Appel à témoignage

Mot-clefs: Répression
Lieux: Nantes

Suite aux arrestations muclées de 6 personnes, dont 1 blessé, après la manifestation du samedi 25, une plainte sera déposée contre les violences des arrestations.

666728962dc6461de2308b4515e1738900f7fb5
Terrasse du Cercle Rouge

Manif059_1-medium
Pas de titre pour 8944

Manif059-medium
Pas de titre pour 8943

Manif058-medium
Pas de titre pour 8942

Manif051-medium
Pas de titre pour 8941

Manif049_1-medium
Pas de titre pour 8940

Manif048-medium
Pas de titre pour 8939

Manif047-medium
Pas de titre pour 8938

Manif046-medium
Pas de titre pour 8937

Manif043-medium
Pas de titre pour 8936

Manif042-medium
Pas de titre pour 8935

Manif066-medium
Pas de titre pour 8934

Manif065-medium
Pas de titre pour 8933

Manif060-medium
Pas de titre pour 8932

Manif057-medium
Pas de titre pour 8931

Manif055-medium
Pas de titre pour 8930

Manif054-medium
Pas de titre pour 8929

Manif053-medium
Pas de titre pour 8928

Manif052-medium
Pas de titre pour 8927

Manif050-medium
Pas de titre pour 8926

Manif049-medium
Pas de titre pour 8925

En soirée, il restait 2 personnes du mouvement 44=Breizh en garde à vue, le blessé étant revenu du CHU suite à son traumatisme crânien.
Un appel à témoignage est lancé.
Les témoins peuvent prendre contact avec [ 44=Breizh ] Ainsi que le décrit un témoignage à l'article ( "Samedi 25 avril à Nantes : manif régionale contre toutes les répressions" )

Descente ds les bars

Dés 18h30, descente ds les cafés, virulente ...
Les clients ordinaires n'ont pas compris.
Les policiers sont arrivés en demandant les papiers à tout le monde,
les policiers ce sont fait huer ...
Des manifestants bretons attablés en terrasse étaient visés,
Quatre camions de CRS sont donc arrivés en renfort.
Puis finalement, 20 min plus tard, ils ont chargés,
puis embarqué deux personnes, une est partie directement aux urgences.
La terrasse de café à volé, tables, verres, chaises cassées ...
Pour les passants et les clients c'est l'incompréhension...
les policiers ne ce sont expliqués à aucun moment.

Pour finir je pense à la phrase de Coluche,
"Les gardiens de la paix, au lieu de la garder,
ils feraient mieux de nous la foutre !"

P.S: ils ont donc débarqués à La Perle et au Cercle Rouge à ma connaissance.

-------

Quelques précisions supplémentaires au témoignage :

L'appel à la manif était plutôt unitaire et contre toutes les formes de répression.
Certain-e-s manifestant-e-s (ou infiltré-e-s ?) s'en sont pris aux représentation de consommations en cassant des vitrines de banques, agence immobilière, pub, etc...
L'à propos de ces actions n'est pas la question dans cet article.

La question est plutôt :
- comment des policiers peuvent intervenir dans un bar fréquenté par des familles avec enfants avec une telle violence et sans aucune justification ?
- comment peut-on déchainer une telle violence en refusant simplement de donner ses papiers d'identité puisqu'il n'y a pas de raison énoncée ?
- pourquoi les flics n'interviennent pas pendant la manif mais après et en s'en prenant aux personnes dont ils savent pertinemment qu'elles sont parties afin de ne pas participer aux cassages ?

Bref, le seul propos de cet appel à témoignage est de pouvoir dire officiellement l'indignation vis-à-vis de telles actions policières. Pas de faire le jeu des flics et du pouvoir en séparant des personnes qui ne sont pas si loin que ça les unes des autres dans le but de leurs luttes.

Commentaire(s)

> Suite aux arrestations de militants bretons

2 militants de 44=BZH ont fait l'objet d'une interpellation cet après-midi en marge de la manif anti-répression et ont été placés en garde-à-vue.

Nous étions une vingtaine de militants bretons à la terrasse du bar le "Cercle Rouge" quand une trentaine de gardes mobiles nous ont encerclé. Suite à notre refus de nous soumettre à un contrôle d'identité mené au faciès et pour des motifs politiques, les gardes mobiles ont chargé et frappé sans discernement sur les clients du bar, dont certains n'avaient rien à voir avec 44=BZH. Certains militants on été traînés à terre, battus et matraqués. Finalement la police a embarqué deux membres du collectif 44=BZH, dont son porte-parole. Les militants sont restés pacifiques du début à la fin malgré la violence policière.

Un de nos membres a été frappé à tête et souffre d'un trauma crânien pour avoir voulu protéger une personne battue.

Nous vous tiendrons au courant des suites de cet affaire. Un rassemblement est prévu demain, à une heure non encore déterminée, devant le commissariat central de Waldeck.

Par ce que nous ne nous laisserons pas intimidés par ces méthodes fascistes, exigeons la libération immédiate de nos camarades et de tous ceux qui ont été interpellés suite à la manifestation anti-répression !

Aujourd'hui, les casseurs avaient un képi.

Bevet Breizh Unvan ! Kengred gant an doullbac'hidi !

> D'autres trucs...

Dire que les flics ne sont intervenus qu'après la manif, ce n'est pas , comme le sous entend ouest fRance, que les flics n'étaient pas là avant. Comme le dit un commentaire de l'article d'appel à la manif, il y avait 7 cars de flics derrière St Nicolas dès 14h. En même temps, on peut imaginer que les flics ont été retenus dans les camions et lachés qu'à la fin, technique fréquente.

D'autres part, à 23h, il y avait encore des flics en train de courser des jeunes, près de la place du Cirque sur le cours des 50 otages. Les deux jeunes ont réussi à les semer, heureusement pour eux, vu les tonfa et la bombe lacrymo (ou je ne sait quoi en forme de bombe blanche) qui étaient brandis...

> Les camarades libérés

Les deux membres du collectif 44=BZH gardés à vue ont été libérés ce matin et inculpés de "rébellion". Plus d'infos bientôt.

> photo

Terrasse du Cercle Rouge ...

> répression???

les militants bretons arrêtés ont été victimes de ce qui a eu lieu pendant la manif... Nous devons les soutenir et organiser leur défense

Quelqu'un sait il et dans un souci de bon fonctionnement autogestionnaire dans le nombre des présents combien avaient décidé de la casse périphérique, et étaient au courant des modalités de fuite efficace et de protection contre les flics?

Une fois de plus une minorité autonome "d'avant garde" nous fait payer les pots cassés et nous prend pour ses boucliers humains, bons petits soldats ...

Le délire contre stratégique de l'insurection qui vient commence à nous enmerder vivement pour certains ...Si des militants sont de nouveau victimes des avant gardes autonomes imposant leur propre forme aux rassemblements anti répression, il serait tempsnde nous organiser pour imposer nos vues et une organisation moins black-stalinienne et anti démocratique...

> citoyen = flic

Maintenant, la répression serait (selon certains) la faute des gens en noir qui ont la rage, qui font soit-disant le jeu de la police.

Mais que dire de ces bons citoyens qui accusent chaque acte de rébellion ?

Des fois j'ai l'impression que y'a des commentaires de flics...

Je connais quelques militants bretons, et eux, ils ne vont pas accuser les anars d'être les responsables de la répression des militants bretons, mais ils vont bien accuser la police. Ca paraît plus logique...

> tu mélanges tout "????"

"les militants bretons arrêtés ont été victimes de ce qui a eu lieu pendant la manif..."

"Une fois de plus une minorité autonome "d'avant garde" nous fait payer les pots cassés et nous prend pour ses boucliers humains, bons petits soldats ..."

c'est pas les gens qui ont effectivement cassé dans la manifestation qui sont allés frapper les militants bretons à la terrasse des cafés!

Les flics n'ont pas pu ou pas voulu intervenir dans la manifestations, préférant agir ensuite.

si les flics avaient arrêté ceux qui cassaient pendant la manifestation, y'aurait pas eu grand chose à redire, après tout c'est leur métier (de chiens de garde)... là ils ont agit comme des voyous voulant se venger, je suppose qu'ils n'ont pas apprécié de rentrer bredouille et d'être passés pour des incapables... il leur fallait du chiffre, des gens à mettre dans la case "coupable", les militants bretons étaient facilement reconnaissables. ces méthodes sont inadmissibles et indigne de la police (telle qu'elle devrait être...)!

je suis passé quelques instants après à côté du cercle rouge, un gamin d'environs 7 ou 8 ans qui était à la terrasse pleurait et était vraiment choqué... et pendant ce temps là les flics repassaient en camion en souriant à leur fenêtres!

qu'ils ne s'étonnent pas avec ces méthodes d'avoir des manifestations de plus en plus violentes.

le trip de l'œuf ou de la poule n'a pas lieu d'être ici, qui a commencé? on s'en fout:

dans tous les cas la police n'a pas à agir de cette façon, leur violence était totalement injustifiée.

> re^pression,

Dans tous les mouvements les pseudo anars en noirs comme tu le dis si bien sont infiltré par les rGs ..la violence si elle est déclenché plus tôt que prévu permet aux flics d'intervenir et de nous laisser un sentiment d'impuissance qui diminuera le nombre des participants aux prochaines manifs et laissera la voie libre à la solution grand rassemblemnt d'un jour des directions syndicales.en confortant l'incompréhension de la grande majorité de la population qui n'est pas toutes citoyen= flics.

A part défouler la "haine", le résultat aura pour effet de renforcer la répression à un moment où les miltants n'ont rien prévu pour se protéger ou anticiper...si socité anarchiste il y aura elle se fera avec l'accord d'"une majorité de la population et non par les caprices autoritaires d'une minorité "éclairée"....ou le croyant...

> gwalldaol

blacks blocks: terroriste infiltrés par la police

et manipulé par les extraterrestres???!!

faut arréter avec ces conneries... et le monde

est géré par les francs maçons???

Les flics ont tappés dans le tas comme des abrutis

et comme ils savent très bien le faire, surtout dans les cités,

sauf que là c'était en pleine ville au vu et au su de toute le monde!!!

harz diouzhtu!!!

> manif ou black bloc

pour une manif anti répression, c'est réussi. Si on joue aux black bloc, faudrait prévenir les participants. Qu'on se couvre un peu. Les flics ne sont pas intervenus lors des pétages de vitrines de banques ou de bagnoles pourquoi ? pourquoi ils interviennent après à une terrasse de café ? pourquoi des manifestants vont se boire un verre en terrasse tranquille après une manif qui sentait le souffre ? Faut pas pleurer, on savait que les flics étaient entrain de se déployer dans tout le centre pour choper individuellement. Y a des questions à se poser et des stratégies à revoir.

> comm emgann

La police française en action dans les rues de Nantes : deux militants indépendantistes interpellés et placés en garde à vue , deux autres matraqués, un hospitalisé !

Le mouvement de la gauche indépendantiste Bretonne –Emgann tient à se solidariser avec Jonathan Guillaume (animateur de 44= BZH et militant de notre mouvement) et avec Alan Haye connu pour son engagement en faveur de l'unité de la Bretagne et des écoles Diwan. A l'issue d'une manifestation antirépressive dans les rues de Nantes/Naoned organisée par différents collectifs à laquelle prés de 300 personnes ont participés samedi 25 avril, la police française a contrôlé dans un commerce du centre ville des militants indépendantistes alors qu'ils n'avaient commis aucun acte illégale au cours du rassemblement. Après avoir été désigné par un policier des renseignements généraux connu pour être chargé de la surveillance de la mouvance indépendantiste nos deux camarades ont refusés de présenter leurs papiers aux forces de police française qui ont très brutalement matraqués d'autres militants témoins de la scène sous le regard attéré des personnes présentes, l'un d'entre eux a subit un traumatisme cranien et a été hospitalisé pour avoir tenté de protéger un enfant de 9 ans traumatisé par la scène. D'autres personnes ont été brutalisées et insultées par la horde de policiers français présents. A l'issue de leur garde à vue qui a durée tout de même prés de 48 heures pendant laquelle ont les a interrogés sur leur engagement légal Jonathan et Alan se sont vu notifiés une convocation le 14 octobre prochain pour rébéllion. Nous affirmons qu'il est juste et légitime de résister et de se rebeller contre la police et la justice française, contre toutes les institutions étrangères qui occupent notre pays et contre la politique répressive de l'état français. La manifestation visait à souligner la nature répressive et liberticide de la politique du gouvernement français en Bretagne et ailleurs. Nous remercions la police française qui vient de donner un nouveau souffle à cette campagne antirépressive en apportant la preuve de son caractére politique en s'acharnant ainsi sur des militants n'ayant commis aucun délit et dont elle connaissait très bien l'identité ! Nous invitons l'ensemble des forces sociales et politiques à se solidariser avec nos deux camarades. La Breizhistance contre le régime policier et autoritaire de Nicolas Sarkozy continuera !

Pour Emgann-MGI : Gael Roblin (membre du bureau national)

> ne pas confondre

Être habile en noir ne veut pas dire black block, autonome etc... Depuis quand l'esthétisme émeutier veut dire anarchie. Et la diversité des tactiques ? Moyen ? Finalité ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Black_Block

La question n'est pas de casser ou ne pas casser. Par contre, il faut peut avoir un peu plus de discernement stratégique. Quand le fait on ? Voir la composante de la manif. Il ne faut pas confondre un cortège du black block dont les finalités sont affichées (évidence pour l'extérieur) et le manque de cohésion et de dialogue entre nous samedi.

Il faudra peut-être discuter un jour de la question des plus faibles dans ce type de manif. Cela veut dire définir les choses un peu plus clairement. Quand il y a confusion, que fait-on des vieux ? des moins vieux ? des personnes avec un handicaps ? Doit-t-on toujours transcender le jeunisme, et la bonne sante corporelle au non d'une certaine action directe ? D'autant plus, que notre société a trouver sa propre réponse. Et Nous ?

Certaines questions sont passées a la trappe dans le déroulement de la manif : Notre Dame des landes, les sans papier sont passes aux oubliettes etc.. Fallait-t-il le faire au début tout cela ? Cela ne veut pas dire brimer des envies rageuses. Un stage militant en Allemagne ?

> argumentation douteux

Des commentaires me font rappeller un texte de no pasaran de l'été dernier j qui condamnait une manif d'autonome en soutien des sans papiers car il y avait eut quelques vitres brisées .C'était d'ailleurs une première , cette condamnation qui n'avait rien à envier sur le fond au discours des partis dit de gauche. Ensuite Parler de black block en France est mensonger , il n'existe pas de black block en France , il n'y a que les flics pour croire ça.

> Critique= flic?

Tous ceux qui traitent ceux qui osent critiquer le déroulement de cette manif de flics montrent eux mêmes leur fermeture d'esprit et leur dogmatisme. Personne ne doit echapper à la critique, la critique peut avoir des éffets positifs, si si!

En effet il me parait important d'être un minimum stratégique et de prévoir un minimum les conséquences de ces actes.

De toutes façons on ne fera pas tomber ce pouvoir par la seule force, la force c'est l'attribut de ce pouvoir...

> stop

Anarchy, arrête s'il te plait, tu racontes n'importe quoi.

> Samedi 25 avril : journée de mobilisations pour 44=Breizh, finissant par des interpellations, etc.

Cliquez sur le lien suivant pour lire le communiqué du collectif 44=Breizh suite à la journée du 25 avril 2009 à Nantes : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=14908

> les flics

rentrer à votre commisariat les poulets ....La force du désordre est aussi légitime que la force de l'ordre non?

> culture en baton de fer

"Quand l’ordre est injustice, le désordre est déjà un commencement de justice." Romain Rolland

> Ah bon !

Et le 6 fevrier 1934 ? Une situation de desordre ?

> kkkkk

je vois mal les ptits bourges déguisées en black bloc casser des vitrines , c'est plutôt l'initiative d'élément extérieurs voir carrément non politisés - Pendant les manifs lycéennes ; il y a 3 ans, les flics avaient réussi à trouver des centaines de cailleras contre allégement de peines ou autres pour taper sur les gévistes et les militants libertaires ..., ils peruvent aussi bien en trouver 2 ou 3 déguisés pour casser au mauvais moment de façon à noyer la visibilité de la manif dans la confusion la plus totale- une telle initiative mobisera moins de personnes la prochaine fois ...

> à anarchy- arguments douteux

je n'ai pas employé back bloc mais black-stal, les blacks-blocs étant des individus que je respecte donc apprend à lire ce que tu critiques, avant de prendre tes désirs pour dexs réalités -quand à ton insinuation sur l'article du scalp de la manif des sans pap- on dirait le délire d'un petit flic suspicieux tout à coup, t'as un problème avec le scalp ou quoi? en réponse à ton interrogation de flic je te répond non je ne suis pas l'auteur de cet article et ne connais personne au scalp....

> no pasaran printemps été 2009

No pasaran et tous ces groupuscules ... non dsl ça me fait pas peur au contraire ils ont déjà assez trahi avec leur non actions. Et quand au message sur les casseurs , en France il est vrai que les anarchistes n'aiment pas et n'aimeront surement jamais le conflit violent alors que dans d'autres pays , la violence est la règle et personne ne peut légitimement la condamner. Et justement les jeunes de banlieues sont souvent très mal considérés par les anarchiste car ils arrivent à etre bcp plus violent sans aucune volonté politique . Enfin malgré les délires de bobos de bcp , Coupat est toujours en taule depuis près de 6mois pour des présomptions sans preuves. Un prisonnier politique en somme.

> rep

c'est vrai que les autonomes n'ont rien d'un groupuscule et ont fait décidé collectivement par la base la casse ou non, avant et pdt la manif...Quand à la "non action c'est trahir", tu feras quoi dans dans ton monde idéal ? tu nous mettras dans des prisons libertaires pour trahison..;

De plus je te conseille de relire l'histoire de l'anarchisme en France tu y verras que la violence révolutionnaire s'est manifestée à plusieurs reprises, surtout en France; 1848, 1871......la violence devrait être la règle quand elle est décidée par le collectif et non par une minorité... si non on est dans une sorte de dictature où une majorité obéit indirectement à la minorité, par peur, par manque de caractère ou autre...

Pour finir avec les prisonniers politiques en France il y en a des centaines dont on ne parle pas.. y compris ceux qui y croupissent pour des motifs économiques, quelque part politique, même s'ils n'en ont pas toujours conscience .

Pour Coupat et Tarnac en effet c'est une profonde injutice que des personnes aussi inoffensives et peu impliquées dans la lutte contre le capitalisme aient servi de bouc émissaire "terroriste" en pature aux citoyens...Souhaitons qu'il soit rapidement libéré...

> 1848 et 1871

Pas la peine de vous enfermer , la propagande suffit pour vous... vous recevez toujours du blé des instances européennes? et le19ème siècle est l'époque du capitalisme triomphant et de la dictature sans limite , quelle interet de parler de 1848 ou 1871 si il s'agit ensuite de dire qu'elles ont influencés des dictatures comme l'urss. Le sort des anarchistes en urss était loin du paradis socialiste prolétarien prévu.

> manif

Je ne savais pas qu'il y aurait des actions violentes, le tract ( très bon ) qui m'a fait me déplacer, ne le laisser pas envisager. Peut-être en lisant entre les lignes, mais je ne l'avais pas fait.

Certes, on a un peu oublier qu'une manifestation pouvait ou devait être l'expression de la colère par la violence. La Violence contre la Force. Dans l'ensemble, les manifestations de ces dix, ou quinze dernières années étaient plutôt pépère.

Je suis amer après cette manif, du fait des violences., car j'ai été surpris..., et je n'ai pas aimé.

Et puis que fait-on des enfants ou des anciens... On leur dit d'esquiver les coups, ou de rester chez eux ou bien ils encaissent, et ce ne sont alors que de simple dégâts collatéraux dans une lutte beaucoup plus globale ?

Et pour finir sur ce sujet, quand je revois le déroulement de la violence de cette manif, j'ai presque l'impression de me retrouver en colonie de vacances, l'horreur.

Sinon points hyper positif, le tract, le parcours et cette manière de porter les banderoles que je trouve absolument génial.