La misère au masculin

Mot-clefs: Archives
Lieux:

La misère au masculin : lorsque la pointe visible cache l'iceberg d'un phénomène toujours majoritairement féminin…
Il peut être souvent assez difficile d'être un homme. Le statut préférentiel dont ont hérité les hommes, surtout s'ils sont blancs et hétérosexuels, a une contrepartie : une féroce compétition à l'intérieur de la classe masculine, à savoir qui sera le meilleur, et donc de nombreux facteurs d'exclusions pour ceux qui ne tiennent pas la route. Avec pour conséquence que les hommes sont surreprésentés à la fois dans les catégories de gens possédant le plus de pouvoir et dans celles des gens les plus mal-en-point. D'où certains faits alarmants : un très haut taux de suicide accomplis, une présence majoritaire dans la forme d'itinérance la plus visible.



Ces cas lourds conjugués au masculin ont de quoi mobiliser l'attention des services publics socio-sanitaires, les services d'intervention de crise, dans la relation d'aide au quotidien et dans ce que nous pourrions appeler les activités de « pansement social».


Lire l'article intégral



P.S. On peut commenter cet article sur Sisyphe. Bienvenue.




Pour lire les plus récents titres de Sisyphe




Articles en anglais sur Sisyphe/English texts in Sisyphe



Sisyphe