les ouighours et la chine, boycott "made in china"

Mot-clefs: Répression
Lieux:



les Ouighours et la Chine, boycott "made in china"

les Ouighours, peuple turkophone, musulman sunnite, sous domination chinoise depuis 1950.


Cette région est riche en ressources minérales naturelles capitales pour la Chine (elle recèle en particulier les plus importantes réserves de pétrole, de gaz naturel, de charbon et d’uranium de Chine)[1], et constitue également une zone de peuplement han. Cette situation, considérée par une fraction des populations locales ouïghoures comme une colonisation han, demeure aujourd’hui encore une grave source de tensions entre communautés. - wikipedia

la déportation des Ouighours a commencé depuis quelques années pour les amener travailler dans les différentes industries chinoises.

... la politique de transfert de main-d’oeuvre du Xinjiang vers les provinces côtières de la Chine, écrit le site officiel Zhongguo Xinwen Wang. Ayant commencé en 2004 au rythme de 10 000 personnes par an, ce programme a rapidement pris de l’ampleur, avec le transfert en 2008 de 240 000 personnes, employées principalement dans les usines d’habillement, de chaussures et de jouets. Le Xinjiang est lui-même une importante région de migrations : en 2009, il compte 1,3 million d’ouvriers venus d’ailleurs et 1,9 million de migrants internes à la région, selon le site Urumqi Zaixian. Les autorités attendaient en 2009 environ 1,2 million de personnes.

http://sos.ouigour.fr/viewtopic.php?f=2&t=152

Les hans, en revanche, vont peupler la région. De 6 % en 1949, ils sont actuellement environ 40 %

En juin, une jeune han accuse un ouighour de l’avoir violée. Emeute, des dizaines de blessés côté oughour.

le 5 juillet : Urumqi, capitale du Turkestan Oriental (aussi appelé Xinjiang « Nouvelle Frontière » par les Chinois), pays des Ouïghours. Environ 3000 Ouïghours se rassemblent pour demander pacifiquement une enquête sur les tueries de l’usine de Shaoguan. La police tire sur la foule. Bilan : plus de 156 morts, plus de 1000 blessés et 1434 arrestations.

le 7 juillet, une autre manifestation est réprimée brutalement.

L’histoire des Ouïghours est oblitérée. Leur langue est maintenant remplacée par le chinois dans les écoles. Le gouvernement chinois encourage les mariages mixtes par des récompenses monétaires. Kachgar, capitale culturelle des Ouïghours sur la route de la soie qui depuis des millénaires symbolise la culture d’Asie Centrale va être détruite pour être reconstruite à la chinoise. La pratique religieuse est pratiquement interdite. Les colons chinois s’installent partout. L’armée et la police chinoises sont omniprésentes.

Les Ouïghours sont bannis sur leur propre terre et maintenus dans la pauvreté. Après les secteurs industriels c’est maintenant le secteur agricole qui est livré aux colons chinois. Toute protestation est réprimée par la violence et décrite comme terroriste et islamiste. Les peines de mort au Turkestan Oriental sont plus nombreuses que dans n’importe quelle province chinoise.

Des Photos et des vidéos de la répression du gouvernement chinois contre les ouighours sur

http://www.ouighour.fr/

pour aider le peuple ouighour, contre l’ethnocide perpétré par le gouvernement chinois

BOYCOTT DES PRODUITS "MADE IN CHINA"