Edvige...

Mot-clefs: Contrôle social
Lieux:

vous avez lu SOS bonheur ???

Sans débat public préalable, le gouvernement, par un décret publié au Journal officiel du 1er juillet 2008, a considérablement accru les capacités de fichage de nos concitoyens. Ce fichage sera assuré, à l’avenir, par la Direction centrale de la sécurité publique (fusion des Renseignements Généraux et de la DST).

A cette fin, un nouveau fichier policier sera mis en place sous le nom d’EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale). Il recensera, de manière systématique et généralisée, toute personne dès l’âge de 13 ans « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Sans exception, toutes les personnes engagées dans la vie de la cité sont donc visées, délinquants hypothétiques et de soutiemilitants syndicaux, politiques, associatifs et religieux.

contact@nonaedvige.ras.eu.org
http://nonaedvige.ras.eu.org

Pétition : http://nonaedvige.ras.eu.org/petitions/?signe=oui

Mais Edvige, c'est quoi ?

Doc54304-medium
non a edvige

Bonjour,

Elles tombent, elles tombent les dépêches sur le fichier Edvige : y en a plein !

Tapez ce nom dans votre moteur de recherche et vous verrez.

Vous verrez comment l'Etat Français désire ficher tous les citoyens sous tous les prétextes.

Ou plutôt non.

Ne tapez rien de dangereux et n'allez pas, sur internet, visiter les sites de ces groupes type "anarcho-autonomes", c'est à dire des groupes clairement et simplement opposés à la politique de notre gouvernement légal, tous ces ados attardés, ces primo-délinquants, ces futurs terroristes.

N'y allez pas car bientôt, l'Etat pourrait, après aval d'un juge, pénétrer dans votre appartement, installer tranquillement sur votre ordinateur un cheval de Troie et espionner la moindre de vos manips, ou faire tout cela à distance via les réseaux électroniques.

Ni allez pas car vous deviendriez vite suspect de comploter pour la déstabilisation de la paix intérieure, à l'heure où notre Président affirme que l'Europe doit pouvoir nous apporter encore plus de sécurité...

Enter chez vous sans vous le dire, c'est donc ce qui est prévu, entre autre, dans le cadre de la future Loi d'Orientation et de Programmation pour la performance de la Sécurité de Intérieure (LOPSI).

Il y est aussi prévu de faciliter la pose de micros chez les individus suspects (def : individu suspect : toute personne qui ne s'appelle pas Nicolas Sarkozy).

Vous nous direz qu'"ils" ne se gênent sans doute pas pour le faire déjà.... Certes...

Mais quand ces pratiques sont légiférées, légitimées par la loi, on appelle ça le fascisme.

Et peut-on ignorer que du fascisme à la dictature, il n y a qu'un pas ? Cette histoire-là n'est pas encore assez ancienne pour que nos mémoires l'aient oubliée.

En nous privant de nos moyens d'expressions "classiques" (souvenez-vous de Vienne et de ces manifestants mis en garde à vue parce qu'ils refusaient de donner leur tracts : lire ici : [ http://libelyon.blogs.liberation.fr/info/2008/05/quand-....html ] et en nous imposant, par ailleurs, une répression de plus en plus violente et de plus en plus disproportionnée, l'Etat nous pousse à la radicalisation de nos actes.

De plus, en définissant un champ élargi et obscur d'actes portant à atteinte à la sureté intérieure, il s'offre la possibilité de réduire à néant la moindre opposition militante.

Aujourd'hui, en France, un tag peut ainsi être "perçu" comme les prémisses d'une déviance vers un terrorisme de plus grand envergure, un acte radical donc, alors que dans le même temps, la distribution de papiers, pacifiste, est interdite.

Voilà comment, à grand renfort d'ennemis invisibles, on nous encage.

Prenons soin les uns des autres.

Hacktivismes

Un article du Monde sur le sujet, transmis par Janos : [http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/06/24/fichie....html ] dont voici un extrait :"

Les "captations" informatiques et sonores.
La loi devrait permettre, à l'avenir, d'introduire dans les ordinateurs des citoyens un "cheval de Troie" informatique. Il sera possible, avec l'aval d'un juge, "sans le consentement des intéressés, d'accéder à des données informatiques, de les observer, les collecter, les enregistrer, les conserver et les transmettre, telles qu'elles s'affichent pour l'utilisateur ou telles qu'il les y introduit par saisie de caractère", et ce pendant une durée de quatre mois, renouvelable une fois. Le dispositif technique pourra être mis en place à toute heure, en s'introduisant dans tout lieu, ou via "la transmission par un réseau de communications électroniques".
Par ailleurs, les enquêteurs pourront plus facilement placer des micros afin d'intercepter les conversations."

--

Hacktivismes - Relais associatif - Informations de l'autre monde - 33 (Fr)

*-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-* *-_-*

Quelques liens :

Edvige dans le texte :
Décret n° 2008-632 du 27 juin 2008 portant création d'un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « EDVIGE » :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid...echJO
JORF n°0152 du 1 juillet 2008 page - texte n° 3
DECRET / NOR: IOCC0815681D

L' « avis » de la CNIL du 16 juin et publié le 2 juillet :
http://www.cnil.fr/index.php?id=2488

Communiquées de différentes orga s'opposant à Edvige :
http://nonaedvige.ras.eu.org/spip.php?rubrique4

Link_go Lien relatif