MANIF PARIS LOI BACHELOT 12 /02: les fédérations santé nationales freinent à mort pour le retrait

Mot-clefs: Santé
Lieux:

Manif combative - Mot d’ordre quasiment unique "retrait du plan Bachelot- ni amendable -ni négociable"
mais les fédérations santé nationales freinent à mort pour le retrait de la loi
MANIF PARIS LOI BACHELOT 12 FEVRIER

AP-HP Paris SUD, CGT, CFTC, FO, CFE/CGC, des grosses délégations région parisienne santé et psy + 59, 62, Clermont-Ferrand, Dole, Besançon, Pontarlier, Ille et Vilaine, Pyrénées.

Très souvent souvent des Banderoles unitaires.

Manif combative - Mot d’ordre quasiment unique "retrait du plan Bachelot- ni amendable -ni négociable".

Prise de paroles en fin de manif des délégations qui ont interpellés leurs fédés respectives sur l’appel à la mobilisation pour cette journée (applaudies)

Quelques explications ./. sur cette manif combattive mais pas nationale : la déclaration commune datée du 10 février (voir texte 1 ci-dessous) qui demande un réaménagement de la loi et surtout une prise d’ initiatives par les toutes les fédérations qui ainsi organisent la dispersion de la lutte sans parler de retrait et qui demandent à amplifier le mouvement, d’autres manifs prévues, organisées fin février, début mars, fin mars par les uns et les autres dans le cadre de la journée du 19 mars. Pourquoi les fédérations nationales ne se sont pas appuyées sur les milliers de signatures (plus de 13 000) des professionnels de santé de tout le pays?. TOUS PARLENT DE RESERVES, de projet "qui selon nous devrait être abandonné" (CGT et CGT- FO sécurité sociale), D’AJOURNEMENT (FO santé), d’INNACCEPTABLE, sans compter sur les tracts distribués dans la manif par SUD national "interpellez vos élus" (voir texte 2 ci-dessous), idem pour la LDME (mutalité française. Rappelons que la CFDT est aux abonnés absents mais qui va s’en étonner?

PAS DE RETRAIT, EN CLAIR CELA VEUT DIRE , attendons que la loi soit discutée, votée.... et quand tout cela sera fait on manifestera pour la contester. ou Pas question de mobiliser sur l’appel unitaire de Paris pour les fédérations - syndicats d’hôpitaux par hôpitaux débrouillez-vous ! -Faites appel à la population, aux citoyens et autres balibernes - On le sait tous que la population laborieuse, les chômeurs, les immigrés veulent un service public de santé de qualité !

texte 1 : communiqué commun daté du 10 février - à lire sur le site CGT santé-action sociale

" Loi "Hôpital,Patients, Santé, Territoires" Communiqué commun du 10.02.09 Communiqué commun :

Des organisations syndicales des personnels : CFE-CGC Santé Action Sociale

CFTC Santé et Sociaux

CGT Santé Action Sociale

FO Services Publics et de Santé

SUD Santé Sociaux

UNSA Santé Sociaux

Des organisations syndicales de médecins :

AMUF Association des Médecins Urgentistes de France

CPH Confédération des Praticiens Hospitaliers

INPH Intersyndicale Nationale des Praticiens Hospitaliers

SNPHAR Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateurs

Ce jour, 10 février 2009, premier jour d’examen du projet de loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoires », à l’Assemblée Nationale, les organisations syndicales CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, SUD, UNSA, AMUF, CPH, INPH, SNPHAR, se sont réunies pour réaffirmer leur unité pour défendre l’hôpital public et les valeurs du service public hospitalier, que ce projet de loi remet totalement en cause. Nous appelons nos adhérents et l’ensemble des personnels de toutes les catégories professionnelles des hôpitaux publics et PSPH à se mobiliser dans le cadre des initiatives que nous ferons connaître dans les tous prochains jours, et qui s’inscriront dans l’appel unitaire du 19 mars 2009. Fait à Montreuil, le 10 février 2009"

texte 2 : extrait du tract Sud santé sociaux national - tract jaune distribué dans la manif du 12 février

" ... Il faut une réaction populaire La loi "hôpital, Santé territoire "(dit" HPST - loi Bachelot doit être débattue en février 2009. Il est urgent que la population reprenne sa santé en main. Après le mouvement de ce 29 janvier, informez-vous, interpellez vos élus, et, rejoignez dès à présent toutes les initiatives (appels des collectifs citoyens et des organisations sndicales) menée contre l’adoption de ces lois qui condamnent notre système de santé, notre porte-monnaie, et notre société !" Fédération Sud Santé Sociaux

Commentaire(s)

> la peur les tenaille

ils ont peur

les bonzes syndicaux ont peur du vent qui se lève

30 ans que les idéologues capitalistes nous imposent un breuvage mortel.

Alors que cette idéologie nous a menée à une crise qui va être pire que 1929 , ils veulent continuer leur délire idéologique.

les laquais , politiciens ( de l'extreme gauche electoraliste à l'extreme droite ) , "experts" économiques du capitalisme, tous sont nus.

si leur monde n'est pas balayé, la guerre clôtuera cette histoire !

socialisme ou barbarie