « démocrates », « républicains-nEs »n'est ni concevable, ni crédible. Camarades antifascistes et révolutionnaires, retroussons nos manches.

Groupe anarchiste jes futuro

Lannion été 2009

http://groupeanarchistejesfuturo.over-blog.com/article-....html

Email Email de contact: sergej68_AT_no-log.org

Commentaire(s)

> vive la musique festive

Petit exemple de ce que l'on peut trouver sur le net vendu par des brestois amateurs de musique

http://www.steelwork-maschine.com/catalog/product_info....d=726

http://en.wikipedia.org/wiki/Za_dom_spremni

sympatique non?