[antifascisme] Elections européennes : le nouveau « sketch » de Dieudonné !

Mot-clefs: Elections
Lieux: Bordeaux

(Les listes antisionistes de Dieudonné, Soral et Gouasmi)

Analyses des listes antisionistes de Dieudonné, Soral et Gouasmi sur : http://rlf-mlv-antifasciste.blogspot.com/
Elections européennes : le nouveau « sketch » de Dieudonné !
(Les listes antisionistes de Dieudonné, Soral et Gouasmi)

Non content de revêtir les frusques du nouvel épouvantail médiatique à la mode à grand renfort de dérapages antisémites et de copinages revendiqués avec une fraction de l’extrême droite, Dieudonné entend aujourd’hui parader dans l’arène politique. Tenant la posture inusable du paria rejeté par le système, Dieudonné a annoncé vouloir présenter sa candidature "antisioniste" et "anticommunautariste" aux élections européennes en Ile-de-France à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 21 mars depuis son théâtre de Main d’Or à Paris -qui au passage s’apparente désormais plus à un point de ralliement politique qu’a un lieu dédié à la création artistique.
Il souhaite fédérer l’ensemble des forces luttant contre le « sionisme », et a ainsi appelé tous les « infréquentables » (1) à le rejoindre. Espérant réaliser un casting de premier choix. Dieudonné a effectué des appels du pied dans toutes les directions sans cohérence politique apparente. Il a ainsi tenté de démarcher pèle mêle : Jamel Bouras, Ahmed Moualek (2), Ginette Skandrani (3), Kemi Seba, Thierry Meyssan, ou Jean Marie Bigard… En avant première, nous vous dévoilons les dessous du prochain sketch de Dieudonné.

Les dessous du casting
Alain Soral et sa troupe Egalité et Réconciliation ont immédiatement saisi la perche tendue par Dieudonné et accepté son invitation (4). Pour Soral, cette opportunité quasi inespérée se présente comme un moyen de survie politique et médiatique depuis son « divorce » avec Marine Le Pen et son départ du FN par la petite porte.
En rejoignant les rangs du « comique antisioniste » la clique soralienne espère asseoir son ascendant idéologique sur la petite sphère des nouveaux soldats de l’antisionisme flirtant avec l’antisémitisme et orienter les thématiques de campagne sur le principe de la défense de « la droite des valeurs et la gauche du travail ». Soral déclare ainsi vouloir se battre contre le communautarisme et le sionisme. Cependant à ses yeux « ces deux axes de campagnes ne sauraient constituer, à eux seuls, un programme électoral pour un scrutin européen »(5). Il propose de facto de renforcer les thématiques abordées par la « défense d’un protectionnisme raisonné »(6), la dénonciation du « totalitarisme marchand mondialiste »(7), « la défense des travailleurs français »(8), « l’affirmation donc de l’indépendance de la France »(9), ou « la défense de la liberté d'expression la plus absolue »(10)...
Dieudonné acceptera t’il de se faire réécrire « son spectacle » quasi intégralement ou au contraire Soral devra t-il revoir ses ambitions idéologiques à la baisse ? A la lecture des propos tenus par le leader d’E&R le 24.04, la deuxième solution semble plus probable : « Les élections européennes ne servent pas à grand chose. Elles offrent une tribune pour pouvoir faire de la politique sérieusement. On pourrait s'amuser à produire un programme politique. Mais au fond est-ce bien sérieux de faire semblant de croire que nous proposons un modèle alternatif de gestion qui pourrait passer par les députés ?" (11)
A défaut de produire l’intégralité du discours de campagne, E&R trouve un bon moyen de maintenir son chef de file sous le feu des projecteurs…Dieudonné en contre partie pourra s’appuyer sur les réseaux d’E&R.

La seconde structure qui pourrait servir de cheville ouvrière pour mener la campagne d’un point de vue organisationnel est le Parti Anti Sioniste (PAS). Ce mouvement créé en janvier 2009 a décidé par l’intermédiaire de son président Yahia Gouasmi de rallier l’appel de Dieudonné.
Président de l’association Zahra France et de la Fédération des Chiites de France, Yahia Gouasmi se distingue à l’été 2008 en recevant en grandes pompes Kemi Seba et des représentants du MDI dans les salons de la propriété de son mouvement située en banlieue de Dunkerque. Le leader du MDI profite de cette occasion pour vanter les mérites du président iranien et du Hezbollah. (12)
Fin septembre 2008, le centre Zahra impulsait au coté du MDI, de la plume et l’Olivier de Ginette Skandrani, et avec le soutien de la droite socialiste de Thomas Werlet « la journée mondiale de Jérusalem ». L’initiative interdite par la préfecture de Paris, les organisateurs du rassemblement se sont alors repliés dans le théâtre de la Main d’Or afin d’y tenir une conférence de presse unitaire ; Yahia Gouasmi après avoir déclaré que « Paris est occupé par les sionistes »(13) à évoqué « l’idée d’un parti politique de la France juste »(14) destiné à « faire disparaitre cette maladie qui est le sionisme »(15).
Au début de l’année 2009, le mouvement appelait à défiler dans les rues en solidarité avec les gazaouis. Reconnaissable à leur banderole « front uni contre le sionisme » et les multiples drapeaux du Hezbollah déployés dans leur cortège, les mouvements dirigés par Yahia Gouasmi, sont arrivés à profiter de la confusion et/ou de la complaisance de certains pour défiler en toute impunité. Le 14 janvier, le centre Zahra ouvrait sa sono à une délégation du MDI afin d’offrir la parole à Kemi Seba. Deux semaines plus tard, répondant à l’appel de Soral en vue de constituer un cortège patriotique de soutien au peuple palestinien, les amis de Yahia Gouasmi se sont vus expulsés par le service d’ordre de la manifestation avec le renfort de nombreux antifascistes.
Emanation politique du centre Zahra (16), le Parti Anti Sioniste annonçait vouloir réunir sous son unique bannière tous « les antisionistes » de bonnes volontés.
Les ambitions hégémoniques de Yahia Gouasmi se sont vite heurtées à une levée de boucliers des nationalistes et des autres organisations préférant œuvrer à la construction de leurs mouvements respectifs plutôt que de se dissoudre dans le PAS. L’objectif affiché des 10 000 adhésions alors que le centre Zahra ne revendique qu’une centaine de membres est heureusement pour l’instant hors de portée.

Ces derniers temps, le Mouvement des Damnés de l’Impérialisme (MDI) choisit de faire cavalier seul et décline toutes les invitations d’autres organisations : refus de participer à l’appel de Soral pour constituer un cortège patriotique dans la manifestation pro-palestinienne ou refus de s’associer au rassemblement contre le diner du CRIF, rassemblement qualifié de « carnaval ».(17)
Une fois de plus le MDI revendique son autonomie politique en ne s’associant pas au casting de Dieudonné. Par l’intermédiaire d’une vidéo diffusée sur le site du MDI (18), Kemi Seba à décliné poliment mais fermement le bras tendu par « l’humoriste antisioniste ». Kemi Seba justifie ce refus par la condamnation d’une démarche électorale qui a pour cheval de bataille la lutte contre le communautarisme. Aucun militant du MDI ne participera aux listes, néanmoins Kemi Seba a annoncé y apporter son soutien moral. La route empruntée par Dieudonné n’est pas la sienne, son mouvement revendique la défense des communautarismes. Nous retrouvons ici une ligne de fracture entre les partisans de l’intégration républicaine combattant « la culture de la repentance »(19) et de l’autre les militants ethnodifferentialistes reconnaissant le droit à chaque ensemble géographique (panafricain, panarabe, paneuropéen…) de cultiver sa fierté et son identité.
L’entourage de Dieudonné à mal digéré ce revers. Sur le site les Ogres, animé par Ahmed Moualek réputé proche de la galaxie Dieudonné, une réponse, amère et pimentée, ne s’est pas fait attendre : « Pas dac pour l’anticommunautarisme, et n’aime pas certains néocolonialistes présumés comme (peut-on comprendre implicitement) les soraliens...Il soutient moralement Dieudonné et son projet mais ne veut pas "faire le grand écart" et risquer de "perdre (ses) bijoux de famille" » (20)

Une tête d’affiche et des relais en moins ce n’est jamais bon signe… Quand l’un décline, le mouvement risque de se généraliser. Autre défection de poids, Jean Marie Bigard, le comique qui ne cache pas sa langue dans son slip ne participera pas au futur sketch de Dieudonné… Et ce n’est pas le soutien (21) du rabbin orthodoxe Borreman, cofondateur de l'association d'étude rabbinique YECHOUROUN Judaïsme contre Sionisme (22) servant à camoufler les soupçons d’antisémitisme qui relèvera le niveau. Ce casting navrant se résumera en définitive à quelques starlettes de l’ « antisionisme » radical, contredisant les ambitions mirifiques du roi des parias.

En attendant le lever de rideau…
Le 24 avril, à l’occasion d’une énième conférence de presse le trio Dieudonné / Soral/ Gouasmi a annoncé être en capacité de présenter cinq listes et affichait l’espoir de pouvoir être présents dans toutes les régions. En attendant un hypothétique miracle sublimant ses capacités structurelles, la triplette pour ne pas faire un bide à mis sur pied un plan médias destiné à lancer et à faire vivre leur campagne.
Le premier acte se déroule le 11 avril au Bourget. Soral et Dieudonné espéraient réaliser un coup médiatique en déambulant dans les allées du congrès de l’UOIF. La présence des deux têtes d’affiche au congrès d’une organisation communautaire réputée proche des frères musulmans peut paraitre contradictoire avec leur volonté affichée de lutter contre le communautarisme. Pour justifier le choix de lancer officiellement leur campagne dans l’antre de l’UOIF, E&R déclare sur son site que "rassembler les communautés contre ce qui nous divise, c’est l’inverse du communautarisme"(23). Faut-il y voir une volonté politique de militer en faveur d’une république des communautés ou au contraire un moyen de s’affranchir d’une éventuelle étiquette pro chiite imposée par la présence de Yahia Gouasmi à leurs cotés?
Profitant de la présence de Tarik ramadan qui dédicaçait ses livres sur un stand, Dieudonné l’a abordé et s’est fait photographié à ses cotés. Le soir même sur son site Ramadan démentira tout soutien à la liste antisioniste mais n’hésitait pas à déclarer : «J’ai défendu, et je continuerai à défendre, le droit de Dieudonné à s’exprimer »(24) et « je m’oppose aujourd’hui encore – à toute forme de diabolisation qui empêcherait le débat et la confrontation d’idées. »(25) Pendant que nos vedettes tapent des bavettes avec certains congressistes, à l’extérieur des militants ne perdent pas le nord et distribuent des tracts présentant la liste « antisioniste ».
Cette volonté de dialogue avec l’UOIF s’est prolongée le 18 avril à Bordeaux. Alain Soral profitant des contacts glanés quelques jours plus tôt au Bourget est arrivé à mettre sur pied un débat improbable entre son organisation et le Recteur Oubrou de la mosquée de Bordeaux apparenté à l’UOIF. Ce faisant Soral entend se présenter en « médiateur de la république » qui organise le dialogue entre les communautés… La ficelle est grossière mais utiliser le capital symbolique du responsable d’une organisation religieuse qui est à la tête de onze des vingt-cinq conseils régionaux du culte musulman est une stratégie pour draguer l’électorat de confession musulmane. En jouant sur ce registre, nos acolytes espèrent élargir leur base électorale et répandre leur discours de haine sous couvert d’ouverture et de dialogue…
Handicapé par les annulations en cascades de ses spectacles/meetings par les responsables de salles qui ne souhaitent pas voir Dieudonné rééditer une nouvelle provocation antisémite dans leur espaces culturels, « l'humoriste » a décidé de se rabattre sur un bus pour maintenir ses représentations. Expérimenté à Reims, le nouveau concept à frôlé le ridicule et le comique de situation. Le public réuni à bord du fameux bus s'est vu chassé de la ville par nos camarades antifascistes. Dans la précipitation, le conducteur du bus est entré dans une voiture de police banalisé. Escorté par les forces de l'ordre, le public est finalement arrivé à bon port et a pu assister au one man show politique de Dieudonné sur une aire d'autoroute ! (sisi!).

Si les thématiques abordées par cette liste n'étaient pas aussi sensibles et détestables, on se taperait volontiers des bonnes barres de rires en suivant les déboires de ces listes « antisionistes »...

1 Le point 22/03/2009
2 Président de l'association la banlieue s'exprime et responsable du site les Ogres proche de la galaxie Dieudonné.
3 Membre fondateur des verts, Ginette Skandrani est exclue du parti pour sa proximité avec les milieux négationnistes en 2005. En 2007 elle était membre du bureau de campagne de Dieudonné pour la présidentielle.
4 communiqué de presse du 24-03-2009 d’Alain Soral
5 op.cit
6 op.cit
7 op.cit
8 op.cit
9 op.cit
10 op.cit
11 Europe 1 24.04.9
12 vidéo « le MDI avec le Hezbollah contre le sionisme»
13 video du 24.10.08 conférence de presse au théâtre de la main d’or suite à l’annulation de la Journée mondiale de Jérusalem en présence de Kemi Seba, Yahia Gouasmi et Dieudonné
14 op.cit
15 op.cit
16 site du PAS « Voici les réponses de M. GOUASMI envoyées à M. THIOLAY (par e-mail) »
17 communiqué du MDI du 02.03.09 « pas de carnaval anti-CRIF au Bois de Boulogne pour le MDI ».
18 vidéo « le non du MDI à la liste européenne de Dieudonné »
19 article « les médiateurs de la République » publié sur le site E&R
20 article « Kémi Séba dit Non à l’anticommunautarisme de la liste Dieudonné et à des soraliens vus comme colons blancs francophones » publié sur le site les Ogres
21 Appel de M. Shmiel Mordche Borreman pour soutenir les listes du Parti Anti Sioniste aux élections européennes de juin 2009
22 ce mouvement religieux considèrent que l'État juif de l'antiquité fut détruit par la volonté divine et que seul le Messie pourra le rétablir. Toute tentative humaine de recréer un État juif avant la venue du Messie est donc une attaque contre la volonté divine.
23 intro de la vidéo » Dieudonné et Alain Soral au rassemblement de l'UOIF » publié sur le site E&R
24 article « rencontre avec Dieudonné et Alain Soral » publié sur le site de Tarek Ramadan
25 op.cit

Link_go Lien relatif

Commentaire(s)

> article en débat

Sorte de modé-prudence.

Article mis en débat car évoquant un sujet souvent trollé, écrit de manière longue, alambiquée et avec trop de références pour qu'une personne qui n'a pas l'habitude du sujet puisse en saisir toutes les nuances.

Bref, les modérateur-ices d'indymedia nantes en ce moment n'ont pas le temps de jouer aux arbitres de polémiques.

> Néocons de petite envergure cherchent fascistes à leur taille

Plus le monde sombre dans le fascisme et la barbarie, plus les soutiens objectifs de l’ordre mondial s’évertuent à nous trouver des adversaires de substitution.

Ce fut de tout temps le rôle des idiots utiles du pouvoir, les intellectuels médiatiques, la classe politique de l’extrême droite à la gauche caviar et les médias du pouvoir et de l’argent. Comme ce n’était pas encore suffisant, ils ont été rejoints aujourd’hui par des individus ayant revêtu les oripeaux du gauchisme et de l’anarchisme en peau de lapin. Mais qui s’y laissera prendre ?

Car derrière un langage pseudo-révolutionnaire et crypto-situ, on retrouve tous les clichés de l’extrême droite utilisés aujourd’hui par la LDJ et le Betar, les arguments de la gauche-droite bien-pensante PS-UMP et la bonne vieille théorie du complot ramenée à une poignée d’êtres malfaisants soralo-dieudonniens censés dominer le monde. Bref, une imitation des Protocoles où on changerait juste le nom des personnages.

Peut-être faudrait-il offrir des lunettes à ces braves gens en attendant de leur offrir un cerveau quand on en aura les moyens ?

Car les véritables FASCISTES, il sont là, devant leurs yeux déficients, là où ils évitent soigneusement de regarder. Des fascistes au sujet desquels on n’aura jamais droit au moindre article de leur part.

Non au fascisme ! tous devant le quai d’Orsay mardi dès 14 h 30 !

Dans le cadre de sa "tournée" Rome-Paris-Berlin ("l’Axe du Bien", comme dans le bon vieux temps ?), le fasciste Lieberman sera reçu par Kouchner ce mardi 5 mai après-midi au ministère des Affaires étrangères, a indiqué le porte parole du Quai d’Orsay. Comme l’heure de ce charmant rendez-vous n’est pas précisée, nous appelons —avec de nombreuses autres organisations— à manifester dès 14 H 30 ce mardi. RV à la sortie du métro Invalides.

Ainsi, après avoir boycotté le chancelier Haïder en Autriche, et crié au danger fasciste en 2002 quand le Pen s’est retrouvé au deuxième tour des élections présidentielles, voici que l’on accueille sans sourciller le fasciste Avigdor Lieberman à Paris !

Car Lieberman ne cache pas ses "idées". C’est un raciste qui est fier de l’être et qui n’a cessé d’appeler au meurtre et à la déportation des Palestiniens, aussi bien au parlement israélien, qu’en tant que ministre.

Cet ancien videur de boite de nuit a ainsi déclaré en janvier dernier qu’ "Israël devait continuer à bombarder la bande de Gaza et le Hamas comme les Etats-Unis l’avait fait avec les Japonais pendant la seconde guerre mondiale". En clair, il est pour l’emploi de la bombe atomique, comme à Hiroshima et Nagasaki.

Partisan du parti Kach de Meir Kahane, interdit en tant que terroriste en 1994, après l’assassinat par l’un de ses adhérents (Baruch Goldstein) de 29 Palestiniens en prière au Caveau des Patriarches, Lieberman est lui- même un colon qui vit dans la colonie de Nokdim au sud de la Cisjordanie, qui réclame l’annexion des colonies de Cisjordanie à Israël, et qui s’était opposé au retrait des colons de Gaza en 2005.

En 1998, il avait carrément appelé à bombarder le barrage d ’Aswan en Egypte, pour punir ce pays d’avoir soutenu Yasser Arafat. Et, pas plus tard que l’an dernier, il déclarait à Mubarak "d’aller ce faire foutre" parce qu’il n’avait toujours pas honoré Israel de sa visite, accusant Olmert et Peres, qui protestaient, de se comporter "comme des femmes battues" (raciste et machiste, bien entendu !).

En juillet 2003, concernant l’éventuelle libération de 350 prisonniers palestiniens, cette brute dangereuse avait déclaré qu’il serait "préférable de les noyer au fond de la Mer Morte" et qu’en tant que ministre des transports, il était "disposé à affréter des bus à cet effet".

En 2004, il proposait un "plan" pour séparer définitivement les juifs des arabes et n’a cessé depuis de demander la déportation des 20 % de citoyens israéliens qui sont les Palestiniens qu’Israël n’a pas réussi à chasser de leurs terres en 1948. "Ces Arabes israéliens sont une 5ème colonne" , répète-t-il, en exigeant qu’on leur retire au moins le droit de vote s’ils ne prêtent pas un "serment de loyauté à l’Etat juif et démocratique" (sic !).

En novembre 2006, ce sale type a demandé l’arrestation et l’exécution des parlementaires israéliens d’origine palestinienne qui avaient des discussions avec le Hamas, ce qui a amené Ahmad Tibi, dirigeant du parti Ta’al, a réclamer que Lieberman soit poursuivi pour incitation à la haine raciale. Demande non seulement restée lettre morte, mais Lieberman a depuis récidivé, "prévenant les députés arabes à la Knesset" que "l’administration va désormais s’occuper de vous". Des propos qui lui ont valu récemment le poste de ministre des affaires étrangères.

Ce fasciste, qui a même écopé d’une amende, il y a peu, pour avoir frappé un enfant de 12 ans près de sa colonie, devrait être présenté d’urgence devant des tribunaux pour être jugé en tant que criminel contre l’humanité, notamment pour ses propos sur la déportation.

Au lieu de cela, il va être reçu par "son homologue" le ministre spécialiste de l’ingérence humanitaire, partout, sauf en Israël.

NE NOUS LAISSONS PAS ANESTHESIER PAR LA MULTIPLICATION DES ATROCITES : REAGISSONS CONTRE LA FASCISATION DE NOTRE SOCIETE !

MEME S’IL N’EST PAS FACILE DE SE LIBERER UN MARDI EN DEBUT D’APRES-MIDI, MONTRONS QUE NOUS SOMMES ENCORE DEBOUT !

DEMANDONS A TOUS LES SYNDICATS, PARTIS, ELUS, AUX CANDIDATS QUI SE PRESENTENT AUX ELECTIONS EUROPENNES, D’ETRE PRESENTS A NOS COTES :

MARDI 5 MAI DE 14 H 30 A 20 H DEVANT LE MINISTERE FRANCAIS DES AFFAIRES ETRANGERES (M° INVALIDES)

POUR FORMER UN COMITE D’ACCUEIL CAPABLE D’EXPRIMER NOTRE INDIGNATION FACE A LA RECEPTION D’UN TEL FASCISTE.

http://www.europalestine.com/spip.php?article4068

Du boulot pour les antifascistes !

> A quand IMN vendu aux sionistes comme IMT

Quand la bureaucratie remplace toute éthique et toute solidarité sur IMT comme bientot sur IMN

Inutile de nous faire des illusions le fait que cet article ait été placé dans les articles débatus et non dans les articles refusés montre bien que IMN comme IMT tombera bientôt sous le contrôle des néoscons sionistes

Le collectif Indymedia Toulouse (et bientot le collectif indymedia Nantes) et ses complices objectifs de la pensée dominante s’obstinent à censurer toute forme de solidarité envers les Palestiniens ; la dénonciation des nettoyages ethniques, c’est pas leur tasse de thé.

Les raisons invoquées sont les pires qui pourraient servir d’alibi à de prétendus militants : le copyright !

Les différents collectifs ont leur fonctionnement propre, mais celui de Toulouse a mis un point d’honneur à transformer ce qui n’était qu’un moyen en valeur essentielle de leur jouet médiatique. Les intégristes de la propriété intellectuelle n’arrivent pas à se faire remarquer dans les débats, alors ils les remplacent par la censure la plus stricte et la plus bête, digne des fonctionnaires zélés d’une quelconque administration. Et quand ce n’est pas suffisant, ils se permettent d’interdire l’accès à Indy Toulouse en bloquant les IP de leurs contradicteurs. Ça leur évite des explications qu’ils sont incapables de donner.

Ce qui distingue les révolutionnaires des bureaucrates, c’est de ne jamais perdre de vue les BUTS de leur lutte

La propagandes des néoscons sionistes et la seule a avoir droit de citer sur IMT

Quand les flics de la pensèe des pseudos anti fascistes de Raz le front marne la vallée font leur propagande sur indymedia Toulouse et ne se positionnent pas bien sur comme IMT sur le génocide sioniste en Palestine

http://toulouse.indymedia.org/spip.php?article37598

Halucine a Sion quotidienne sur IMT

Pour nos flics de la pensée dominante dénoncer les antifascistes antisionistes semble devenu un sport de combat national sur tout les indymedias

Aussi nous assistons a une véritable campagne de calomnies de nos flics de la pensée contre les rares sites vraiment Alters antisionistes, pour ces flics de la pensée des sites connus et reconnus de résistants anti sionistes français, comme mai68.rg, voltaire.net, alterinfo,planetenonviolence.net,oulala.net, ouma.com,mondialisation.ca,Txlacala,bachich, sont et deviennent bien évidement des sites « fascistes et anti sémites ».

Ca en dis long sur les méthodes de la bande du Tartuffe celle de Rat le bol des Ccistes des anarchos sionistes de non fides, des pseudos antifascistes de Raz le front et de leur complices fascistes néocons sionistes qui semblent désormais avoir pris définitivement le contrôle total d’IMT comme jadis ils l’avaient pris sur Indymedia Marseille et paris qui depuis ont fermés a cause de ces faits détestables connus et reconnus, depuis partout dans tout mouvement vraiment Alter qui se respecte.

Car derrière un langage pseudo-révolutionnaire et crypto-situ, on retrouve tous les clichés de l’extrême droite utilisés aujourd’hui par la LDJ et le Betar, les arguments de la gauche-droite bien-pensante UMPS et la bonne vieille théorie du complot ramenée à une poignée d’êtres malfaisants soit disant soralo-dieudonniens censés dominer le monde. Bref, une imitation des Protocoles où on changerait juste le nom des personnages.

Peut-être faudrait-il offrir des lunettes à ces braves gens en attendant de leur offrir un cerveau quand on en aura les moyens

Car les véritables FASCISTES, il sont là, devant leurs yeux déficients, là où ils évitent soigneusement de regarder. Des fascistes au sujet desquels on n’aura jamais droit au moindre article de leur part.

Un nazi authentique, ministre des Affaires étrangères d’un Etat raciste vient en visite officielle et ils nous parlent de Dieudonné !

Un génocide se déroule sous leurs yeux et ils nous parlent de Dieudonné de Soral qui ont autant le droit que nous d’êtres antisionistes, même s’il y a entre nous que quelques divergences d’idées ,ces gens la qui s’oppose a tout combat pour la liberté d’expression, n’accepterons jamais le mouvement Alter et la résistance des anti néocons sionistes dans sa diversité qu’il soit de droite comme de gauche

L’Empire occidental est en train de mener le monde au chaos et ils nous parlent de Dieudonné !

Nous rentrons dans une des périodes les plus sombres de l’Histoire et leur seul sujet de préoccupation, c’est Dieudonné !

On a déjà vu des idiots utiles au service du pouvoir, mais ceux-là battent tous les records

Des incontrôlables

> La copie ne vaut jamais l'original

C’était bien essayé, mais il manquait la finesse, et ça ne s’improvise pas !

Le patchwork ci-dessus de citations piquées à droite et à gauche et agrémenté de provocations notoires n’est évidemment pas de celui qu’on veut faire croire.

Les néocons peuvent essayer d’imiter, mais comme faussaires ils ne valent pas un pet de lapin, ils n’arriveront pas à placer leurs faux billets de 30 shekels.

Les connaisseurs apprécieront plutôt le commentaire d'Afflelou, qui a une bonne vue des choses.

> tiens revoila le facho de sévice

tiens revoila le facho de sévice avec ses Sion partout, encore un qui doit même y penser devant sa glace le matin en se rasant

si les modés pouvaient nous débarasser de ses saletes ce serait sympa

> interdire les listes "anti-sionistes" ? non, les combattre

interdire les listes "anti-sionistes" ? non, les combattre

Le piège a bien fonctionné : face aux provocations du trio Dieudonné-Soral-Gouasmi, le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant agite la menace d’une interdiction de leurs listes « anti-sionistes ».

Quelle aubaine pour ces agitateurs aux propos nauséabonds, d’autant que Guéant a choisi de faire sa déclaration au micro de Radio J.

Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, a bien raison de s’interroger sur « les calculs derrière » l’hypothèse d’une interdiction des listes aux européennes et il ajoute : « A quoi joue l’Elysée et à quoi joue M. Guéant ? A quoi cela sert-il et quels sont les calculs derrière cela ? Pourquoi ce coup de pub ? »… J’étais présent au Parlement européen quand j’ai entendu M. Le Pen répéter des propos d’inspiration négationniste sur le fait que les chambres à gaz étaient un détail : alors il faudrait interdire les listes Front national aussi », a aussi indiqué l’eurodéputé socialiste.

Guéant et Sarkozy veulent se donner le beau rôle, après avoir mené une campagne présidentielle tournée vers l’électorat de Le Pen. Notons qu’à cette époque Dieudonné et Soral soutenaient le chef du l’extrême-droite. Soral était membre du comité central du FN, sur décision personnelle de Le Pen, et Dieudonné multipliait les signes de connivence avec le président du FN.

Le Pen leur rend d’ailleurs la politesse en se portant immédiatement à leur secours. Antisémitisme ? Aucun doute !

Aucune doute : Dieudonné, Soral et Gouasmi tiennent un propos antisémite. Leur « antisionisme » n’est qu’une couverture sémantique pour attiser la haine anti-juive.

Mais interdire leur campagne avant même qu’elle ait débuté revient à les placer une fois de plus au centre du débat et à leur donner une place de « martyrs ».

Notons au passage que le troisième homme de la liste, Yahia Gouasmi, est rarement cité alors que c’est lui qui tient les propos les plus virulents.

Gouasmi est aussi celui qui semble assurer le soutien financier de la campagne, dont il avait d’ailleurs annoncé la tenue depuis un certain temps.

Lors de la conférence de presse de lancement le 24 Avril Soral et Dieudonné se tournent vers lui pour fixer le nombre de régions qui seront couvertes, en fonction des moyens financiers qu’il mettra en place.

Parmi les propos de Gouasmi, président du « Parti antisioniste de France » déjà crée par ses soins, du Centre Zahra et d’une improbable Fédération des chiites de France :

« Le sionisme gangrene notre société (…) Il gère les médias. Il gère l’éducation de nos enfants. Il gère notre gouvernement, et tout cela pour l’intérêt de l’étranger. L’intérêt de l’entité sioniste israélienne. » (Ecoutez le son) :

Ils sont arrivés en France,… une fois qu’ils [les juifs] se sont stabilisés, une partie d’entre eux se sont développés dans le sionisme (…). Ils ont pris le pouvoir en France, le pouvoir des médias, les trusts, la politique. Croyez-moi : gauche comme droite n’est que du sionisme. Il n’y a rien d’autre. Tout ça c’est une magouille à grande échelle, et nous sommes là pour la dénoncer. Et dénoncer tous les hommes politiques qui font l’apologie et le soutien du sionisme, quels qu’ils soient et dire qui sont les vrais Français et qui défend les intérêts de la nation » (écoutez le son) :

« Le sionisme il est en train d’éduquer tes enfants. Tu n’as plus autorité sur tes enfants. Il est en train de les orienter comme ils veulent, où ils veulent, même comment il faut voter. Le sionisme est chez vous, et chez nous. Il divise le foyer. Il divorce le foyer. A chaque divorce, moi je vous le dis, il y a un sioniste derrière. A chaque chose qui divise une nature humaine, il y a derrière un sionisme. C’est ce que nous croyons. Et c’est ce que nous allons démontrer (…) Pour nous, le sionisme, c’est un mal… la France est occupée par le sionisme. C’est ce sionisme que De Gaulle a pointé du doigt, et cet atlantisme. Nous sommes là pour libérer la France (…) » (écoutez le son) :

Ce trio doit être résolument combattu ; ce ne sont pas les méthodes de Guéant et Sarkozy qui porteront ce mouvement.

http://memorial98.over-blog.com/article-30990812.html

> les garibaldiens iront pisser sur la tombe de dieudonne

Les Garibaldiens iront pisser sur la tombe de Dieudonné...

mardi 5 mai 2009

http://www.lesgaribaldiens.com/

Les Garibaldiens

Tel Boris Vian, Les Garibaldiens iront pisser sur la tombe de Dieudonné

car nos idées seront encore d’actualités alors même que que cet individu aura été oublié de tous. La France a toujours mis aux bancs ces soit disant "hommes politiques", Ils ne veulent rien construire car ce sont uniquement des nuisibles. Ce sont des gens qui ne veulent que le chaos, à l’image des Bruno Gollinish, Marine Lepen Soral ou bien du maire de Rome. Leurs discours sont typiques des négationnistes, Dieudonné joue sur les mots, il nous dit de ne pas confondre antisionisme et antisémitisme, ses amis révisionistes de la Shoa nous ont bien expliqué de ne pas confondre camps de concentration et camps d’extermination...

Les Garibaldiens ne confondent pas, Dieudonné est une ordure et ça c’est très clair pour nous, il n’y a pas à jouer sur les mots, car les mots sont clairs, ordure et pourriture.

En 1945, le monde a été très clair aussi, les idées abjects de Hitler ont été contrées et détruites par les peuples du monde entier. Donc Dieudonné, viens aux élections car les interdictions ne fabriquent que des martyrs et tu verras que le peuple n’est pas si bête, nous avons une âme et une morale, et nous avons honte de tes propos. Et au vue de nos engagements pour l’existence de Gaza tu ne pourras pas nous accuser d’être dans un soit disant "lobby sioniste".

La liberté de chacun est l’existence même de la pensée Garibaldienne, et notre combat contre tous les communautarismes est inscrit sur nos murs. Vivre ensemble et avec les autres...PG

http://www.wmaker.net/lesgaribaldiens/Tel-Boris-Vian,-L....html

> Ne nous trompons pas d’ennemi

Ne laissons pas notre juste détestation des fascistes nous aveugler jusqu’à traiter de fascistes des innocents.

Certains profitent de la dénonciation du fascisme pour, sous prétexte qu’ils ne les aiment pas, régler leurs comptes avec des personnages qu’ils calomnient en les traitant de fascistes !

Heureusement, les antifascistes veillent, et il faut le dire bien fort :

LIEBERMAN N'EST PAS FASCISTE !

comme nous l'explique une analyste politique de premier plan:

"encore un copié-collé d'europalestine par qui vous savez.

"Il faudrait que "qui vous savez" apprenne ce qu'est un fasciste. Ca lui éviterait de copier les conneries d'europalestine. Il dévoie ce mot en ne l'employant pas à bon escient. Liebermann est raciste, il est d'extrême droite, il n'est pas fasciste.

"Le fascisme sous-entend le culte d'une personnalité. Les nazis étaient fascistes pour leur obéissance aveugle à leur führer Hitler.

"Liebermann n'est donc pas fasciste, il n'y a pas de führer en Israël. Comparer Liebermann à Haider (vrai fasciste, dans l'admiration posthume qu'il portait à Hitler) est donc nul et non avenu. "

Ha, ha ! Pour ceux qui aiment les comparaisons sur mesure, on peut leur en proposer d'autres :

Il y a bien une différence entre démocratie et dictature, outre qu’on ne peut plus se permettre d’occulter les crimes comme autrefois et qu’il faut tenir compte de l’opinion internationale, c’est qu’Israël, comme le disent fort justement les sionistes, est une DÉMOCRATIE.

L’Allemagne nazie était une dictature, alors qu’en Israël, tous les 4 ans, les citoyens élisent librement les dirigeants qui mènent une politique raciste et fasciste. Il n’y a jamais eu de sondages d’opinion en Allemagne pour juger la politique d’Hitler, mais dans l’Etat raciste israélien, 95% de la population (à l’exclusion naturellement des non-juifs) aurait soutenu la guerre contre la population de Gaza. C’est eux-mêmes qui s’en vantent, et ils ont probablement raison vu les résultats des élections.

Il faut que les néocons, qui ne supportent pas les comparaisons dérangeantes mais qui supportent très bien les crimes contre l’humanité, nous expliquent cela. A moins de dire que les sondages sont faux et que les élections sont truquées…

Les tartuffes s’indignent qu’on compare l’Allemagne à Israël, mais ils ne se sont jamais indignés des propos nazis du Likoud ou de Lieberman. Il ne s’agit pas d’extrémistes, mais du GOUVERNEMENT d’Israël, qu’il ne faudrait selon eux ni mettre au ban de l’humanité, ni même boycotter.

Ont-ils jamais dénoncé ce qu'on voit dans le site du Likoud France :

Gaza doit pleurer

" L'opération actuelle de Tsahal

aurait du être réalisée dès le tir du premier Kassam. Autoriser dans l'impavide

attente qu'un deuxième missile soit tiré contre Sderot a ouvert la voie au

lancement de 8000 missiles sur toutes les villes avoisinant Gaza. Le soutien à

l'opération "Plomb durci" qui est sans réserve ne doit pas empêcher de

considérer que les préoccupations électorales des trois personnages déjà cités

ont peut être pesé autant que le souci longtemps oublié de défendre la

population d'Israël, de restaurer notre force de dissuasion et rétablir notre

honneur national.[…]

Mon inquiétude provient du fait que certains dans l'actuelle équipe

dirigeante étaient prêts à un nouveau cessez-le-feu avec les terroristes arabes

et c'est finalement l'ennemi qui nous a poussé à la seule option restante qui

aurait du être la première réalisable. Si le but de la guerre en cours est

d'obtenir un cessez-le-feu, ce ne saurait être qu'une trêve plus ou moins

longue. La tumeur à sa naissance peut être traitée par une intervention

circonscrite mais laisser la tumeur se développer et devenir un cancer

généralisé nécessite une opération définitive.

Le but d'une guerre ne peut en aucun cas être un cessez-le-feu. Il peut

être la reconquête d'un territoire et il doit être la victoire sur l'ennemi, sa

reddition et la destruction de toute possibilité adverse de nuire. L'ennemi doit

subir une défaite telle que même l'imaginaire arabe ne puisse en faire une

victoire. Si après la trêve, une seule roquette Kassam est encore tirée depuis

Gaza, les terroristes verront la situation comme une victoire.

[…]

Pour que notre victoire soit réelle et efficace, un sentiment de

défaite et de désespoir doit submerger Gaza et tous ses habitants. Ils doivent

ressentir la perte non seulement de leurs "martyrs" qui partent retrouver les

vierges au paradis, mais la douleur de la vie quotidienne comme résultat de leur

soutien au Hamas et de leur haine viscérale d'Israël.

La guerre contre des barbares assoiffés de sang ne peut être soumise à

des lois civilisées. Nous menons un match de boxe anglaise où nous respectons

des règles strictes avec une main liée derrière le dos par le regard attentif

d'un arbitre partial face à des équipes qui utilisent pieds, poings et armes.

Ils tirent sur nos villes et nous ouvrons des passages "humanitaires" pour leur

fournir de quoi s'alimenter et se soigner. Ils utilisent les ambulances, les

écoles et les mosquées comme lieux de guerre et nous veillons à organiser des

frappes "chirurgicales" précises.

Nous devons stopper tout convoi "humanitaire" et n'autoriser

exceptionnellement leur passage qu'en échange de Guilad Shalit vivant et en

bonne santé. Que la population de Gaza meure de faim et sache que c'est par la

faute du Hamas si ce dernier ne veut pas libérer notre prisonnier.

Il est certain qu'une victoire ne s'obtient que par l'entrée de forces

terrestres sur l'espace tenu par l'ennemi. Il est pourtant regrettable de voir

nos soldats risquer leurs vies pour conquérir des bâtiments et les fouiller. Que

l'aviation et les bulldozers rasent des agglomérations serait préférable et que

nos journalistes cessent de parler de victimes innocentes gazaouies. Ils ont

voté Hamas, défendu le Hamas, participé aux manifestations de haine, ont lancé

des cris de joie pour chaque attentat criminel réussi. Ils ne sont pas plus

civils et certainement pas plus innocents que les habitants d'Hiroshima ou de

Dresde.

Nous devons également clairement déclarer que ceux qui font moult

moulinets et s'agitent au Proche Orient pour établir un cessez-le-feu font un

acte parfaitement inamical. Certains personnages politiques ne le comprennent

pas encore en Europe. S'il faut attendre qu'un Kassam ou une Katioucha soit tiré

de Barbes ou de Seine Saint Denis sur l'Opéra ou le Trocadéro à Paris pour

qu'ils comprennent, prenons patience. Il n'y a pas longtemps à attendre!

Si le Hamastan persiste après la guerre, ce sera un exemple suivi par

les terroristes arabes dits "modérés" de Judée Samarie. Ce sera surtout un

encouragement à la cinquième colonne arabe en Israël qui possède la nationalité

israélienne. Il est impensable de continuer à permettre à des étudiants arabes

parvenus dans nos universités à Jérusalem et Haiffa grâce à la discrimination

positive, de manifester en faveur du Hamas. La preuve est faite que ces ennemis

de l'intérieur qui prennent la place des enfants d'Israël, qui bénéficient de

tout ce que notre société démocratique et parfois masochiste leur accorde, ne

deviennent pas des adeptes de la coexistence comme le pensaient nos doux

rêveurs. Ils deviennent nos pires adversaires car, nous connaissant

parfaitement, ils exploitent notre amour de la liberté contre nous. Ces

étudiants et ces manifestants arabes contre notre armée doivent être traités

sans ménagement et expulsés du pays.

Toute autre attitude que celle d'une absolue fermeté sur tous les fronts

est interprétée par les arabes comme des signes de faiblesse et attise leur

espoir de pouvoir nous détruire. Si nous sommes partis du Gouch Katif et avons

détruit toute présence juive sioniste, si nous avons crée une zone d'Israël

"judenrein", pourquoi ne quitterions nous pas Sderot, Ashkelon ou Ashdod? Notre

prochain gouvernement devra proclamer que le temps des concessions est

définitivement révolu et alors, peut être aurons nous la possibilité d'un avenir

de sécurité.

Israël et le peuple Juif se retrouvent une fois de plus aux avant-postes

de la guerre contre la barbarie et le terrorisme. Israël et le peuple juif

doivent vaincre.

C'est pourquoi Gaza doit pleurer. Pas faire semblant pour les

télévisions étrangères mais réellement. Gaza doit pleurer des larmes de sang.

Jacques Kupfer

http://www.likoud.fr/index.php?option=com_content&task=...id=58

et aussi :

PARLONS-LEUR EN ARABE…

Désormais c'est dans le Sud que notre pays est attaqué. Une pluie de centaines de Kassams s'abat sur Sderot et les environs de la bande de Gaza. Pourtant pour le trio Olmert-Livni-Peretz sans parler du fauteur d'Oslo, seule la région de Sderot est déclarée "zone de conflit", nous ne sommes pas en guerre puisqu'on peut sereinement se baigner à Ramat Aviv et Herzlia. Les criminels ne sont que les "extrémistes" du Hamas et du Djihad Islamique. La population arabe de Gaza vit aussi paisiblement que d'habitude. Elle est constituée de civils à qui nous devons continuer notre assistance en eau, électricité et en travail!

Le problème essentiel dans une guerre est de définir l'ennemi et de déclarer l'état de guerre. Ces roquettes sont tirées par l'ennemi "palestinien" (puisque c'est ainsi que nos gauchistes l'ont inventé et dénommé et qu'il se qualifie lui-même).

Il n'y a pas de civils innocents dans la bande de Gaza mais seulement des terroristes qui ont voté Hamas. Ce vote signifie une volonté claire de détruire l'Etat d'Israël et de massacrer les Juifs. Le bulletin de vote Hamas est une agression délibérée contre Israël. Le vote Fatah ne vaut guère mieux à notre encontre (et les hordes du chef de l'Autorité palestinienne tournent les armes que nous leur avons fournies contre nous dès qu'ils en ont la possibilité) mais au moins celui du Hamas est une volonté affichée de ne pas jouer la mascarade hypocrite des négociations. Le message envoyé par les arabes de Gaza est donc évident: des Kassams sur Israël, une préparation de guérilla sur le modèle réussi du Hezbollah et la volonté de toucher demain Ashdod, Ashkelon…

Il est vrai qu'à force de considérer comme une bagatelle routinière le miracle incessant de tirs qui tombent dans le Néguev "sans dommage", on ne pouvait que les inciter à ajuster leurs tirs. Car en fait, le premier obus arabe tombé dans le désert aurait dû nous faire réagir immédiatement. Il y a dommage, dommage à la Terre d'Israël et dommage à l'honneur de notre Etat. Il s'agit d'un mot qui n'existe pas au singulier dans les couloirs de ce gouvernement mais uniquement au pluriel. Et en ce qui concerne "les honneurs", la bande Olmert est spécialiste.

Les arabes de Gaza ne comprennent pas la langue hébraïque qui s'orne des mots "retenue", "civils innocents", "tirs ciblés", "destruction d'infrastructures uniquement terroristes"…Tous ces termes en arabe se traduisent par faiblesse et soumission.

Le moment est donc venu de leur parler en arabe. Il faut en informer le monde entier. Après tout, une vie juive vaut bien quelques complications diplomatiques.

Parler arabe signifierait par exemple que si nous vivons sous le feu des fusées arabes, les arabes vivront sous le feu de nos fusées. Nos civils sont touchés et en conséquence, nous considérons qu'il n'y a plus de civils chez nos ennemis.

De la même manière, pour chaque Kassam tiré contre notre territoire ou même tiré vers notre territoire, Tsahal envoie dix fusées sur Gaza et Djebalya. Le monde hurlera et les assassins du Hamas tireront de nouvelles salves de Kassam. Pour chaque Kassam, Israël ripostera en tirant vingt fusées sur Khan Younes, Gaza … Dans un bref laps de temps, les arabes auront compris ce langage et lapideront tout terroriste qui provoquera autant de dégâts chez eux. Apres avoir enterré leurs pertes, ils supplieront d'obtenir un cessez le feu et la leçon sera profitable pour l'avenir de nos relations. C'est ce qui s'appelle parler arabe…

En fait, pour mettre un terme au conflit, il faudrait peut être imiter les Alliés durant le seconde guerre mondiale. Les allemands de Dresde étaient des civils. Les Japonais de Hiroshima et de Nagasaki étaient "innocents", bien plus que les arabes de Gaza. Les bombes alliées les ont réduit à néant à juste titre et mis ainsi fin au conflit.

Et si nous leur parlions en arabe!

http://www.likoud.fr/index.php?option=com_content&task=...id=51

Mais non, puisqu'on vous dit que ce ne sont pas des fascistes !

> pauvre hyma

il en est réduis a spamer indy nantes puisque plus personne ne veut de lui sur les autres indymedia

> Attention ! des garibaldiens peuvent cacher des sionards

A lire absolument sur le site de ces braves gens :

http://www.lesgaribaldiens.com/

Dans "expression libre" :

Un magnifique article du néocon André Glucksman, également reproduit dans le site de l'UPJF (Union des Patrons juifs de France).

A propos des commémorations de la Shoah, partie du discours d'Ehud Olmert.

C'est ça les sionards qui viennent polluer Indymedia avec leurs spams à répétition !

> du balais le fasciste hyma

retourne cirer les pompes de tes copains de la vieille taupe et ceux de la bande a soral dieudo

> basse manoeuvre sur Indymédia : une de plus

il sera dit qu'Indymédia Nantes est incapable de prendre position contre les fascisme, pourvu qu'il prenne les oripeaux du sionisme.

Inscrivez dans la charte que vous combattez le fascisme, enfin pas tous, et surtout pas le sionisme.

> Va vraiment falloir vous calmer...

Bon, y'a un moment, on aimerait bien être entendu-e-s et respecté-e-s.

- les "conseils" ou réclamations vis-à-vis de la modération, ça se passe sur une liste de modération, publique, et disponible en cliquant sur le petit triangle présent partout

- nous ne sommes pas à votre service, nous ne sommes pas toujours d'accord ni avec vous ni entre nous, alors LAISSEZ-NOUS DU TEMPS !!! Vos références incessantes à plein de trucs nous embrouillent et nous fatiguent plus qu'une aide dont parfois, oui, nous pouvons avoir besoin.

- Vous êtes en train de pourrir le site autant que ce que vous dénoncez car la modération devient de plus en plus un moment désagréable où on trouve sans arrêt les mêmes personnes qui se renvoient partout les même haines...

Concernant cet article, il est en débat, ce qui veut bien dire qu'on n'a pas choisi de le valider... Mais on a tellement d'articles du même genre qui pourrissent le site qu'on n'a plus le temps (ou l'envie ?) de revenir dessus pour l'instant.

Bref, je sais pas, soit vous apprenez à baisser votre tension face à un écran (qu'est-ce que ça doit être dans la vraie vie !!!) soit vous vous créez votre site spécial "j'me lache" !!! Mais concevez que nous ne sommes pas à vos ordres.

Ça me désole d'autant plus que je pense que vous cherchez à faire quelque chose de "bien", une veille vigilante, etc.... Mais tout le monde n'est pas comme vous., à votre rythme, avec vos convictions... La nuance existe...