Expulsion de la BI

Mot-clefs: Logement/squat
Lieux: Nantes

Nous appelons à un rassemblement de soutien contre l'expulsion du squat "la BI" Vendredi matin à partir de 6 heures, au 3 chemin de la Censive du Tertre. Si vous voulez, venez dès Jeudi soir et restez dormir sur place.
Bonjour, nous sommes quelque-unEs à habiter la BI depuis octobre dernier. Cette maison appartenant à Nantes-Métropole était vide depuis plusieurs années. Après avoir prétendue avoir besoin de ce lieu pour héberger des associations, Nantes Métropole reconnait aujourd'hui ne pas avoir l'utilité de cette maison et vouloir la détruire.

Nous avons fait l'objet d'une procédure d'expulsion non-contradictoire. L'emploi de cette procédure étant manifestement abusif et s'appuyant sur des faits que nous pouvons prouver être faux, nous avons déposé un recours. Or Nantes Métropole, tenue par le parti socialiste, ne semble pas vouloir attendre le résultat de ce recours avant d'agir. Nous avons appris que l'expulsion devrait avoir lieu Vendredi à 9 h 00. Il est possible que l'heure soit avancée, nous vous invitons donc à venir massivement nous soutenir à partir de 6 h 00. Si vous le souhaitez, venez dès le jeudi soir, on fait la fête et on peut vous héberger.

La BI se trouve au Petit Port, 3 chemin de la Censive du Tertre, entre les arrêts de tram "Morrhonière" et "Faculté", C'est la maison aux cent couleurs en face de l'entrée de la patinoire.

Commentaire(s)

> Message transmis aux journalistes locaux

Nantes Métropole (le Parti Socialiste en action) attaque le squat l’ABI (quartier Petit Port)

Ce squat situé près des facs et de la patinoire du Petit Port doit être expulsé Vendredi matin (22 Août 2009 à 9h)

Les habitants/es appellent à un rassemblement devant leur maison Vendredi à 8h30

Le parti Socialiste via Nantes Métropole essaie de profiter de la torpeur estivale pour faire ses mauvais coups.

Ils profitent d’un abus de pouvoir judiciaire pour passer à l’attaque :

ils ont mis en œuvre une procédure judiciaire non contradictoire au prétexte

que les habitants/es n’étaient pas identifiables.

L’huissier peu scrupuleux du droit de la défense a refusé de prendre les noms qui lui ont été donnés.

Une facture EDF prouve pourtant que les habitants/es sont connus/es et présents.

Nantes Métropole a mis en place une procédure d’urgence qui ne se justifie pas,

sinon par sa volonté d’expulser cette maison socialement utile.

Oui, nous avons maintenant la preuve que le PS existe, il expulse des pauvres …

Illes organisent une fête Jeudi soir, les personnes qui le souhaitent pourront dormir sur place

> Dernières nouvelles

Les habitants de la BI se sont fait expulser ce matin.

Photo sur Ouest France, pas plus d'indications.

> modification

L'article initialement posté dans l'agenda a été reclassé en article vu que le rendez vous n'aura pas lieu, et que le commentaire améne l'information.