Sarkosy à Nantes mercredi 2 avril

Mot-clefs: Resistances
Lieux: Nantes Notre-Dame-des-Landes

Rendez-vous à 11h gare sud et 12h place du Commerce

Mobilisation pour une agriculture alternative

lActuellement se tient le congrès de la FNSEA à Nantes. Nicolas Sarkozy
s'y rendra Mercredi 2 avril.

Des associations environnementales, des membres du collectifs anti-OGM
44 appelle à un rassemblement:

Pour promouvoir une agriculture respectueuse de l'environnement
Pour promouvoir une alimentation de qualité
Pour promouvoir une agriculture sans OGM

Rendez-vous:
Mercredi 2 avril à 11H Gare sud à Nantes

Blocagetracteurs3-medium
Pas de titre pour 7841

Blocagetracteurs2-medium
Pas de titre pour 7840

Blocagetracteurs_-medium
Pas de titre pour 7839

Mobilisation pour une agriculture alternative

lActuellement se tient le congrès de la FNSEA à Nantes. Nicolas Sarkozy
s'y rendra Mercredi 2 avril.

Des associations environnementales, des membres du collectifs anti-OGM
44 appelle à un rassemblement:

Pour promouvoir une agriculture respectueuse de l'environnement
Pour promouvoir une alimentation de qualité
Pour promouvoir une agriculture sans OGM

Rendez-vous:
Mercredi 2 avril à 11H Gare sud à Nantes

mais aussi :
L'ACIPA (Association contre l'aéroport de Notre Dame des Landes ) appelle à la mobilisation générale. On se doit d'y être dit l'ACIPA qui donne rendez-vous sur place (Cité des Congrès) à toutes les personnes disponibles à partir de 11h30. L'ADECA est mobilisée, elle y va en tracteurs (une cinquantaine au moins) a-t-elle indiqué.

Et, l'UNEF contre la précarisation des étudiants, les étudiants et travailleurs sociaux sur la question des stages, les Jeunes Verts, et SUD Etudiant semble-t-il, invitent à se retrouver à 12h Place du Commerce.
Toutes c

Commentaire(s)

> démesure

La venue du Princident Sarko à Nantes en visite de soutien aux agriculteurs productivistes (affameurs) a donné lieu à un déploiement de force démesuré. Tout le quartier a été vidé de ses passants, le traffic auto interrompu, seul le busway pouvait circuler mais avec défense de s'arrêter à l'arrêt Palais des Congrès où se tenaient les festivités de notre lobby de pollueurs ( mais pas payeurs).

Arrivé assez tôt, j'ai eu la joie de me faire repousser à 500 mètres du dit palais par le cordon de gendarmes mobiles qui s'est mis en branle 20 minutes avant l'arrivée du gnome. Comme dans ce quartier, il y a pas mal de bureaux, le coté comique de l'histoire, c'est que les salariés fumant leur clope étaient aussi repoussés hors du périmètre de sécurité...Bref, le quartier est évacué, mieux que pour une alerte à la bombe, avec des cordons de gendarmes mobiles à tous les coins de rue. Je me déplace alors dans une rue latérale et je tombe sur les manifestants dont le gros des troupes est constitué par les étudiants-stagiaires travailleurs sociaux venus réclamer des sous et l'application d'un décret rendant pérenne le financement de leurs études. Et là j'entends un slogan peu habituel : "liberté de manifester" ! Ben oui, les forces du désordres, considérant que l'attroupement était encore trop près du point d'arrivée de sa Seigneurie (pourtant rue Fouré, devant le gasprom, soit à 400 mètres du palais), s'employaient à déloger et à repousser les jeunes étudiants et autres anti OGM. Comme la manoeuvre n'allait sans doute pas assez vite, il y eut distribution de lacrymos et de coups sur ceux qui en s'asseyant essayaient de résister pacifiquement. Quelques minutes avant, les mêmes répressifs avaient arraché une banderole anti OGM...Le but de l'opération semblant bien de pousser les 200 manifestants à l'angle de la rue pour les rendre invisibles aux yeux des médias et/ou du princident. Tout le monde étant bien dégouté par ces méthodes, la manif se retrouve sur la voie du Busway, pour le coup bloqué aussi, et le rassemblement se poursuivra sans incident.

> un beau "merdier"

Lu sur http://acipa.free.fr/

La venue de Sarkozy, mercredi, a foutu un beau "merdier" dans Nantes : ponts bloqués, périmètre de sécurité de 500m autour de la cité des congrès, commerces vidés de leurs clients, étudiants expulsés à coup de lacrimo et les 30 tracteurs de l'ADECA ( Association de Défense des Exploitation Concernées par le projet d' Aéroport ) ceinturés par 150 CRS sur l'ancienne route de Rennes, commune de Treillières, avec interdiction de quitter les lieux pour les personnes bloquées et interdiction de passer pour les gens qui souhaitaient les rejoindre .

La haute autorité a juste autorisé que les 6 tracteurs qui venaient d'Orvault puissent rejoindre le groupe de Treillières .Ils ont juste laissé passer les journalistes ( France 3, FBLO, OF et PO ).

Les manifestants ont eu le même problème à Nantes, jetés à l'écart comme les étudiants, le roi est passé à Nantes où la circulation est aisée ( pour lui ) et le peuple doit être satisfait, car rien n'est venu troubler le passage du carrosse.

Messieurs Ayrault et Haguelsteen doivent être heureux car aucun problème local ne doit transpirer sur le plan national, surtout ne pas montrer les dissonances sur les sujets qui fâchent, tel est leur devise .

Pas question donc, pour les agriculteurs concernés par le projet d'aéroport de NDL d'aller soutenir la FDSEA de Loire-Atlantique, à ce congrès, qui s'oppose à ce projet ainsi qu'à la surconsommation d'espace agricole en général .

Pas question non plus, bien sûr, de rencontrer le roi pour aborder les problèmes de la production agricole ( OGM et/ou Terre Nourricière ).

En bref, une sale journée qui rend les mécontents encore plus mécontents, les gentils opposants ne seront pas gentils très longtemps si le mépris qu'on leur inflige persiste.

Seule bonne note de la jounée, le soutien des élus de la communauté de communes d' Erdre et Gesvres aux manifestants et leur indignation face au dispositif disproportionné ( antiterroristes ) mis en place contre les agriculteurs.