Arrestation de 23 membres de Batasuna : solidarité!

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Depuis l'arrestation de 23 membres de Batasuna la semaine dernière, peu de réactions ont vu le jour.
Freebatasuna diffuse donc les trois communiqués de solidarité lui ayant été transmis (ci-dessous).
Freebatasuna transmet également les adresses des sites sur lesquels des informations peuvent être trouvées et celle du blog spécialement créé.
Enfin, Freebatasuna encourage à envoyer des protestations auprès des ambassades d'Espagne (contacts ci-joints).
SITES D'INFORMATION :

- Askapena : http://www.askapena.org/
- Comité de Solidarité avec le Peuple Basque - Paris : http://cspb.unblog.fr/
- Radio Pays - Emission basque (Txalaparta) : http://www.radiopays.org/euskadi/index.php
- Le Journal du Pays Basque : http://lejournal.euskalherria.com/idatzia/index.php
- Blog spécial : http://free-batasuna.blogspot.com/

***
CONTACT DE QUELQUES AMBASSADES D'ESPAGNE :

Ambassade d'Espagne en France :
22 avenue Marceau
75381 Paris Cédex 08
Tél : 01 44 43 18 00
Fax : 01 47 23 59 55 ou 01 47 20 56 69
E-mail : ambespfr@mail.mae.es

Ambassade d'Espagne en Belgique :
19 rue de la Science
1040 Bruxelles
Tél : 02 230 03 40
Fax : 02 230 93 80 ou 02 230 01 62
E-mail : ambespbe@mail.mae.es

Ambassade d'Espagne en Suisse
Kalcheggweg 24 CP 99
CH-3000 Berne 155
Tél : 0041 (0) 313505252
Fax : 0041 (0) 313505255
E-mail : ambespch@mail.mae.es

Ambassades d'Espagne au Canada :

A Ottawa :
74, Stanley avenue
Ottawa
Ontario
K1M 1P4
Tél : (613) 747-2252/7293
Fax : (613) 744-1224
E-mail: embespca@mail.mae.es

A Montreal :
1, Westmount Square
Suite 1456
Montreal
Québec
H3Z 2P9.
Tél : 935 52 35
Fax : 935 46 55
E-mail: conspmontreal@mail.mae.es

***
COMMUNIQUES DE SOLIDARITE :

Les organisations signataires de l'Appel de Corti :

- condamnent l'arrestation de Joseba Alvarez, porte-parole de Batasuna, parti de la gauche indépendantiste basque.

Depuis de nombreuses années, Joseba Alvarez mène un important travail avec tous les peuples en lutte pour leur souveraineté et pour la solidarité internationale.

10 ans après l'arrestation du bureau politique de Herri Batasuna pour avoir diffusé une proposition de paix émanant de l'organisation Euskadi Ta Askatasuna, 3 mois après l'incarcération d'Arnaldo Otegi, porte-parole de Batasuna, pour avoir participé à un hommage à un militant mort depuis plus de vingt ans, l'arrestation de Joseba Alvarez ainsi que d'une militante pro-amnistie, pour avoir tenu une banderole revendiquant lors d'une manifestation l'application de la
loi pour les prisonniers politiques malades, est un pas de plus dans la logique de répression politique tel qu'elle est pratiquée par l'Etat Espagnol dans l'indifférence de ceux qui se prétendent les représentants de la communauté internationale et la conscience de la démocratie.

- exigent la mise en place d'un processus politique de résolution du conflit, ce qui passe par la fin du harcèlement politico-judiciaire et de la répression permanente ainsi que le droit à l'expression politique du parti Batasuna, déclaré illégal arbitrairement par l'Etat Espagnol.

- se réservent au nom des droits des peuples et des droits humains la possibilité d'intervenir auprès du Parlement Européen et des instances internationales.

L'arrestation, hier, de 23 responsables de Batasuna, dont les porte-paroles Joseba Permach et Jean-Claude Aguerre, confirme nos craintes de voir la répression comme unique option choisie par le gouvernement Zapatero.

Le 05/10/07 :
- Corsica : Corsica Nazione Indipendente
- Alsace : EVU/UPA
- Polynésie : Tavini Huiratiraa
- Catalogne : ERC
- Pays Basque : Batasuna - Abertzaleen Batasuna
- Occitanie : Anaram Au Patac
- Guyane : MDES
- Martinique : PKLS, CNCP
- Bretagne : Emgann

***

Communiqué de la LCR Pays Basque :

La LCR Pays Basque condamne sans réserve l’arrestation par la police espagnole, jeudi 4 octobre, de 23 membres de la direction de Batasuna. Ces interpellations interviennent après l’incarcération d’autres dirigeants du parti indépendantiste dont celle en juin d’Arnaldo Otegi, porte parole de Batasuna.

Zapatero cherche-t-il à préparer les élections législatives de mars 2008 en allant toujours plus sur le terrain du Parti Populaire ? Quoiqu’il en soit, ces arrestations vont à l’encontre de la recherche d’une résolution pacifique et démocratique du conflit.

Tout en continuant à dénoncer les méthodes de l’ETA, la LCR Pays basque apporte son soutien à Batasuna et demande la libération immédiate de ses militants. Elle condamne l’abrogation de la loi sur les partis, une décision inique et antidémocratique, qui a permis l’illégalisation de Batasuna en 2003.

Pour la LCR Pays Basque, ni la répression de l’Etat espagnol, ni la violence de l’ETA ne sont des solutions.

La LCR Pays basque rappelle que toute solution au conflit doit passer par la reconnaissance des revendications démocratiques les plus élémentaires, dont le droit à l’autodétermination.

Le 7 octobre 2007
La Direction de la LCR Pays Basque

***

Communiqué de la LCR :

Solidarité avec les militants basques

L’arrestation des 22 membres de la direction nationale de Batasuna constitue un saut qualitatif dans la politique répressive du gouvernement Zapatero et du pouvoir judiciaire espagnol contre la gauche abertzale. L’option répressive ne peut que bloquer toute issue politique au conflit. Par ailleurs, comme le demande nos camarades d’Espacio Alternativo, ETA doit revenir à ses propres positions pour un cessez-le-feu indéterminé. Mais la responsabilité majeure reste, aujourd’hui, dans les mains du gouvernement espagnol. Dans ces conditions, il est indispensable de rejeter les mesures actuelles d’exception et de répression du gouvernement espagnol et de manifester notre solidarité aux militants basques.

Le 9 octobre 2007

Commentaire(s)

> h

g