Réunion internationale des mouvements radicaux du 16 au 18 janvier 2009 à Strasbourg

Mot-clefs: Contre-sommets
Lieux:

Les révoltes qui secouent actuellement l’Europe et le reste du monde sont une réaction à la situation économique et sociale globale qui s’aggrave à un rythme exponentiel. L’appauvrissement des ressources occasionne également de nombreux conflits. Le FMI a ainsi demandé aux pays de se préparer à faire face à de nombreuses insurrections en raison de la récession généralisée, insistant sur l’importance de pouvoir contrôler ces résistances pour assurer la sécurité du capitalisme.
A l’heure actuelle, l’OTAN semble vouloir se placer comme force armée au service d’une sécurité globale, fusionnant sécurité intérieure et extérieure, ce qui implique une vision militaire de la gestion de tout type de crises. Dans les faits, nous savons que se sont uniquement leurs propres intérêts qu’ils tentent de protéger et d’é largir…

Les 3 et 4 avril les représentants des pays membres de L’OTAN se réuniront de nouveau pour fêter certes leurs 60 ans de domination, mais surtout afin de mettre au point leur nouveau plan de « défense des libertés» et selon les termes de leurs généraux : « une grande stratégie pour un monde incertain ».

Du 1er au 5 avril 2009 nous serons donc présentEs à Strasbourg et nous nous opposerons à leur « mondialisation par la force » de par la créativité de nos actions résistantes : actions directes, blocages, désobéissances civiles, rencontres, village autogéré, centres de convergence, arts autonomes,…

La réussite de ce contre-sommet passe par un réseau international efficace, permettant d’aboutir à des décisions et des actions concrètes, lors du sommet de l’OTAN en avril prochain, mais également à plus long terme. Jusque la ces réseaux se sont toujours constitués de manière plus ou moins temporaires avant les contre sommets et il est donc important de se rencontrer afin de les réactiver, de les enrichir et de réfléchir à une éventuelle pérennisation de ce réseau afin de gagner en capacité de résistance…

Cette réunion des mouvements de résistances radicales se tiendra les 17 et 18 janvier à Strasbourg. Elle aura donc pour but de consolider les réseaux internationaux et de parvenir à des décisions concrètes d’actions lors du contre-sommet. Il s’agirait du seul rassemblement international de ce type avant le sommet, une forte mobilisation et présence de touTEs à cette occasion est donc primordiale.

Pour l’instant nous avons été obligés de réserver un lieu payant comprenant salles de réunion, cuisine et logements (apportez vos sacs de couchage) mais nous attendons toujours la réponse de deux autres lieux qui eux nous seraient prêtés contre un simple défraiement. Dans le cas où nous devrions louer ce lieu, nous demandons à toutEs les participantEs de demander à leurs groupes et organisations la possibilité d’un don financier. En effet, pour l’instant, le peu d’argent dont nous disposons est issu de fonds personnels de la part d’individus participant à l’organisation cette rencontre. Bien évidemment cela ne constitue nullement une obligation et il ne sera rien réclamé à celles et ceux qui ne peuvent aider sur ce point ! Si jamais nous avions plus d’argent que prévu, l’excédent serait reparti entre les participantEs ayant des difficultés à financer leur voyage.

Les discussions auront lieu en anglais et seront traduites par groupes en français et en allemand. Nous avons besoin de plus de volontaires ! La modération sera faite par un groupe. Les personnes désirant participer à ce groupe sont invitées à venir à la réunion de préparation de ce groupe le vendredi 16 dans l’après-midi. Que ce soit pour le groupe traduction ou modération, merci de nous contacter à cette adresse : dissent_fr@riseup.net

Attention, par sécurité nous ne souhaitons pas communiquer ces lieux publiquement, pour recevoir ces informations merci d’envoyer un mail à dissent_fr@riseup.net

En cas de problème, vous pourrez nous joindre à partir du jeudi 15 à ce numéro : 06.60.37.25.01 ou 0033.660.372.501

Vendredi 16 janvier 2009 19.00 : Accueil des participantEs.

20.00 : Crise, répression et résistances. Discussion sur la situation actuelle et à venir. Nous proposons aux participantEs de nous donner un aperçu de la situation dans leur pays et d’analyser ensembles la situation globale et les possibilités de résistance.

Samedi 17 janvier 2009 10.00 - 11.00 : Présentation des participantEs et de la mobilisation au niveau international

11.00 - 12.30 : Repas - Discussions

12.30 - 14.30 : Discussion autour du contenu politique du contre sommet :

Relation avec l’ICC (comité international préparatoire) : veut on en faire parti en signant leur appel ? veut on se coordonner ou non avec eux pour la chorégraphie des actions ? Présentation des propositions pour les journées d’actions (on a des propositions sur la résistance à la répression, sur la crise et le G20, les blocages,…). N’hésitez pas à venir avec d’autres propositions.

14.30 - 15.00 : Pause - Discussions

15.00 - 17.00 : Ateliers :

1er jour

2e jour

3e jour

4e jour ?

5e jour ?

17.00 - 17.30 : Pause - Discussions

17.30 - 18.30 : Compte-rendu des ateliers

18.30 - 20.00 : Repas - Discussions

20.00 : Discussion autour de la pertinence de la création d’un réseau Dissent ! international permanent

Dimanche 18 janvier 2009 10.00 - 12.00 : Discussions autour des relations avec les autorités, les organisations non radicales et les média

12.00 - 13.00 : Repas - Discussions

13.00 - 15.00 : Ateliers :

Villages - Centres de convergence - Cuisines - Infopoints.

Anti-répression - Equipes d’aide juridique.

Infotour.

15.30 - 17.00 : Compte-rendu des ateliers, organisation des moyens de communication et proposition de la prochaine date de rencontre.

17.00 : Au revoir – Discussions qui n’en finissent jamais...

Complément d’information :

Quand des individuEs se regroupent pour parler de leurs projets et pour organiser la résistance, les agences gouvernementales se montrent souvent intéressées par ces discussions.

Par le dossier officiel de l’enquête, il a été prouvé que les services secrets allemands ont espionné les rencontres de préparation du contre-sommet du G8 2007. Il est apparu qu’à deux rencontres (Dissent ! Meeting, octobre 2005 à Hambourg et janvier 2006 à Berlin) ont été utilisés des IMSI-catchers. Un "IMSI-catcher" est un appareil peut faire croire aux téléphones mobiles qui sont dans sa zone qu’il est une station légitime du réseau mobile, car un téléphone mobile n’a pas de moyen d’authentifier le réseau. Une fois que le téléphone mobile accepte le IMSI-catcher en tant que station, le codage GSM peut être désactivé par l’utilisation d’une balise spéciale. Tous les appels faits à partir du téléphone qui est sur écoute passent par l’IMSI-catcher, puis sont relayés au réseau mobile. Les communications peuvent ainsi être directement écoutées, tout comme les SMS. L’appareil enregistre également votre numéro d’identification sur le réseau (IMSI) ainsi que celui de votre téléphone (IMEI).

Par ailleurs, à Berlin, les services secrets avaient également installés une caméra vidéo pour identifier après coup les participantEs.

Nous pensons qu’il est important de rendre publiques ces informations, non pour vous rendre paranoïaque, mais pour votre sécurité, ainsi que la notre. La connaissances des conditions sous lesquelles nous évoluons et agissons est devenue plus importante que jamais.

Si vous utilisez des téléphones portables mais que vous pouvez vous en passer pour ces 3 jours alors autant les laisser chez vous ou les éteindre avant d’arriver sur place. Gardez vos yeux et vos oreilles ouverts et vous pourrez venir sans crainte à cette rencontre !

Traductions (English and German fully, Spanish not updated, Italian first part, Greek and more to come), PDF et .doc : http://dissent.fr/node/61

http://www.gipfelsoli.org

http://www.sommet-otan-2009.blogspot.com/

Link_go Lien relatif