Le 29 janvier et après... : hauts les coeurs !

Mot-clefs: Actions directes
Lieux:

Bordeaux, le 27 janvier 2009

Compagnons,

Depuis le 6 mai 2007, monsieur Nicolas Sarkozy a pris la tête de notre pays auquel il avait promis de rendre sa splendeur et… son pouvoir d'achat.

Pour ce qui est de la splendeur de la France, c'est en recevant les plus grands dictateurs de ce monde ou en leur rendant visite que monsieur Sarkozy a entendu la défendre.

/.../
Bordeaux, le 27 janvier 2009

Compagnons,

Depuis le 6 mai 2007, monsieur Nicolas Sarkozy a pris la tête de notre pays auquel il avait promis de rendre sa splendeur et… son pouvoir d'achat.

Pour ce qui est de la splendeur de la France, c'est en recevant les plus grands dictateurs de ce monde ou en leur rendant visite que monsieur Sarkozy a entendu la défendre.

En notre nom, il est allé faire la leçon à nos frères africains, des courbettes aux dirigeants chinois, des gages de piété à l'opus dei du Vatican, des « otanisations » avec l'impérialiste américain.

Pour ce qui est de la splendeur de la France, le traitement infligé à nos camarades sans papiers redore sans conteste notre blason depuis trop longtemps palissant.

En ce qui nous concerne, nous regardant bien droit dans les yeux, il a d'abord commencé par augmenter ses propres émoluments.
174% ? 200% ? Peu importe après tout, puisque les caisses, vides, n'étaient visiblement pas tout à fait sans fond.

Les cadeaux fiscaux faits au plus riches d'entre nous commençaient à nous mettre sur la piste d'une farce dont nous serions vraisemblablement les dindons…

Et preuve nous en fut réellement donnée, quand, au nom d'une crise économique mondiale, si soudaine et si bienvenue, il nous fallut sauver, à la va-vite, des actionnaires, des banques, nos propres créanciers, à coup de milliards d'euros sortis du néant de nos poches et de la poche de nos enfants.

Du haut de ses talonnettes, le chef de l'Etat se voit désormais beau et fort, maître d'une sarkozie tirée à quatre épingles où rien ne déborde, où les grèves même passent tout à fait inaperçues.

Car les médias ont depuis longtemps enclenché une propagande nauséabonde, véhiculant les concepts, instillant les peurs, ignorant l'opposition, prudents ou pleutres comme s'ils risquaient leur peau à dire ce qu'ils savent, à nous informer.

La République fantoche dans laquelle nous vivons est de venue à ce point obscène que nous ne pouvons plus continuer ainsi, qu'il est évident que cela doit s'arrêter.

Aujourd'hui, nous adressant aux hommes et femmes libres, nous en appelons à la responsabilité collective, individuelle et immédiate qui doit nous obliger, en regardant nos descendances, à reprendre en main notre quotidien.

Au-delà de la paralysie économique, la grève générale ne vaudra, pour le bien de tous, que si nous prenons effectivement le temps de briser cette fuite en avant qu'on nous impose et qui anéantit toute possibilité de réfléchir et construire ensemble « autre chose ».

La grève générale ne vaudra que si elle s'impose durablement comme moyen d'action, de créativité, d'échange et de partage, d'innovation.

Et pour cela, partout, l'ouverture d'assemblées populaires.

Loin des bruits de bottes, des furies vers lesquelles ce système nous pousse, c'est avant tout vers nous-mêmes qu'il nous faut nous tourner.

Les raisons sont multiples et nous les percevons tous.

Ce fil qui nous relie n'est pas aussi ténu qu'on voudrait nous faire croire.

Hauts les cœurs !
Hautes les âmes !

Et que l'amour et la beauté nous guident.

O.P.A

***
Jeudi 29 janvier : Grève générale

A Bordeaux
Rassemblement 10h30
Allées de Tourny

**
Les rassemblements en France :
http://www.29janvier2009.fr/post/2009/01/22/Liste-des-m...-2009

**
Des assemblées générales en France ce jour-là :
http://www.29janvier2009.fr/post/2009/01/27/Des-Assembl...rtout

--
Nous vivons comme des statues de marbre.
Chaque jour, il nous faut faire l'effort de dévisser.
O.P.A

http://www.myspace.com/orchestrepoetique

Musique diffusée sous Creative Commons
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/