Grece les flics tirent des coups de feu de "sommations"

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

nouvelle escalade de l'ultra droite grecque
Témoignages

Grece la police tire des coups de feus de "sommation" sur des manifestants
Mardi 9 décembre 18h19 (je ne sais pas s’il s’agit de l’heure grec ou française) :

Témoignage téléphonique depuis Patras : plus d’un millier de personnes sont dans les rues, près de 6 ou 7 banques ont été attaquées aux dernières nouvelles. La principale rue commerçante d’Agiou Nikolaou est totalement bloqué par des barricades.

Les medias bourgeois rapportent que les manifestants sont attaqués par ce qu’ils appellent des "citoyens engagés", des commercants énervés et d’autres. Information non-confirmée.

Mardi 9 décembre 18h52, Athènes :

Mis à jour à 18.58 : LA POLICE A TIRE 10 FOIS SUR LES ETUDIANTS A PALAIO FALIRO CONFIRMEE y compris sur les médias de droite et du pouvoir fasciste de Caramanlis

Un court témoignage

Cette journée a été relativement calme à Athènes. Des étudiants ont encore une fois attaqué la police anti-émeute à proximité du parlement, sur le square Syntagma. Exarchia ressemblait à un champ de bataille alors que nous traversions le quartier ; des voitures en feu bloquées les principales rues, l’avenue Stournari est complètement en ruine, des barricades y brulent constamment.

La plupart des groupes se sont retranchés dans les universités (NTUA et l’université d’économie). Des assemblées s’y sont tenues pour planifier la suite dans les prochains jours. Cependant, un groupe de près de 400 personnes est toujours dans la banlieue de Palaio Faliro où les funérailles d’Alexis se sont déroulées ce matin. Ils se sont littéralement déchainés sur la route vers le centre-ville. De là, il a été supposé qu’ils allaient rejoindre soit le NTUA soit l’université d’aconomie.

Aux dernières nouvelles, la police a tiré 10 fois sur les manifestants de Palaio Faliro. Pendant ce temps, à l’université d’économie, environ 4 unités de la police anti-émeute ont encerclé le campus, essayant de refouler les manifestants à l’intérieur.

Un beau slogan se fait entendre à travers la ville : "Le peuple aura le dernier mot/ Ce sont les nuits d’Alexis".

Mardi 9 décembre 20h01 :

La police confirme avoir tiré à Palaio Fairo, mais assure n’avoir tiré qu’une fois. LEs habitants ont trouvé 7 douilles au moins. La situation en dehors des deux campus restent très tendue.

Mardi 9 décembre, 21h07 :

Patras

Info confirmée : Le bloc anarchiste a été attaqué et pourchassé par la police anti-émeute et des fascistes. Les émeutiers ont trouvé refuge dans des appartements par groupe de 10 ou 20 ; les fascistes et des policiers en civil les ont depuis la rue, brisant les vitres.

Info Non-confirmée : Selon une rumeur, les fascistes sont amenés depuis Athènes et équipés de masque à gaz par la police.

Athènes :

Les Violents affrontements à l’extérieur de l’Université Technique National d’Athènes (NTUA) continuent. La situation à l’université d’économie est calme.

sources

traduction d’articles

Parus sur indymedia athenes et indymedia patras

Commentaire(s)

> erreur de clic de souris

je me suis trompé

encore désolé

pouvez vous remettre cet article dans le fil info

avec toutes mes excuses