La police te flique....flique ton flic. Nous sommes tous copwatchers

Mot-clefs: Répression
Lieux:

filmer les flics
la police te flique...flique ton flic.nous sommes tous copwatchers
Depuis plusieurs mois maintenant, nous pouvons constater une multiplication des diffusions de photos et vidéos, sur différents supports médiatiques, des violences, perversités et autres humiliations que la police nationale fait subir envers la population. Que ce soit a Strasbourg, Argenteuil,Villiers-le-Bel,Lille, Paris, Grenoble, chaque individu-e se fait le témoin avec un simple appareil photos, une caméra ou téléphone portable d’une croissance constante des violences policières et d’une banalisation du racisme policier.

Pourquoi, chaque rassemblement, manif doivent-ils être l’occasion de filmer et photographier les forces de l’ordre ?

Chacune de nos manifestations fait l’objet d’infiltration par les membres des forces de l’ordre et plus particulièrement la BAC et autres agents des SDIG. Cette BAC, unité la plus mobile et la plus répressive doit faire l’objet de toutes les attentions. Filmer et photographier ces unités et leur hiérarchie est une nécessite pour mieux les connaître et les différencier, ce qui n’est pas d’une grande complexité pour les habitués des manifs. La BAC n’aime pas être prise en photos. La raison officielle est qu’ils ont « une famille » et qu’ils veulent la protéger. Pourquoi, ces cow boys sont-ils si mal à l’aise devant un objectif, eux qui sont les « murs d’Hadrien » entre ordre et guerre civile, alors qu’ils possedent les meilleures technologies pour nous ficher, nous identifier et nous interpeler ?? Avoir leurs photos et les conserver permet aussi une meilleure identification de ces personnages lors de violences commises à l’égard de manifestants-es ou encore les incitations aux jets de projectiles provoqués par ceux ci à l’encontre de leurs collègues CRS comme récemment à Aris, dixit un article du Canard Enchainé. Les compagnies départementales d’interventions doivent aussi faire l’objet d’une relative attention. Ces compagnies identifiables par leur casque à double ligne bleue et plus mobile que les CRS sont composés d’individus dont Zola aurait certainement apprecié de décrire dans ses ouvrages. Pas besoin d’en dire plus.....

Ce type d’initiative doit se multiplier, les prises de photos et vidéos sont un des moyens qui permettent encore relativement de nous protéger vis à vis de la répression d’état

PARCE QUE LA HAINE ET LE GOUFFRE ENTRE POLICE ET POPULATION NE FAIT QUE CROITRE....

NOUS SOMMES TOUS DES COPWATCHERS

Des gens

Pour rappel, la saisine 2005-29

AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité Avis de recommandations de la Commission nationale de déontologie de la sécurité. A la suite de la saisine, le 23 mars 2005 par Mme Marie-Christine Blandin, Sénatrice du Nord.

RECOMMANDATIONS Constatant une nouvelle fois l’inobservation manifeste par des services de police des instructions relatives à la dignité des personnes en garde à vue, la Commission, trois ans après l’entrée en vigueur de la circulaire du 11 mars 2003, estime ainsi constitué un manquement à la déontologie. Elle recommande également, ainsi que le prescrit le code de procédure pénale, que les services enregistrent sans délai les plaintes fondées sur des violences policières, quel qu’en puisse être le bien-fondé apparent. Il paraît opportun à la Commission qu’il soit rappelé aux forces d’intervention, notamment aux CRS, qu’elles doivent considérer comme normale l’attention que des citoyens ou des groupes de citoyens peuvent porter à leur mode d’action. Le fait d’être photographiés ou filmés durant leurs interventions ne peut constituer aucune gêne pour des policiers soucieux du respect des règles déontologiques.

Conformément à l’article 7 de la loi du 6 juin 2000, la Commission a adressé son avis à M. Nicolas Sarkozy, ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire.