poursuivi pour des tags / ne jamais avouer

Mot-clefs: Répression
Lieux:

 
devant l'ampleur de la crise, l'état a décidé de réprimer toujours plus le mouvement social ;

lorsque vous êtes pris par les flics, ne jamais avouer et surtout ne rien signer ! Je sais c'est facile à dire mais il faut essayer de s'y tenir

un rappel après l'information paru sur indy grenoble : et ne soyez pas étonner de la futilité ayant amené cette interpellation ; au contraire il s'agit de montrer pour l'état qu'il est prêt à tout puisqu'il poursuit meme pour de simples tags.

un état policier est en marche ; il instille la peur à toute la société.....

-------------------------------------------------------

http://grenoble.indymedia.org/2009-03-23-clermont-ferra...gnage

clermont ferrand : témoignage arrestation manif du 19 mars

le 23 mars 2009

Après la manif du 19 mars, vers 13h30, je me rendais au local de SUD avec les camarades du Groupe Cheïtanov, SUD Etudiant et Lycéens, lorsque 6 ou 7 policiers de la BAC se sont jetés sur moi pour me maîtriser en criant “police venez avec nous !” .Un camarade s’est accroché à moi pour ne pas les laissé m’embarquer.

Ils prétendent que ce n’est qu’un banal controle d’identité. Mon camarade me lache et les flics commencent la procédure (bien évidemment ce n’est qu’un prétexte pour m’embarquer sans resistance). Un véhicule arrive et ils m’embarquent à Pellissier.

Arrivé sur place je me suis retrouvé dans le “bocal”menotté à un banc. Entre temps on m’a signifié que je suis accusé d’avoir tagué : un panneau publicitaire, un panneau indicateur de la gendarmerie, un panneau de la station Total, et la devanture du bar “le 30″.

Au bout d’un certain temps un APJ vient me chercher et me demande de me mettre devant un mirroir ( sur le coup, je n’ai pas compris que c’était la patronne du “30″ qui ayant porté plainte était venue pour une identification, puisque je n’ai pas commis ce délit).

Ensuite je suis remenotté au banc par le même agent qui serre les menottes à mort. heureusement quelques temps après un autre flic s’étonne de la situation et me les déssère.

Vers 17h on est venu me chercher pour m’enmené dans un bureau, faire ma déposition. Sous la pression j’ai reconnu les 3 premières accusations mais nié le taguage du bar.Puis retour au bocal ( cette fois sans menottes).

Lorsque ma mère est venue me chercher, les flics lui ont dit “qu’il serait moins compliquer que j’avoue tout, même si ce n’est pas moi “, Ce que je ne ferai jamais !

Je suis à nouveau convoqué mercredi 25 pour la suite de l’enquête, je crains de nouvelles inculpations….

A noter que :

Je suis mineur

Que je me suis retrouvé menotté à un banc, sans être ni en garde à vue, ni sous un contrôle d’identité.

Que je n’ai pas eu droit à un avocat (puisque pas de garde à vue)

Que la police fait pression pour me faire endosser le tout !

Théo.

http://anarsixtrois.unblog.fr/2009/...

A.L. 63 : Soutien à Théo

Hier, notre camarade Théo du groupe Cheïtanov a été interpellé par les forces de l’ordre après la manif, alors qu’il rentrait chez lui tranquillement. Conduit au commissariat central, il à été accusé de “dégradation de biens publics” pour des tags sur des différents panneaux municipaux et sur la devanture du bar “le 30″ Place Dellile ( le repère des fachos) .

Relâché dans l’après-midi, il est convoqué à Pellissier mercredi et sera sûrement poursuivit puisque Clermont communauté a déposé plainte.

Une fois de plus la “Garde Impériale” sévit sur des militants et, faisant preuve d’un grand courage, s’attaque à des personnes isolés (mineur de surcroît).

Alternative Libertaire 63 dénonce l’ attitude lâche de la police et sont parti pris, puisque les tags et autocollants des fachos restent eux impunis, et apporte sont soutien à Théo dans le combat qu’il devra mener contre la machine judiciaire aux ordres de l’ État Fasciste.

SOLIDARITE : tous les camarades sont appelés à se réunir mercredi 25 à 14h place Vercingétorix

http://anarsixtrois.unblog.fr/2009/...

Link_go Lien relatif