Tais-toi et bosse, le travail c’est la liberté

Mot-clefs: Exclusion/précarité/chômage
Lieux:

Le catalogue entier de leur diverses manières de nous mettre en concurrence et de nous faire vivre dans la crainte ne leur suffit plus. Il faudrait encore se serrer la ceinture...
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4193

Sous le signe de la crise, apprêtons-nous à vivre des moments difficiles. Le RMI à 397 euros, travailler plus pour gagner moins, les assistés que l’on voudrait honteux autant que reconnaissants, les révoltés avec ou sans papiers que l’on mate, les bataillons de travailleurs pauvres programmé par le RSA, (http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4124) les droits collectifs concédés au cas par cas, le contrôle et les châtiments aussi...

Le catalogue entier de leur diverses manières de nous mettre en concurrence et de nous faire vivre dans la crainte ne leur suffit plus. Il faudrait encore se serrer la ceinture, et puis, tous ensemble, ouais ! se retrousser les manches pour sauver l’économie. Comme toujours, c’est sur le travail qu’ils tablent pour contrôler le plus grand nombre. Eh bien non, nous préférons ne pas. Partout ripostons à l’atomisation, collectivisons le refus.

Nous ne payerons pas votre crise

Pour aller rendre une visite de courtoisie à nos seigneurs et maîtres (sandwichs et basketts recommandés),

Rdv Jeudi 5 février à 11H30 devant le siège de la CFDT (Comité Féodal et Démocratique pour le Turbin) 4, bd de la Villette, M° Belleville.

Des intermittents, chômeurs et précaires coordonnés

Link_go Lien relatif