A propos du PTB

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 
BASES IDEOLOGIQUES DU PTB :

Déclaration du "Séminaire Communiste International" Bruxelles, 4 mai 1999 (PTB est signataire). Extraits : "L'histoire a prouvé que le combat contre les idées et la pratique révolutionnaires de Staline est le combat contre le communisme.(...) L'État socialiste peut prendre différentes formes mais, du point de vue de sa nature de classe, il sera le pouvoir révolutionnaire de la classe ouvrière, la dictature du prolétariat. (...) Le prolétariat a besoin de l'État de la dictature du prolétariat pour réduire au silence ses ennemis de classe. (...) Les communistes sont déterminés à rester fidèles au marxisme-léninisme, à organiser les masses populaires en prévision des batailles sanglantes qui attendent les peuples. "

Rapport de discussion présenté au Séminaire International organisé par le PCI (ML) Janashakti, 9-12 mars 1995 , par Ludo Martens, président du Parti du Travail de Belgique (PTB) : "Notre parti estime qu'il est nécessaire de remettre en honneur l'oeuvre accompli par le camarade Staline, sa défense de la dictature du prolétariat, sa défense de l'internationalisme prolétarien et sa lutte conséquente contre les lignes bourgeoises, et notamment contre le trotskisme, le boukharinisme, le nationalisme bourgeois et le titisme.(...) Pour se redresser et pour progresser, le mouvement communiste internationale doit non seulement défendre les principes marxistes-léninistes, mais il doit aussi repousser le scissionnisme pratiqué aussi bien par les éléments révisionnistes (*) que par les éléments gauchistes et petits-bourgeois et défendre fermement l'unité du mouvement communiste internationale sur la base du marxisme-léninisme et de l'internationalisme prolétarien." (Note du claviste : dans le jargoon stalinien, "révisionnisme" fait référence à la critique de la politique menée par Staline)

LE PTB ET L'HISTOIRE :

L'histoire de l'URSS et de la Tchéchoslovaquie : "En février 1948, les partis bourgeois bloquent le parlement et le fonctionnement de l'Etat [tchèque]. Les revanchards allemands et leurs protecteurs américains et britanniques officialiseront alors la Guerre froide et isoleront la Tchécoslovaquie derrière le "rideau de fer" - une trouvaille de Winston Churchill." (Jean Michaux & Lieven Soete, Solidaire) (Note du claviste : C'est exactement l'inverse qui se produisit : ce sont les communistes minoritaires qui confisquèrent en 1948 la démocratie tchèque par le "Coup de Prague" et qui fermèrent les frontières entre ce pays et les pays occidentaux, levant le fameux "rideau de fer".) "Aleksandr Bartenyev, un vétéran de l'armée soviétique évoque Prague 68, 33 ans après l'intervention soviétique. Selon lui, la guerre civile a été évitée en 68. Si l'URSS n'était pas intervenue, un scénario comme il s'est passé en Yougoslavie dans les années 90 se serait produit et sans doute une troisième guerre mondiale." ("Prague 68 : la guerre civile a été évitée empêchant un scénario à la yougoslave" - Solidaire, 29 août 2001) (Note du claviste : sans commentaire...)

L'histoire du "grand bond en avant" en Chine vue par le PTB : "Entre 1958 et 1960, la Chine fait le Grand bond en avant, une stratégie visant à moderniser et à industrialiser la campagne à un rythme accéléré. Cette politique suscite un grand enthousiasme parmi la population. Les paysans qui ne trouvent pas de travail dans les communes sont invités à participer à des travaux d'infrastructure de grande ampleur : aménagement de digues, terrasses, canaux et routes, construction de petites fonderies de fer." (Paul Crispen, Solidaire) (savoir la réalité de la grande famine qu'a causé le "grand bond en avant" : http://www.monde-diplomatique.fr/1998/12/A/11396.html )

LE PTB ET LE GENOCIDE RWANDAIS, UN SINISTRE CAS D'ECOLE :

Comment Ludo Martins, conseiller régulier de Kablia a justifié des propos incitant au génocide contre les Tutsis, car selon lui, ils étaient du côté des "impérialistes"... :

Lettre ouverte à la rédaction de SOLIDAIRE (à propos de la justification par L. Martins de propos incitant à la haine raciale contre les Tutsis) : http://users.skynet.be/wirira/wirira96.htm

A propos des massacres perpétrés contre les Tutsis et la minorité Hutue, Ludo Martins, président du PTB ne voit qu'un combat de classe (une fraction des tutsis étant "coupable" d'avoir été la "bourgeoisie" du Rwanda) organisé par l'impérialisme américain, et nie la réalité de ce génocide : http://users.skynet.be/am249801/_lai-ptb/lai-0898.htm

Source sur le génocide des Tutsi et du massacre des Hutu modérés http://users.skynet.be/wirira/index-wirira.htm

La réalité de l'histoire du génocide des Tutsis et Hutus modérés : "En avril 1994, les Hutu extrémistes ont utilisé l'armée, l'administration et les structures politiques du Rwanda pour accomplir un génocide contre la minorité tutsi et pour assassiner les Hutu modérés, considérés comme collaborateurs des Tutsi. Des soldats des Forces Armées Rwandaises (FAR) et des membres des groupes de miliciens connus sous le nom d'Interahamwe, ont dirigé le massacre de plus de 500 000 personnes. (...)

Suite au génocide au Rwanda en 1996, où 500 ;000 Tutsis et hutus modérés furent tués, des survivants se sont réfugiés au Zaïr et dans les pays voisins. (...) L'arrivée massive dans l'Est-Zaïre de Rwandais fuyant leur pays en 1994 a exacerbé les tensions entre les premiers résidents parlant le Kinyarwanda et les autres groupes ethniques. Les miliciens Interahamwe et bon nombre des anciennes autorités militaires et civiles rwandaises ont encouragé la haine des populations voisines à l'encontre des Tutsi." http://www.hrw.org/french/reports/drc1997a/kabila-02.htm

Selon un rapport de l'ONU et de Human Right watch, les "forces démocratiques de la république du congo" de Kabila ont participé à une répréssion féroce contre ces réfugiés, et ont probablement commis des crimes contre l'humanité contre eux.

SANS COMMENTRAIRE...