IRAN : Une guerre se prépare

Mot-clefs: Guerre
Lieux:

Avec le recoupement de diverses sources d'informations citées ci-après, on peut légitimement
se démander si une guerre ne se prépare en coulisse, au nez et à la barbe de tous les opposants
de ce conflit.
IRAN : Une guerre se prépare

Mercredi 23 avril 2008

Avec le recoupement de diverses sources d'informations citées ci-après, on peut légitimement
se démander si une guerre ne se prépare en coulisse, au nez et à la barbe de tous les opposants
de ce conflit. Il est vrai que la conscience collective s'est totalement tournée vers les évènements
qui se sont déroulés au Tibet, pointant d'un doigt récriminateur la Chine, alors que tous les gouvernements
occidentaux commercent à loisir avec elle. Mobilisées par un esprit humaniste légitime, les populations des diverses
nations occidentales ne s'investissent plus autant vers l'Irak, et encore moins sur un conflit avec l'IRAN.

Malgré les preuves apportées par les propres services gouvernementaux américains, que l'IRAN a cessé
depuis 2003 toute recherche nucléaire militaire, les partisans de la guerre continuent à apporter des éléments
à charge non vérifiables, comme cela fut le cas pour la guerre en Irak.(1/)

Actuellement sur le plan des recherches nucléaires en Iran, l'AIEA a démontré que le niveau d'enrichisssement
de l'uranium est celui utilisé exclusivement pour un usage civil.(1/)

De plus, aujourd'hui l'Iran fait face à une crise économique, l'inflation est galopante et le chômage en expansion :
se lancer dans un conflit militaire est complètement inconcevable.

Même si l'on a des raisons de ne pas etre en accord avec le régime de ce pays, on peut noter cependant
que l'utilisation des armes nucléaires est proscrite par un interdit politique et religieux posé par l’ayatollah
Khomeiny qui interdit de fabriquer, de détenir et d’user d’une bombe atomique.

Et contrairement aux intentions fausses d'attaquer Israel que l'on a prêtées à M Ahmadinejad ;
l' Iran sait pertinemment que tout acte de violence envers Israel se retournerait immanquablement
contre lui et n'a donc aucune intention de le bombarder. (4)

Pourtant les autorités américaines persitent toujours dans le discours d'un développement militaire
du nucléaire en Iran et accuse ce pays d'être responsable de la crise actuelle en Irak : ce qui équivaut
à une mise en accusation en règle qui justifierait une guerre (.2/).

Néanmoins on peut mettre en parrallèle le fait que selon diverses sources on s'est rendu compte de
l'implication des services secrets britanniques dans l'organisation du chaos en Irak, en fomentant des
attentats (soldats du SAS déguisés en miliciens irakiens partisans de Moqtada al-Sadr) (10/)

D'autre part on peut évoquer les propos en avril 2003, de l'ancien premier ministre anglais, John Major,
ne souhaitant pas un régime chiite en Irak se rapprochant de l'Iran (les sunnites ne représentent que 20%
de la population, le pouvoir réel reste sous tutelle américaine malgré les élections gagnées par les chiites,
d'ou le malaise actuel).
John Major disait qu'il fallait préserver l'intégrité territoriale du pays (le kurdistan irakien est devenu aujourd'hui
plus autonome, l'objectif est plutôt vers la fédéralisation du pays),et faire bénéficier des ressources pétrolières
aux irakiens (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui). (11)

Ainsi les causes de l'instabilité irakienne ne sont pas toujours là où on l'imagine.

Comme pour le Vietnam ou l'Irak, lorsque l'on a plus d'arguments, les prétextes voir les mensonges sont
les ultimes outils pour justifier une guerre(1/)

Voici les indices les plus révélateurs qu'un conflit se prépare dans le Moyen-Orient :

-Israel continue à maintenir un état d'alerte permanent, au point d'avoir organisé un execice de sécurité civile
de grande ampleur au niveau national début avril 2008-et d'en organiser les années suivantes- pour se préparer
à un conflit majeur avec la Syrie et l'Iran.(3/)

-la Shura saoudienne (parlement d'arabie saoudite) a organisé une réunion d'urgence en vue de préparer
le pays aux conséquences d'une contamination radioactive de leur territoire. Cette réunion a fait suite
à la visite du vice-président Dick Cheney, en Arabie Saoudite au cours d'une tournée dans les pays du
Moyen Orient destinée en outre à exacerber les tensions géopolitiques vis à vis de l'Iran..(5) (9)

-Un sous marin nucléaire americain a traversé le canal de Suez en compagnie d'un destroyer le 21
mars 2008 sans doute en direction du golfe persique. Ces vaisseaux complètent l'armada déjà déployée au
cours des derniers mois dans cette zone.

-Otan: cinq généraux veulent des frappes nucléaires préventives (7/)

-l’Amiral Fallon farouche opposant au sein du gouvernement US à un conflit avec l'Iran,
a été démis de ses fonctions dans des circonstances particulières. (8/)

-les Russes depuis mars 2007 et Saoudiens actuellement s'attendent à l'attaque de l'Iran
par les États-Unis au vu des préparatifs militaires américains en cours (9)

On peut s'étonner malgré la gravité de la situation, du silence qui règne sur ce qui se trame.
En fait tout porterait à penser que tout est fait pour que l'opinion publique mondiale, concentrée
sur la question tibétaine se désinvestisse d'une possible opposition vis à vis d'une attaque
de l'Iran. La désinformation aidant et les opérations "sous fausse bannière" (destinées à rendre
responsable un pays d'une action militaire mais réalisées par son adversaire pour justifier d'une guerre.)
infléchiront les belligérants à bombarder l'Iran.

Cette guerre enclenchée aura comme on peut se l'imaginer, des conséquences humaines
catastrophiques, une pollution par les radionucléides (bombes sur les centrales nucléaires
iraniennes), une exacerbation des tensions entre pays arabes et israel, une rupture possible
de l'approvisionnement pétrolier et une hausse massive de son prix. (des conséquences
économiques en cascades).

Au final c'est l'expansion Chinoise qui est stratégiquement visée compte tenu de son approvisionnement
pétrolier par l'Iran. Ce sera le signe d'un conflit ouvert entre l'occident "Etats-Uniens" et la Chine.
La Terre risque bien de se couvrir des fleurs que l'on déposera sur les tombes des victimes.
C'est à chacun de décider de vouloir des prairies et des champs plutôt que des cimetières.
Jusqu'à présent le bombardement de l'Iran a été évité à de multiples reprises par la volonté
de certains, conscients du danger. Aujourd'hui encore c'est à chacun de manifester sa désapprobation
pour éviter le CHAOS.

len

virtus vim vincit

la vertu vainc de la force

NOTA : Pour que vous puissiez parcourir le contenu des sources citées en référence sans les chercher,
vous trouverez ci-dessous, tout ou partie des textes en français et en anglais et les liens internet
correspondant.

..............................................................................

1/ Los Angeles Times: « Les déclarations de Dick Cheney sur les intentions nucléaires de l'Iran ne sont pas conformes au rapport de l'Agence »

Los Angeles Times: « Les déclarations de Dick Cheney sur les intentions nucléaires de l'Iran ne sont pas conformes au rapport de l'Agence »
Le quotidien américain "Los Angeles Times" a publié un article dans lequel il considère que les allégations du vice-président américain, Dick Cheney, sur un prétendu programme iranien d'enrichissement d'uranium à un degré élevé, sont des déclarations qui contredisent le rapport de l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA).

«Les déclarations de Dick Cheney ne coïncident pas non plus avec les conclusions des 16 agences de renseignement américaines; ils n'ont trouvé aucune preuve en ce sens »a indiqué le quotidien américain, en même temps qu'il souligne que dans le plus récent de ses rapports, l'AIEA assure que dans les installations d'enrichissement d'uranium, l'uranium est enrichi à un degré inférieur à 3,8 %, ce qui est nécessaire pour faire fonctionner les réacteurs d'une centrale nucléaire, tandis que, pour fabriquer une bombe, il est nécessaire d'enrichir entre 80 et 90 %.

Los Angeles Times poursuit que la semaine dernière le président des Etats-Unis, George Bush, a déclaré que les responsables de Téhéran avaient annoncé des essais sur des armes atomiques, l'Iran continuant toujours à nier ces accusations ; la Maison Blanche est revenue en arrière sur les dernières déclarations de Bush.

Vendredi 28 Mars 2008
IRNA

..............................................................................

2/ La diplomatie anglaise redoute que le témoignage de Petraeus ne présage d’une attaque de l’Iran (VO)
7 avril 2008

le général Petraeus, qui commande les forces US en Irak, doit faire son rapport au Congrès demain. Selon le Telegraph, les diplomates anglais s’attendent à ce qu’il attaque « très durement » Téhéran pour son rôle dans les derniers affrontements en Irak. The Times indique que Petraeus devrait accuser l’Iran de « participation directe » aux combats de Bassorah. Les sources du Telegraph craignent qu’il ne s’agisse là d’un signal annonciateur d’une action militaire contre l’Iran.

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1885

..............................................................................

3/ L'Etat d'Israël conduira une vaste simulation de crise et de situation d'urgence au mois d'Avril.
Défense

http://www.infolive.tv/fr/infolive.tv-19890-israelnews-...ation

..............................................................................

(4) Ahmadinejad n’a jamais dit « Israël doit être rayé de la carte »
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1306
..............................................................................

(5)Saudi Shura council to discuss plan for sudden radioactive hazards

http://www.khaleejtimes.com/darticlen.asp?xfile=data/mi...&col=

Source: dpa - International News Service in English
http://www.dpa.com/en/unternehmenswelt/index.html

..............................................................................

(6/) US deploys nuclear sub to Persian Gulf’
Iran rejects Sarkozy’s claim on missile threats

http://www.thenews.com.pk/daily_detail.asp?id=102736

..............................................................................

(7/) Otan: cinq généraux veulent des frappes nucléaires préventives

http://www.rue89.com/2008/01/26/otan-cinq-generaux-veul...tives
http://questionscritiques.free.fr/edito/guardian/manife...8.htm

..............................................................................

(8/) l’Amiral Fallon
Le commandant américain en Irak et en Afghanistan démissionne
http://www.liberation.fr/actualite/monde/315193.FR.php

L’opposition de l’Amiral Fallon a mis fin à l’escalade militaire contre l’Iran
16 mai 2007
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=985

Le cas de l’amiral Fallon dans Esquire
http://www.dedefensa.org/article.php?art_id=4967

..............................................................................

(9)

"On March 30, the Russian News & Information Agency, Novosti, cited a high-ranking security source: "The latest military intelligence data point to heightened US military preparations for both an air and ground operation against Iran."

According to Novosti, Russian Colonel General Leonid Ivashov said "that the Pentagon is planning to deliver a massive air strike on Iran’s military infrastructure in the near future."

The chief of Russia’s general staff, Yuri Baluyevsky, said last November that Russia was beefing up its military in response to US aggression, but that the Russian military is not "obliged to defend the world from the evil Americans." (http://en.rian.ru/russia/20070327/62697703.html)

"On March 29, OpEdNews cited a report by the Saudi Arabian newspaper Okaz, which was picked up by the German news service, DPA. The Saudi newspaper reported on March 22, the day following Cheney’s visit with the kingdom’s rulers, that the Saudi Shura Council is preparing "national plans to deal with any sudden nuclear and radioactive hazards that may affect the kingdom following experts’ warnings of possible attacks on Iran’s Bushehr nuclear reactors."

http://www.vdare.com/roberts/080330_iran.htm

..............................................................................

Cheney au Moyen-Orient pour attiser les tensions avec l'Iran

Le thème principal du voyage maintenant terminé du vice-président américain au Moyen-Orient était l'obtention du soutien pour la position menaçante de l'administration Bush contre l'Iran. Décrivant Téhéran comme le « nuage noir » qui plane au-dessus de la région, Cheney n'a laissé aucun doute que l'administration Bush n'a pas renoncé dans sa menace de considérer toutes les options, y compris la militaire.

Vendredi 28 Mars 2008

http://www.wsws.org http://www.wsws.org

.....................................................................................

(10/) "Lors des incidents du 19 septembre 2005 à Bassorah (Irak), un accrochage entre deux membres des forces spéciales britanniques (SAS) et la police locale, largement contrôlée par les milices chi’ites, avait blessé plusieurs civils et provoqué l’ire de la population locale. En effet les deux agents britanniques arrêtés à l’issue de la fusillade étaient déguisés en miliciens partisans de Moqtada al-Sadr et en possession d’explosifs sophistiqués. Embarrassé par la médiatisation de l’événement, les photos des deux agents prisonniers tentant de cacher leur visage et les renseignements qu’ils pourraient fournir, l’état-major britannique s’empressa d’organiser une libération musclée, défonçant les murs de la prison à l’aide de blindés. On vit alors des images d’habitants de Bassorah légitimement révoltés et lançant des cocktails molotovs sur les soldats de Sa Majesté."

http://www.voltairenet.org/article129583.html

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=viewArti...d=972
http://bellaciao.org/en/article.php3?id_article=8399
http://www.infowars.com/articles/iraq/basra_british_spe...s.htm

.....................................................................................

(11) « L’Irak n’est pas une démocratie naturelle »

Iraq is not a natural democracy
The Independant (Royaume-Uni)

[AUTEUR] John Major est ancien Premier ministre conservateur britannique (1991-1997). Il travaille aujourd’hui au sein du Carlyle Group, la société de gestion de portefeuille des familles Bush et Ben Laden. Cette tribune est adaptée d’un discours prononcé devant une conférence économique à Hong Kong.

[RESUME] La croyance commune qui veut que la coalition veuille démembrer l’Irak et contrôler le pétrole ne va pas disparaître grâce à des discours. Il faut prendre garde aux actions que nous menons.
Quelle que soit l’organisation que nous mettrons en place après la guerre -probablement un gouverneur militaire-, il faut que l’ONU soit impliquée dans l’administration d’intérim. Un conseil consultatif représentant les différents intérêts tribaux pourrait également être mis en place. Pour que l’opinion arabe accepte notre action, nous devons rappeler que les frontières de l’Irak ont un caractère sacro-saint et que la propriété et l’exploitation des ressources pétrolières resteront dans les mains des Irakiens.
L’Irak n’est pas une démocratie naturelle et les divisions entre communautés sont importantes. Il est essentiel que l’administration par intérim anticipe une éventuelle chute du pouvoir à Bagdad dans les mains des Chiites. En effet, cela créerait un Irak Chiite à côté d’un Iran Chiite et une forte collaboration entre les deux pays serait gênante, notamment pour l’Arabie saoudite qui, avec d’autres, craint une telle alliance.

http://www.voltairenet.org/article9447.html
http://www.independent.co.uk/opinion/commentators/john-....html

Commentaire(s)

> se replonger dans les archives

des sources "pourrites" et du délire ...