MALCOLM X (19 Mai 1925 - assassiné le 21 février 1965)

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Biographie de Malcolm X
MALCOLM X (19 Mai 1925 - assassiné le 21 février 1965)



And you dare to call me coloured...



"When I'm born I'm Black, when I grow up I'm Black, when I'm in the cold I'm
Black, when I'm in the sun I'm Black, when I'm sick I'm Black, when I die I'm
Black. And you... When you're born you're Pink, when you grow up you're White,
when you're in the cold you're Blue, when you're in the sun Red, when you're
sick you're Green, when you die you're Purple. And you dare to call ME a coloured....".








Biographie de Malcolm X

(19 Mai 1925 - assassiné le 21 février 1965)



1925-1943 : la jeunesse

Malcolm Little naît le 19 mai 1925 à Omaha (Nebraska), septième d'une famille
de huit enfants. En 1928, les Little vivent à Milwaukee lorsque leur maison
est incendiée par le Ku Klux Klan. Ils s'installent ensuite à Lasing (Michigan).
Son père, pasteur baptiste, militant de l'association universelle pour le progrès,
meurt écrasé en 1931 par un tramway, sans doute poussé par une main criminelle.
Louise, sa mère, est internée dans un hôpital psychiatrique quelques années
plus tard. Malcolm est pris en main par l'Assistance publique. Recueilli par
un couple de Blancs, il est inscrit au lycée de Mason où il obtient de brillants
résultats. Il souhaite devenir avocat mais y renonce en raison du racisme du
système éducatif. Il quitte l'école pour Boston puis Harlem.



1943-1946 : la délinquance

Après avoir effectué un certain nombre de petits boulots, " Red " (il doit
ce surnom aux reflets roux de ses cheveux) plonge dans la délinquance (vols,
vente de drogue).



1946-1952 : les années d'apprentissage en prison

Il est arrêté en février 1946 et condamné à 10 ans de prison. Il y reste 6
ans et se forge une solide culture historique et philosophique. C'est en prison
et grâce à son frère qu'il découvre les Black Muslims. Il se convertit et renie
son ancien mode de vie. Il prend le nom de Malcolm X, la lettre X symbolisant
son nom africain perdu, Little étant son nom d'esclave.



1952-1963 : les Black Muslims

A sa sortie de prison, Malcolm X intègre l'organisation des Black Muslims.
Il est nommé en 1953 assistant pasteur du temple de Détroit. Il épouse en 1958
Betty dont il a 4 enfants. Son ascension au sein des Black Muslims est rapide,
après s'être occupé de l'implantation de temples dans les grandes villes américaines,
il devient le second d'Elijah Muhammad et le porte-parole du mouvement. Son
talent d'orateur, son charisme et ses succès médiatiques font vite de l'ombre à Elijah
Muhammad. Les tensions se multiplient, Malcolm X lui reprochant son attentisme,
son refus de la lutte violente quand lui affirme que les Noirs américains doivent
obtenir le respect de leurs droits et de leurs libertés " par tous les moyens
nécessaires ". A l'automne 1963, Malcolm X est sanctionné par Elijah Muhammad
pour avoir laissé entendre qu'il se réjouissait de l'assassinat du président
Kennedy. Il fonde alors la Muslim Mosque.



1964 : la rupture avec les Black Muslims

La rupture est consommée à la suite du voyage à la Mecque effectué par Malcolm
X en avril-mai 1964 où il rencontre des musulmans de toutes origines. A son
retour, il prend ses distances avec les Black Muslims et désavoue leur racisme.
Il adhère à un Islam plus orthodoxe et prend pour nom El-Adj Malik El Shabbaz.
Il prône désormais l'émancipation de la population noire et rejette le séparatisme.
Il fonde alors " l'Organization of Afro-American Unity " (OAAU), l'organisation
pour l'unité afro-américaine, afin de donner une dimension internationale à la
lutte des Noirs aux Etats-Unis. Sa lutte en faveur du panafricanisme fait de
lui une figure internationale des droits de l'homme. Il est assassiné le 21
février 1965 à Harlem par deux membres des Black Muslims.


19.05.2003

Collectif Bellaciao

http://www.bellaciao.org/

Email Email de contact: bellaciaoparis_AT_yahoo.fr