une famille marocaine agressée par des gendarmes neos nazis

Mot-clefs: Médias
Lieux:

nouveau déchainemenr de violences racistes par l'ultra extréme droite

un nouveau fait de l’ultra extreme droite

-Agression raciste par des gendarmes néo nazis ! Nous somme le 22 novembre 2008.

La presse française n’en parle que très peu peut être pour ne pas embarasser Mr Morin.mme Michele Alliot Marie

La presse française n’est décidemment plus qu’un outil de propagande servant à dénigrer, les jeunes, les lycéens, la suposée mouvance "terroriste" de l’ultra gauche les sans papiers, les musulmans, immigrés et autres jeunes d’origine étrangère non f-rançaises que l’on identifie sous le terme nouveau de "minorités visibles".

Souvenez-vous les évènements de gare du nord avaient été couverts par toute la presse,

CE QUI N’EST ABSOLUMENT PAS LE CAS DANS CETTE HISTOIRE !!!!!

http://www.dailymotion.com/video/k5VWTjjCL79qdhQJuI

Cette nouvelle meme france3 la retiréEde sa page d’informartion ou l’information était visible jusqu’a ce matin de bonne heure

http://filinfo.france3.fr/popup_afp.php?nameRegion=npdc...lrzd-

------------------------------------------------------

Une famille marocaine violemment agressée par des gendarmes néo-nazis

Agressions racistes : neuf suspects dont deux gendarmes mis en examen

Cinq hommes et quatre femmes revendiquant des "idées d’extrême droite", dont deux gendarmes adjoints, ont été mis en examen mercredi et placé sous contrôle judiciaire après l’agression raciste d’une famille d’origine marocaine en 2005 près de Lille, a-t-on appris de source judiciaire.

Un gendarme adjoint volontaire de 22 ans et trois autres personnes sont poursuivis pour violences en réunion avec arme et dégradations avec la circonstance aggravante de l’appartenance "vraie ou supposée des victimes à une ethnie, race ou religion", annonce dans un communiqué le procureur de la République de Lille Philippe Lemaire, qui avait requis leur placement en détention. Finalement laissés libres sous contrôle judiciaire, ils encourent sept ans d’emprisonnement. Cinq autres personnes, dont une gendarme adjointe volontaire, ont par ailleurs été mises en examen pour "non-empêchement d’un crime ou d’un délit contre l’intégrité corporelle" et encourent cinq ans d’emprisonnement.

Les neuf personnes, âgées de 22 à 33 ans, "reconnaissent les faits" et revendiquent des idées d’extrême droite", certaines reconnaissant "avoir fait partie de mouvements skinheads", ajoute le procureur. Dans la nuit du 10 au 11 décembre 2005, alors qu’ils sortaient d’une fête à Faches-Thumesnil, sept femmes membres d’une famille d’origine marocaine avaient été violemment prises à partie. Les agresseurs, proférant des insultes à caractère raciste, s’étaient attaqués à la voiture dans laquelle elles se trouvaient, blessant légèrement l’une d’elles, une femme de 68 ans.

Certains des mis en examen ont eux-mêmes qualifié l’agression de "ratonnade", selon Philippe Lemaire
------------------------------------------------

Trois Agressions et provocations de l'ultra extréme droite en même pas, un memorial des résistants juifs des FTP-MOI a paris , une tentative d'incendie d'une mosquée,et une ratonnade de gendarmes néos nazis

Bizaremment la DCRI les ex "renseignements géneraux" de la police de madame Alliot Marie semble bien peu regardante chez les activistes nazillons et autres racistes de l'ultra extréme droite

il est vrai que comme nos camarades du 11 novembre ils n'habitent pas Tarnac, et n'ont pas ouvert d'épicerie solidaire dans leur village

Commentaire(s)

> Ah ben non

Illes vont pas faire ça, commencer à mettre en taule celleux qui leur serviront, comme en grèce, d'armée de réserve et de milice pour casser des luttes ou des mouvements si ça se met à chauffer pour leur ptite tête, illes seraient bête de faire ça, nos dirigeantEs adoréEs et éclairéEs.