Police, violence, extrême-droite. Soutien aux victimes de la répression d'état

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Police, violence, extrême-droite. Soutien aux victimes de la répression d'état

Ertzaintzafalangegi2-medium
Pas de titre pour 9156

Getattachment256k-medium
Pas de titre pour 9155

A l’approche d’une nouvelle année ou la répression ne cessera de s’abattre envers tous ceux qui luttent contre cet état fascisant, ou les mouvements sociaux, étudiants et lycéens seront encore plus durement réprimés, et ou les porcs continueront a tué militants et jeunes des quartiers sans être inquiétés, il est bon de remémorer jusqu’où la police nationale est capable d’aller.

Le 23 Mai dernier sur Lille, les informations personelles de 26 militants gardés à vue(noms, prénoms et lieu de résidence) ont été transmise par les porcs à un groupuscule d’extrême droite ayant par la suite entrainé l’agression au couteau d’une militante.

Cette affaire de « porcs fafs »n’est pourtant pas ma première dans la région

En 2005, c’est une famille d’origine marocaine prise pour cible par 9 skinheads néo-nazis. Parmi eux, deux gendarmes appartenant à la gendarmerie de Lille

En 2008, c’est le brigadier chef Lengelé appartenant à la BAC d’Amiens, qui, en entrant avec deux autres collègues de la même unité dans un bar, ont tenu des propos antisémites et ont déclaré appartenir au white power. Connu par sa hiérarchie pour son appartenance au FN, les grands pontifs ont repliqué que ses notations étaient bonnes et qu’il n’y avait pas de suspicion.

Enfin, affaire en cours, celle du 23 Mai à Lille ou certaines déclarations peuvent laisser penser au pire quand le secrétaire zonal d’alliance cite que l’un des membres de ce groupuscule d’extrême droite connait des relations plutôt bien placées.....

Certes le fascisme dans la police nationale est un sujet tabou, c’est bien connu depuis des décennies on se fait des films, c’est un mythe il n’y a pas de fafs chez les porcs. Il est certains que lorsque la police d’Hénin-Beaumont empêche l’arrachage d’affiches du fn lors d’une manif antifa, ou quand un individu de la BAC porte du lonsdale pendant les manifs, certainement pas en pensant à l’ex boxeur noir qui l’a crée il y a 50 ans, il est alors certains que l’idéologie de ces individus-es n’en est que plus sulfureuse...

L’état a également tendance à beaucoup communiquer sur le sérieux de ces recrues et l’exemplarité du recrutement ; pour exemple le 12 juillet, 6 recrues CRS de Dijon ont tabassé et détruit le véhicule de quatre jeunes dans une boite de nuit près de worhmout alors que ceux-ci étaient hors-services. Ils ont utilisé tonfas et gazeuzes que l’état met gentillement à leur disposition. Le procès aura lieu le 4 septembre à Dunkerque.

Face à ce phénomène nos armes sont relativement minces. Cependant la prise de photos des agents de la BAC, compagnies départementales d’intervention,simples CRS, détenteurs de cougars, flashballs a permis comme à montreuil de faire sauter le directeur départementale de la sécurité publique de Seine-St- Denis Jean-Francois Herdhuin ainsi que prochainement l’auteur du tir( individu de la BAC )ayant entrainé la blessure irréversible de Joachim gatti, et à Strasbourg pendant le sommet de l’OTAN de montrer le vrai visage des porcs caillassants des manifestants.

A quand aurons-nous droit à une belle et franche poignée de mains entre porcs et fafs(comme ici en Espagne entre phalangistes et forces anti-émeutes) ??

QUI NOUS PROTEGE DE LA POLICE....

Des individus-es

Commentaire(s)

> eviter d'avoir affaire aux flics

Et dire que suite à une action un peu chaude il y a encore des militants-tes qui déposent plainte chez les flics .

C'est pour réactualiser leurs fichiers ?

Un collectif de Tours se plaint même de ne pas avoir pu porté plainte le 11 novembre 2008... et soulève bien naïvement (?) ce genre de questions http://csdasp37.free.fr/ACTUS/11%20novembre.doc :

"Comment la police peut-elle refuser de prendre des plaintes de personnes s'estimant agressées ? Depuis quand la police est en droit de décider ce qui relève du judiciaire ? "

Pour finalement convenir et regretter qu' "On ne peut tolérer qu'un flic mente délibérément pour empêcher des individus ".

De mon côté, je tolère rien d'un flic...