compte rendu de la manifestation anti THT

Mot-clefs: Ecologie
Lieux:

environ 4 000 personnes ont défilé samedi 31 janvier à Mortain pour s'opposer à la ligne à Très Haute Tension (THT) Normandie Maine.
Mortain, aux confins de la Manche, de l'Orne et de la Mayenne était un lieu symbolique pour touts les opposants de la ligne THT Normandie-Maine. Après Saint Hilaire du Harcouët et Ernée, les militants écologistes, les riverains de cette future ligne s'étaient donnés rendez vous ce samedi 31 janvier pour dénoncer une nouvelle fois les dangers de la ligne à très haute tension. L'accès autoroutier à la ville se fait par le parking de l'ancienne gare du Neufbourg-Mortain ; l'accès direct étant fermé par les gendarmes très présents. Des cars viennent des 4 coins de la région mais aussi d'Ile et Villaine et la Loire. A la sortie de ce parking, les manifestants sont immédiatement assailli par des vendeurs de casquette jaune "stop-THT". Cette vente quasiment forcée laisse pantois plusieurs manifestants. Après les casquettes, c'est au tour des pancartes anti-THT à installer chez soit ; ce genre de pancartes est très visible sur les routes du sud Manche. La dernière étape de ce supermarché anti-THT est la vente de vin chaud. Cela donne un petit air de kermesse. Après quelques centaines de mètres, les manifestants se retrouvent sur le carrefour central du Neufbourg. Il y a déjà un petit peu de monde sur les coups de 14h. Une estrade improvisée sert pour les prises de parole des membres de la coordination inter-régionale qui a appellée à la manifestation. Un élu représentant les maires et élus opposés au projet prend aussi la parole pour dénoncer le manque de concertation de la part de l'Etat et de RTE (Réseau de Transport Electrique, l'autorité compétente).

A 14h30, le défilé s'ébranle derrière une banderole "Protégeons notre santé, stop THT". En deuxième position, les élus avec leur ceinture tricolore sont nombreux ; on peut y voir des maires, des conseillers régionaux et de simples conseillers municipaux. Ensuite, les différents collectifs défilent sans ordre prédéfini (Manche sous tension, Sélune sous tension, Chevreville avec sa mascotte Perrine, une chèvre). Une fausse ligne THT est portée par plusieurs manifestants pour symboliser le danger. La circulation étant interrompue sur le parcours entre 14h et 20h, c'est sans embuche que les manifestants entrent dans Mortain après un petit kilomètre de marche. Dans la ville, chaque carrefour est gardé par un ou plusieurs gendarmes munis de leur gilet jaune. Le défilé dans les rues de la ville ne rencontre que très peu d'habitant, elles sont plutôt désertes. Après une marche de 2,7 kilomètres selon les organisateurs, les manifestants se rassemblement place du château (un vieux bâtiment qui a l'air de dater du début du 20ième siècle). Sur cette grande place, un espace restauration a été dressé ainsi que d'autres stands...pour se faire la panoplie du parfait militant anti-THT. On peut aussi faire une action solidaire en achetant du jus de pomme bio et des poireaux en faveur des militants du GANVA. un hélicoptère de la gendarmerie se fait remarquer en effectuant un vol stationnaire non loin de la place. Après une dernière prise de parole indiquant le succès de la manifestation avec 4 000 personnes, la plupart des manifestants repartent en prenant le chemin inverse tout en profitant, cette fois, du paysage.

A noter que 8 fourgons de gendarmes mobiles étaient présents discrètement dans la ville, ils ont été vu qu'une fois, passant devant le parking sur les coups de 17h15.

Link_go Lien relatif