Prières de SOS Tout Pourris

Mot-clefs: -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux: Angers Brest

Parceque le droit à l'avortement est un combat de tous les jours...
....et que nous serons là face aux grenouilles de bénitiers!

Les anti-avortement de sos tout pourris appellent à des prières publiques le 15 novembre:

ANGERS : place du Maréchal Leclerc, devant le Palais de Justice

BREST : Monument aux morts, rue de Siam, à 16 h 30

NANTES: parvis de l’église Sainte-Thérèse

VANNES: parvis de la cathédrale

Pas plus de précisions pour le moment.

PS: Vive Satan!...Gnark gnark !!!

Commentaire(s)

> précisions pour nantes

les sos tout potits ont rencard sur le parvis ste therese a 14h30

les anti grenouilles de benitiers ont rencard 2 heures avant

amenez vos sandwiches !

12h - 12h30 PARVIS EGLISE STE THERESE, arrêt ligne 3 du même nom !

> un tract à diffuser

il est téléchargeable ici :

https://nantes.indymedia.org/article/15302

> A Paris aussi

Alors qu'a Nantes quelques 150 personnes se sont mobilisés en soutien à l'IVG voici ce qu'on peut lire sur le rassemblement à Paris :

Une association anti-avortement devait aujourd’hui tenir un rassemblement devant Notre Dame à Paris. A cette occasion, 80 militant-e-s défenseurs de l’avortement s’étaient rassemblées pour diffuser des tracts aux passants sur la nécessité de défendre le droit à l’avortement, systématiquement remis en cause (notamment par le décret du 22 août 2008 dernièrement).

Alors que les anti-avortements sont actuellement une trentaine, nos camarades militants pour la défense du droit à l’avortement sont plus de 80. Or, la police a décidé de les encercler et de ne pas les laisser diffuser librement les tracts expliquant les raisons de leur présence. Dans le même temps, les anti-avortements défilent librement sans aucune contraintes policières.

Le fait d’encercler nos camarades, et de laisser libre champs aux anti-IVG est un choix politique de la part des institutions policières.

Nous exigeons immédiatement que nos camarades ne soient pas encerclés, ni empêchés de diffuser leurs tracts.

Nous invitons l’ensemble des sympathisant-e-s à se rendre sur le lieu du rassemblement, devant Notre Dame à Paris, pour soutenir nos camarades et défendre le droit à l’avortement. Nous continuerons à défendre le droit à l’avortement, quelles que soient les prises de positions étatiques qui se sont révélées aujourd’hui.