AL-QAÏDA VEUT SAUVER SARKOZY

Mot-clefs: Guerre
Lieux:

Sarkozy, la civilisation et les barbares.
AL-QAÏDA VEUT SAUVER SARKOZY

Al-Qaïda, c'est-à-dire la CIA !

VIDÉOS INDISPENSABLES !

http://mai68.org/journal/N114/27janvier2008.htm

Bonjour à toutes et à tous,

À Revu & Corrigé, sur la 5, le dimanche 27 janvier 2008, ils nous ont fait une énorme propagande pour nous dire qu'al-Qaïda allait faire du terrorisme massif en fRANCE (petit "f" et grand "RANCE").

Pour bien comprendre ce que cela signifie, il est indispensable de savoir qu'al-Qaïda est une branche secrète de la CIA. Ceci est expliqué ici :

http://mai68.org/ag/833.htm

Et vous pouvez compléter par la lecture fortement conseillée de cette page :

http://mai68.org/ag/992.htm

Suite à une élection contestable et fortement contestée — et alors qu'étaient en train d'éclater divers scandales financiers comme celui qui finit par toucher Enron, cet Enron qui fut le principal financier de la campagne électorale de George W. Bush pour les présidentielles américaines de l'an 2000 — G.W. Bush et la CIA organisèrent eux-mêmes le terrorisme massif du 11 septembre 2001 afin d'asseoir le pouvoir de Bush, afin de justifier la plus grave atteinte aux libertés civiles en Occident depuis l'époque fasciste, et bien sûr afin de faire accepter ou du moins tolérer la prétendue "guerre au terrorisme" qui s'en suivît et dont le but réel n'est autre que de s'approprier les dernières gouttes de pétrole parce que, comme ce qui devient rare devient cher, ces dernières gouttes de pétrole vont désormais vraiment justifier leur titre d'"Or Noir" :

http://mai68.org/pages-speciales/911/911.htm

C'est ainsi qu'Hamid Karzaï devint gauleiter d'Afghanistan au service de l'impérialisme américain.

Que les Américains aient choisi Hamid Karzaï pour diriger l'Afghanistan n'est pas anodin puisqu'avant l'actuelle guerre d'Afghanistan il était l'homme d'UNOCAL dans ce pays, et qu'UNOCAL n'est rien d'autre que le constructeur du tuyau à pétrole (pipeline pour ceux qui ne comprennent que l'anglais) qui doit un jour trimbaler le pétrole de la Caspienne à travers l'Afghanistan. Aussi, les journaputes et autres prétendus "intellectuels" qui essaient de nous faire croire qu'il ne s'agit pas d'une guerre du pétrole nous prennent vraiment pour des cons !

[Note : pour en savoir plus sur le pétrole de la Caspienne, voici une courte explication :
http://www.denistouret.fr/geopolitique/Afghanistan_oil.html ,

ainsi qu'une carte :
http://www.denistouret.fr/geopolitique/Afghapetrole.jpg

et même un article :
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/mer-cas...shtml ]

Voici deux liens sur UNOCAL et Hamid Karzaï :

Lien vers une reproduction d'un article du Monde : http://www.thedossier.ukonline.co.uk/Web%20Pages/LE%20M....html

http://mai68.org/ag/570.htm

Bien entendu, si vous êtes le chef d'un État autre que les USA et que vous avez besoin d'un attentat terroriste "islamiste" pour asseoir votre pouvoir en tuant beaucoup de gens et, ainsi, faire peur au bon peuple et le pousser à faire appel à vous pour que vous jouiez le rôle enviable de sauveur de l'humanité, et par ce biais faire nettement remonter votre côte de popularité, vous pouvez organiser vous-même dans votre propre pays un attentat "signé" al-Qaïda ou bien vous pouvez demander à la CIA de tout organiser à votre place.

Dans les deux cas il vous faudra bien sûr faire allégéance (si ce n'est déjà fait) à l'impérialisme américain. Oui, même dans le cas où vous organisez vous-même cet attentat ; al-Qaïda étant une marque déposée par la CIA, il va de soit que son utilisation est soumise à l'autorisation de cette dernière.

C'est ainsi que, tout récemment au Pakistan, quand Pervez Musharraf s'est débarrassé de Bénazir Bhutto par un attentat qu'il a attribué à al-Qaïda, il a eu quelques problèmes. En effet, au début, la CIA a refusé d'admettre que c'était bien al-Qaïda qui avait fait le coup !

Rappelons que le Pakistan avait élu Bénazir Bhutto comme premier Ministre le 2 décembre 1988 (il faut bien noter que ce pays, qui passe pour habité par de méchants islamistes bien phallocrates, a élu une femme à la tête de l'État, OUI ! une femme ! Chose qui n'est jamais arrivée en fRANCE, pays de l'égalité !). Ce sont les USA qui se sont ensuite débarrassés de Bénazir Bhutto par un artifice. Puis, récemment, comme ils en avaient marre de Pervez Musharraf, les USA ont rappelé Bénazir Bhutto. Aussi, on comprend bien que, dans un premier temps, la CIA n'ait pas bien aimé que Mussharraf la tue. C'est pourquoi la CIA a tout d'abord refusé de dire que c'était bien al-Qaïda qui avait assassiné Bénazir Bhutto. Ensuite, il faut croire que Pervez Musharraf a fait une totale allégéance à l'impérialisme américain puisque celui-ci a finalement accepté d'attribuer la signature d'al-Qaïda à ce meurtre.

Tony Blair attribua la pseudo-signature "al-Qaïda" à une série d'attentats terroristes quasiment simultanés organisée ou commanditée par l'État anglais dans le métro de Londres le 7 juillet 2005. L'un des buts de cette série d'attentats était de faire remonter la côte de popularité de Tony Blair en lui permettant de jouer au sauveur de l'humanité. Un autre but était de justifier l'omniprésence de caméras de vidéo surveillance. Un autre, et non des moindres, était d'essayer de faire un peu mieux accepter la participation anglaise à la guerre américaine contre l'Irak où, tentait-on de nous faire croire, la résistance était liée à al-Qaïda :

http://mai68.org/ag/845.htm

José Maria Aznar, du "Parti Populaire" espagnol, qui avait déjà de multiples fois réussi à gagner les élections en commanditant contre son propre parti des attentats terroristes artificiellement attribués aux indépendantistes basques ( http://mai68.org/journal/N54/17mai2001.htm ) — afin de faire passer son "Parti Populaire" pour un parti martyr —, finit par demander à la CIA-al-Qaïda d'organiser, pour le jeudi 11 mars 2004, une série d'attentats terroristes presque simultanés à la gare de Madrid. Mais, il commit l'erreur de vouloir faire croire, comme il en avait pris l'habitude, que c'était l'ETA qui avait commis un tel crime. Là, il avait exagéré, les Espagnols refusèrent de croire qu'ETA ait pu faire ça ! Et beaucoup allèrent jusqu'à se demander si ce ne serait Aznar lui-même qui aurait commandité ce terrorisme massif. Pour éviter la potence, Aznar dut finalement attribuer cet attentat à al-Qaïda, mais cette manoeuvre de dernier recours ne lui évita pas de perdre les élections :

http://mai68.org/ag/720.htm

Sarko n'a aucune légitimité, son élection fut sérieusement contestée :

http://mai68.org/journal/N113/11mai2007.htm

Et, en effet, il fut le seul président de la République française à être accueilli par trois jours d'émeutes qui commencèrent le soir-même de son élection, le seul président français qui, pour pouvoir exercer, dut commencer par mettre 1000 personnes en prison en trois jours seulement ! (entre parenthèse, j'aimerais tout de même bien savoir ce que sont devenues ces mille personnes !)

L'élection de Nicolas Sarkozy fut très probablement truquée par divers moyens, comme les machines à voter, mais pas seulement. Il est en effet très étrange que 74% des plus de 60 ans aient "voté" Sarko ! Ça semble tout de même beaucoup alors que 54% des moins de 60 ans ont voté Royal. Cela fait presque 30% d'écart entre la proportion des plus de 60 ans qui ont voté Sarkozy et celle des moins de 60 ans qui ont voté pour lui. Un autre fait est lui aussi plus qu'étrange : le taux d'abstention de ces présidentielles fut étonnamment bas. En France, l'abstentionnisme n'a cessé de gagner du terrain jusqu'aux récentes élections présidentielles ; puis, lors de ces présidentielles, la participation est subitement remontée en flêche. Les journalistes ont même annoncé un retour des Français à la "politique", mais cette annonce fut aussitôt démentie par les législatives suivantes où le taux de participation fut encore plus bas que d'habitude. Sarko aurait-il, lors des présidentielles, fait artificiellement voter les abstentionnistes en sa faveur ?

En fRANCE en 2007, lors des élections présidentielles, il y eut un curieux mélange des genres que les amis américains de Nicolas Sarkozy appellent un "conflit d'intérêts" : l'un des candidats à l'élection présidentielle était en même temps LE ministre des élections. Il s'agit bien sûr du Sakonazi, admirateur et élève de George W. Bush ; car, en fRANCE, le ministre de l'intérieur est en même temps ministre des élections ! Franchement, puisque Sarkozy était le ministre des élections et qu'il s'est présenté aux dites élections, il aurait vraiment fallu qu'il soit très con pour les perdre ! Car le ministre des élections peut tricher comme il le veut, puisque c'est lui qui vérifie la triche !

Sarko voit aujourd'hui sa prétendue "popularité" baisser à un point tel qu'il n'ose même plus nous le cacher avec divers sondages menteurs. Il est même obligé de renoncer à mener la campagne électorale des municipales, alors qu'il avait pourtant annoncé à grand renfort de publicité que cette campagne, il la mènerait lui-même. Il a dû s'apercevoir entre temps qu'il allait faire perdre son parti !

Lors de la campagne électorale, histoire de gagner quelques voix, Sarko avait promis qu'il rapatrierait les soldats français d'Afghanistan. En voici la preuve en vidéo, il s'agit d'un extrait de l'interview de Sarko qui eut lieu sur France 2 le 26 avril 2007 dans l'émission d'Arlette Chabot "À vous de juger" :

Cliquer ici pour télécharger l'extrait vidéo : http://kalachnikov.org/ag/1294/Afghanistan_le_26-avril-...s.avi

ou ici : http://ch.indymedia.org/media/2008/02//57012.avi

Par contre, lors de sa fameuse conférence de presse du mardi 8 janvier 2008, Sarkozy nous a dit qu'il n'était pas question de retirer les troupes françaises d'Afghanistan (on sait qu'au contraire la présence militaire française en Afghanistan a très nettement été accentuée depuis l'élection de Sarkozy). Alors que, dans cette conférence de presse, il nous parlait beaucoup de "politique de civilisation", Sarko nous a dit que là-bas, en Afghanistan, la fRANCE faisait la guerre contre les "barbares". Voilà... d'un côté la "civilisation" et de l'autre les "barbares". C'est ça la "politique de civilisation" : c'est la justification de la guerre ! On va "civiliser" les "barbares" !

Sarkozy nous a dit que les caisses sont vides, mais combien coûte la guerre contre l'Afghanistan ? (rappelons que les Afghans ne nous ont rien fait !)

Dans sa conférence de presse du 8 janvier 2008, Sarko a effectivement utilisé le mot "barbare" pour justifier la guerre contre l'Afghanistan, et il a effectivement justifié cette guerre au nom de sa "politique de civilisation". En voici la preuve vidéo :

Cliquer ici pour télécharger l'extrait vidéo : http://kalachnikov.org/ag/1294/Afghanistan_le_8-janvier...s.avi

ou ici http://ch.indymedia.org/media/2008/02//57013.avi

Mais il a dû se rendre compte que ça la foutait mal, aussi a-t-il supprimé ça de son compte-rendu soit-disant intégral :

http://www.sarkozynicolas.com/nicolas-sarkozy-conferenc...egral

Comme menteur, le sarkonazi se pose un peu là !

Vous noterez que j'ai laissé durer cet extrait-vidéo un peu plus longtemps que la démonstration le nécessitait. C'est afin de vous offrir le plaisir de voir Sarko se planter entre "Afghanistan" et "Pakistan" au moment même où il nous "explique" pourquoi il va faire la guerre en Afghanistan. Cela rappelle son grand ami américain George W. Bush qui avait confondu l'Irak et l'Iran en nous parlant de sa guerre contre l'Irak. À propos de "cohérence", mot prononcé par Sarko vers la fin de l'extrait-vidéo expliquant la vérité ultime de sa politique (en fait de sa guerre) de "civilisation", vous pouvez constater qu'il y a une cohérence parfaite en le Sarkonazi et son maître américain G.W. Bush !

Il est à noter que, tout comme George W. Bush à l'époque du 11 septembre 2001, désormais Sarko a lui aussi son Enron, c'est le casse du siècle à la Société Générale : Les médias n'en parlent pas exactement en ces termes, mais ils n'en sont pas si loin quand ils disent que le prétendu auteur de la "fraude" n'a pas pu agir seul : c'est le casse du siècle et il a été réalisé par le ou les plus gros propriétaires de la Société Générale. Ça rappelle sacrément le scandale Enron ! Pire : maintenant on sait, avec le délit d'initié de Robert Addison Day http://mai68.org/ag/1301.htm , que ce casse de banque a profité à l'entourage de G.W. Bush ; alors, comme Sarko en fait directement partie, ne pourrait-on se demander s'il n'en aurait pas lui aussi tiré profit ? ou même s'il n'en serait pas l'instigateur ? Peut-être au profit de Bush ? Peut-être pour financer la guerre de la "civilisation" contre la "barbarie" ?

En conclusion, on peut dire que Sarko est dans un aussi mauvais état que G.W.Bush peu avant le 11 sept 2001, il aurait bien besoin lui aussi d'un 11 sept bien à lui pour se remettre en selle. Après tout, Bush et Blair y ont bien eu droit, eux ! C'est sans doute pourquoi Revu & Corrigé, sur la 5, le dimanche 27 janvier 2008, vient de faire une énorme propagande pour nous dire qu'al-Qaïda allait faire du terrorisme massif en fRANCE (petit "f" et grand "RANCE"). C'était peut-être pour nous y préparer, pour rendre ça crédible, mais c'était aussi un test, pour voir si on se laisserait rouler, pour voir si c'était effectivement faisable. Après tout, on n'a pas réagi à propos de l'assassinat récent, soit-disant par al-Qaïda, des touristes français en Mauritanie ; à la suite de quoi on nous avait fait un grand spectacle avec la suppression du Paris encule Dakar à cause du très méchant al-Qaïda, qui s'appellerait GSPC en Algérie (ce seraient des membres du GSPC qui auraient fait le coup en Mauritanie). Sachant qu'auparavant le GSPC s'appelait GIA, je vous conseille fortement de regarder attentivement ces vidéos pour voir la manip :

http://mai68.org/ag/1132.htm

Comme on n'a pas réagi à propos de l'attentat du GSPC contre des Français en Mauritanie, probablement par lassitude, le pouvoir croit peut-être possible d'aller plus loin encore en commanditant du terrorisme massif sur le territoire français.

Merci pour votre attention,
Meilleures salutations,
do
http://mai68.org

Vaccin : le but de cet article n'est pas de prédir l'avenir, mais de l'empêcher. Et ce vaccin pourra fonctionner si tout le monde le fait circuler.

Link_go Lien relatif