Tours : LA FAMILLE ROM DU KOSOVO EST HEBERGEE PAR LA PREFECTURE

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres
Lieux: Tours

la famille rom est finalement hébergée à l'hôtel par la préfecture jusqu'au 1er avril
LA FAMILLE ROM DU KOSOVO EST HEBERGEE PAR LA PREFECTURE

Journée mouvementée à Tours. Le Conseil Général est en état de siège, le hall est bondé de flics pour prévenir la venue d'une vingtaine de personnes soutenant cette famille.
Aucun dialogue possible. La décision est prise : les démarche pour entamer un référé à l'encontre de l'Aide Sociale à l'Enfance sont entreprises avec les conseils d'un avocat. Notre but est de forcer le Conseil Général à remplir ses obligations par l'intermédiaire de l'ASE : qu'il héberge cette famille et ensuite toutes les autres ayant au moins un enfant de moins de 3 ans et n'ayant pas un toit.
La fac est toujours bloquée. Nous accompagnons donc cette famille (rappelons qu'elle comporte 3 enfants de moins de 3 ans) sur ce site universitaire, avec l'accord des étudiants présents. Les matelas arrivent et sont installés. Bien que précaire, « l'hébergement » commence à s'organiser.
Le responsable du commissariat et quelques autres bleus en civil viennent inspecter les lieux. Nous leur demandons ce qu'ils font là et leur rappelons qu'une tradition existant depuis le Moyen Age fait que la police ne peut rentrer dans l'université, etc. Au cours de ces « échanges », le commissaire en profite pour menacer un militant du collectif. Les flics quittent ensuite les lieux.
En début de soirée, retour du commissaire, cette fois accompagné du directeur de cabinet du préfet. Ce dernier a une proposition à faire à la famille : un hébergement jusqu'au 1er avril dans un hôtel ! Il aura donc fallu deux jours pour que les autorités bougent enfin ! Deux jours où le Conseil général, la préfecture et l'Entr'aide Ouvrière jouent avec cette famille comme avec une balle de ping-pong. Deux jours d'angoisse, d'interpellations, pour en arriver à la solution que le collectif a proposée dès le début.
Mais dans l'immédiat, il reste un problème. La préfecture n'a pas prévu que ces 5 personnes composant la famille mangent tous les jours ! Il a été impossible d'obtenir l'engagement par ce responsable préfectoral que ce problème serait résolu. Nous irons donc demain à 10 h à la préfecture et demanderons à être reçus afin de faire en sorte que cette famille puisse se nourrir décemment et quotidiennement. Nous avons informé ce responsable de cette démarche.
La préfecture s'est engagée à héberger cette famille jusqu'au 1er avril. Ce n'est donc qu'une solution provisoire. Le 1er avril, cette famille risque de nouveau de se retrouver à la rue, comme d'autres hébergées dans des hôtels par l'EAO et des hommes également hébergés au CHUTHE, foyer d'urgence de l'EAO. Pourquoi ? La fin du dispositif hivernal. Comme les années précédentes, le collectif se mobilise pour que personne ne soit jeté dehors. Cette année ne sera pas différente des autres.
RASSEMBLEMENT VENDREDI 27 MARS 2009 A 10H
DEVANT LA PREFECTURE RUE B. PALISSY
DES LE LUNDI 30 MARS NOUS DEVONS ETRE VIGILANTS
POUR QUE PERSONNE NE SOIT JETE DEHORS
Tours, le 26/03/09
Collectif de Soutien aux Demandeurs d'Asile et aux Sans Papiers
adresse du site : http://csdasp37.free.fr/
06 34 19 64 98
csdasp37@no-log.org
Le CSDASP est adhérant de la Coordination grand ouest de soutien aux sans papier
coordsanspap-ouest@rezo.net

Email Email de contact: jcapache_AT_free.fr